Interview Sonia Eska

Aujourd’hui nous allons faire connaissance avec Sonia Eska, jeune autrice de romance contemporaine et érotique. Vous la retrouverez aisément sur les différents réseaux sociaux. Trêve de bavardages, place à l’interview.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour à tous,

Je suis Sonia Eska, j’ai 25 ans depuis 14 ans maintenant (c’est pour tester votre calcul mental), je suis bretonne et fière de l’être (moi et le soleil, on s’aime bien, mais pas par temps de canicule). Je suis l’heureuse maman de trois petits diablotins et l’épouse comblée d’un fashion bricoleur ceinture noire de karaté. J’ai cessé mon activité professionnelle il y a sept ans pour me consacrer pleinement à mon rôle de maman et pour accompagner mon dernier né dans son parcours de vie atypique. J’aime : le chocolat, Netflix, rire, la musique, lire, les apéros entre copines, écrire, et les moments de partage en famille ! Je suis une hypersensible, bon public et malheureusement trop gourmande 🙂

Depuis quand écris-tu Sonia Eska?

J’écris depuis six ans maintenant, mais de manière moins chronophage ces derniers temps.  Jusqu’ici, j’ai cinq romans à mon actifs (et deux autres en tiroirs, dont un qui s’étale sur 4 tomes) :

  • Parus aux Éditions Addictives :
    • Vicious Temptation
    • Savage
    • Stepbrother, ne me tente pas
    • (Titre non dévoilé à ce jour), à paraître cette année 😀
  • Paru aux Éditions Déliées : Super Mums, co-écrit avec Noémie Loréna, Delinda Dane et Ludivine Delaune.
  • Paru en auto édition : Crazy Sexy US, co-écrit avec Noémie Loréna.

Sonia Eska comment décrirais-tu ton style littéraire ?

J’écris de la romance contemporaine et érotique. J’aime principalement façonner des personnages abîmés par la vie et les faire évoluer dans des histoires compliquées. J’aborde des thématiques diverses, avec des sujets de société, dans des domaines qui m’inspirent en dépaysant le lecteur pour un voyage livresque optimal 😉

Où pouvons-nous te trouver (réseaux sociaux…) ?

Je suis présente sur Instagram et Facebook:

https://www.instagram.com/soniaeska/

https://www.facebook.com/SoniaEskaAuteur

Sous quels formats sont disponibles tes livres et où les trouver ?

Tous mes romans sont disponibles en version numérique sur les plateformes de vente en ligne (Amazon, Fnac, AppleBook, Playlivres, etc). Seulement certains d’entre eux sont en version papier (broché) et un seul est disponible en version audio (Audible).

Quels sont tes livres qui ont été le plus vendus ?

Aucune idée. À l’heure où je réponds à vos questions, je n’ai de recul que sur les ventes de mon premier roman paru aux Éditions Addictives. Donc je dirais celui-ci : Vicious temptation.

Lequel de tes livres est ton favori ?

(*éclate de rire) Lequel de vos enfants préférez-vous ?… On est d’accord 😉 Je ne peux pas préférer un de mes romans plutôt qu’un autre, je les aime tous. Au-delà de s’attacher à une intrigue, une histoire, on s’attache aux personnages, aussi différents soient-ils. Ils font partie de moi comme je fais partie d’eux, ad vitam aeternam !

Comment te vient l’inspiration ?

La musique m’inspire énormément, les paroles, la mélodie, l’atmosphère qui s’en détache… Chaque partition m’amène à une émotion et développe mon inspiration. Ensuite, je dirais que les films, les reportages, tout ce que je vois derrière l’écran m’inspire beaucoup. Et enfin, la vie, les aléas, les drames, les bonheurs aussi. Mes proches.

Fais-tu des recherches sur les sujets de tes intrigues lorsque tu écris ?

C’est même indispensable. Ceci étant, certaines intrigues demandent moins de travail en amont que d’autres. Je prends l’exemple de mon roman « Savage », lequel se déroule dans le milieu sportif au cœur des Jeux Olympiques. Il m’a demandé des heures de recherches, de visionnage et de lectures variées. Je ne le regrette absolument pas, j’ai découvert un univers incroyable : le sport de haut niveau au sein d’une compétition internationale. Ça m’a fait transpirer alors que j’étais dans mon canapé, c’est dire !

Lire aussi  La Famille Bélier

Quel matériel utilises-tu pour écrire ?

Mon PC portable, Word, un Larousse, un dictionnaire des synonymes, le fameux Bescherelle et mon appli Napster !

Quels sont tes objectifs pour cette année et à plus long terme ?

Pour cette année, j’aimerais (dans la mesure du possible) terminer mon manuscrit en cours et en écrire un autre, pour lequel j’ai déjà beaucoup d’idées. Je ne me fixe aucun objectif à plus long terme, le marché de la romance est saturé, aussi je ne saurais dire si j’en ferais toujours partie dans deux, cinq ou même dix ans.

Une collaboration que tu aimerais faire ?

Netflix ! Bon, on est d’accord, c’est de l’ordre du fantasme, mais travailler avec Netflix pour l’adaptation d’un de mes romans serait fantastique. Pour peu qu’on me laisse choisir les acteurs principaux et la bande son, le rêve !

Aurais-tu une anecdote à nous raconter ?

Ma première séance de dédicaces au Salon du livre de Paris. Mon aventure de romancière débutait tout juste, je ne savais pas à quoi m’attendre et je ne mesurais absolument pas combien j’avais déjà un lectorat passionné. Je me suis retrouvée à dédicacer des heures durant avec mon binôme de l’époque (Noémie Loréna). Jamais je n’oublierai, la file d’attente ne désemplissait pas, je mettais enfin un visage sur un pseudo, je distribuais des câlins à profusion et je recevais des salves d’amour inattendues. Cette séance m’a changée. Depuis, je n’écris plus seulement pour moi, j’écris pour elles toutes.

Vous pouvez aussi lire l’interview de Pique Ethique

Un conseil pour les personnes qui veulent se lancer en tant qu’auteur(e) ?

OSER !

Oser l’originalité, oser la soumission de manuscrit spontanée, oser croire au potentiel de votre roman.  Si je suis là, c’est que vous pouvez y être aussi 😉 Le doute est légitime, la remise en question indispensable, mais l’important est d’oser.

Un petit message pour tes lectrices ?

Je vais essayer d’être concise (ce qui n’est clairement pas ma qualité première lol).

C’est toujours difficile de trouver les bons mots pour décrire ce que je ressens en pensant à vous. Je me sens à la fois euphorique, folle, amoureuse, déconcertée, sidérée et gênée. Vous me faites vivre une aventure incroyable ; partager avec vous, échanger, plaisanter, pleurer aussi (parce qu’on pleure beaucoup quand on aime), c’est au-delà de ce que j’avais imaginé. Vous m’avez transportée dans une autre dimension et plus que jamais je veux continuer à vous embarquer dans la mienne. Alors, merci du fond du cœur, merci de me porter toujours plus loin, merci de votre soutien, merci pour vos mots, pour vos encouragements, pour votre sensibilité et vos sourires. Love you !

Un mot pour la fin Sonia Eska?

« J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé »

(il était doué ce Voltaire !)

Dans le même genre

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer