Réimp’

Qui n’a jamais rêvé de devenir Mangaka ? À l’heure d’aujourd’hui, nous sommes nombreux et nombreuses à lire différents manga : Thriller, romantique, fantastique… Et si nous parlions aujourd’hui des racines ? Découverte d’un manga riche en émotions sur une jeune femme qui n’a plus qu’un seul rêve : devenir mangaka !

Découvrez l’authentique combat d’une jeune femme pour le manga !

Réimp'

Judoka depuis l’enfance, Kokora Kurosawa voit sa carrière interrompue par une blessure précoce. Elle décide alors de se lancer dans un nouvel univers : le manga ! Intégrant la maison d’édition Kohtokan et son célèbre magazine “Vibes”, elle y découvre les facettes stimulantes et surprenantes de ce secteur : les relations avec les auteurs, les bienfaits du travail d’équipe, les retours des lectures… Et même les échanges avec les libraires.

Réimp’ – Tome 1

Réimp’ – Tome 1

Sortie le 6 octobre 2021

7,60 euros

224 pages

Un message transmis

Nous suivons donc les traces de la jeune Kokora qui, malheureusement, doit mettre un terme à sa carrière de Judoka. Kokora a tout d’une fille ordinaire à une seule exception : celle-ci ressemble à un petit ourson et, c’est vrai, on craque facilement pour ses petites oreilles rondes. Souriante et motivée, Kokora ne se laissera pas abattre et fera de son maximum pour réaliser son objectif.

Réimp'

Le manga commence en plein entretien et nous retrouvons notre jeune petite oursonne. Une petite oursonne qui, malgré la boule au ventre, est plus que motivée et son objectif est clair ! À travers ses yeux, on peut clairement ressentir sa motivation et nous ne doutons pas une seule seconde qu’elle saura se distinguer des autres. C’est d’ailleurs ce qu’elle va nous montrer au moment de son entretien.

Après un entretien… sportif, c’est démunie que Kokora part, pensant que celle-ci a été recalée à son entretien… Mais à sa grande surprise, elle se voit embauchée. Il faut croire que sa force et sa motivation ont plût aux recruteurs. C’est là que commence une belle aventure pour la nouvelle recrue, qui sera semée d’embûches, d’informations et surtout un chemin la menant en direction de son avenir.

Réimp'

Retrouvez à la fin du tome “Les dessous de Réimp’ où il est question de parler du choix fatidique du titre.

En lisant ce manga, on pourrait s’attendre à ce qu’il soit centré uniquement sur la jeune fille. Eh bien non ! Nous allons découvrir par exemple Ryu Mikurayama, un des plus grands Mangaka qui, malheureusement, subit une chute et reçoit des critiques auprès de ses lecteurs pour des dessins qui semblent trop étirés, vieux, avec des proportions qui semblent être du grand n’importe quoi… Un avis qui malheureusement est partagé par bon nombres de lecteurs, de quoi donner l’envie au grand maître Ryu d’arrêter.

Réimp'

Heureusement, Kokora n’est pas loin et, bien que débutante, elle n’hésitera pas à donner des conseils à Monsieur Ryu pour aider celui-ci et faire en sorte qu’il continue son travail. La question est, va-t-elle réussir ?

 En plus d’avoir des informations sur le métier de Mangaka, nous retrouvons également 2 pages à la fin du manga nous parlant de Quentin, responsable commercial pour les éditions Glénat. Des informations très intéressantes et qui seront disponibles à chaque fin de tome de Réimp’!

Réimp'

Une chose est certaine, en lisant Réimp’, vous ne pourrez vous empêcher d’avoir le sourire aux lèvres. Cette jeune fille aux allures d’oursonne est tout simplement un véritable petit bonheur. Le cœur sur la main, elle n’hésitera pas à aider tous ceux qui l’entourent, quitte à ne pas dormir de la nuit. Et, qui sait, peut-être que ce tome vous donnera également l’envie de découvrir ce métier ?

Mon avis personnel

Mon avis est très mitigé face à cette lecture. C’est donc pour cela que je tiens à ajouter une catégorie concernant mon avis, qui est donc totalement personnel.

Il faut savoir avant tout que je lis des mangas depuis peu de temps. De plus, j’ai un penchant pour les œuvres horrifiques. Autant dire que la lecture de Réimp’ est l’opposé de ce que je lis habituellement. Plusieurs points m’ont donc dérangée.

La lecture était pour moi trop longue. Les pages étaient remplies d’informations et je n’ai pas apprécié ce côté-là. J’avais le sentiment d’être perdue par moment. J’ai dû d’ailleurs passer à travers certaines informations importantes car j’avais l’impression d’être submergée parmi tant de mots. Alors, simple habitude de ma part ? C’est une bonne question.

Réimp'

Côté dessin, j’ai apprécié de découvrir un tout nouveau style, différent de celui que je connais habituellement. Certains visages sont loin d’être beaux (au sens physique), chose que j’ai peu vu dans mes lectures précédentes. Mais d’un autre côté, j’ai été gênée par certains moments par cette différence. Je prend pour exemple un bébé présent dans le tome. On ne peut clairement pas dire que celui-ci est élu bébé de l’année mais à côté de ça nous retrouvons une Kokoro magnifique. Résultat, c’est un dilemme de savoir si oui ou non j’apprécie ce style de dessin. Malgré tout, il faut quand même reconnaître que celui-ci est relativement très bien travaillé et, pour cela, on ne peut que féliciter le travail qui a été effectué.

Bien que celui-ci me laisse un avis mitigé, je souhaite lire le deuxième tome pour connaître les suites des aventures de la jeune Kokoro car, après tout, j’ai pris du plaisir à lire ce manga et je trouve que le personnage de Kokoro est très intéressant. Plus particulièrement sur le fait que celle-ci soit une femme et découvrir à quel point celle-ci est motivée pour atteindre ses objectifs.

Pour conclure…

Réimp’ fût une lecture enrichissante qui permet de se rendre compte du réel travail que subissent les Mangakas (mais également les éditeurs). Il faudra cependant vous attendre à des pages assez longues mais, après tout, le métier de Mangaka ne se résume pas à quelques pages. Il y a un tas de choses à découvrir sur ce métier qui, à l’heure d’aujourd’hui, nous permet de passer un bon moment avec un bouquin en main.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *