Siren Rebirth

Siren Rebirth – Tome 1

Sortie le 7 janvier 2021

7,90 euros

176 pages

Selon la rumeur, un massacre aurait eu lieu il y a 27 ans à Hanuda, un village rural et isolé. Depuis, ce dernier est réputé pour être maudit et aurait même, selon certains, été rayé de la carte. Passionné par les légendes urbaines, Koka Suda décide d’enquêter sur cette histoire et se rend sur place, seul et à vélo. Il est loin de se douter de l’horreur qui l’attend, car les habitants semblent agir comme des fanatiques… Parviendra-t-il à survivre sans sombrer dans la folie ?

Siren Rebirth

En détail, mais pas trop

L’histoire débute en 1992 et, dès la première page, nous avons déjà affaire à un drame et pas n’importe lequel : la mort de Shiro, qui n’est autre que le bébé de Ryoko. Celle-ci est actuellement en compagnie de Reiji Makino, son frère. Triste réalité qui nous met tout de suite de l’ambiance.

Siren Rebirth

Tout aurait pu bien se dérouler. Malheureusement, ce drame n’est que le début d’un grand nombre… 3ème page, nous voilà donc impuissants face à un accident de voiture. Mais ici, on ne parle pas d’un accident ordinaire. Dans le cas présent, c’est un homme qui tombera du ciel… s’en suivra une voiture. Oui, vous avez bien lu.

Quelques secondes après l’accident, Ryoko et Reiji entendent un bruit venant de la voiture. Ni une ni deux, les deux jeunes gens décident de s’approcher pour découvrir d’où provient celui-ci. À leur grande surprise, ils découvrent une jeune femme à l’agonie, tenant fermant ses deux bébés…

Siren Rebirth

Suite à ses blessures, la jeune maman perdra malheureusement la vie. C’est à ce moment-là que Ryoko décide de s’emparer d’un des bébés, proposant à son frère de garder le second frère jumeaux.

En lisant ce passage, on se rend bien compte que Ryoko n’est clairement pas stable suite au décès de son bébé.

La suite du livre nous parle vaguement des jumeaux, Shiro et Kei, 13 ans plus tard. On comprendra bien vite que chaque enfant a vécu sa vie de son côté. Il faudra cependant être bien attentif aux personnages, qui changeront régulièrement, passant de Shiro à Kei. Fort heureusement, à chaque changement, le tome ne manquera pas de nous le signaler.

Dans ce premier tome, on parlera notamment de Shiro, élevé par Ryoko et qui n’a clairement pas eu de chance… C’est d’ailleurs lui qui va faire une terrible découverte. Encore une fois, on comprend que le tome ne fait pas dans l’humour. L’horreur est vraiment au rendez-vous et les images nous font clairement frissonner !

Siren Rebirth

Mais tout ça n’est que le début ! Quelques pages plus tard, nous passons sur un nouveau personnage, Kyoya Suda. Et cette fois-ci, nous nous retrouvons en 2019… Vous suivez toujours ? Pas de panique. Si vous faites relativement attention aux signalisations à chaque changement, vous devriez vous y retrouver facilement.

Malheureusement pour lui, Kyoya va également faire face à de bien nombreux dangers. Suite à un pneu crevé, celui-ci se retrouve dans un village qui lui semble être abandonné. Par la suite, il tombe sur un rituel religieux pour le moins bizarre…

Siren Rebirth

Et sinon ?

Dans Siren Rebirth, il faudra s’attendre à des dessins très sombres et qui seront visibles dès les premières pages. J’ai beaucoup apprécié le côté “strict” ressenti dans le regard des personnages. D’ailleurs, il sera très rare dans ce tome de découvrir un sourire sur l’un des protagonistes. Les visages sont fermés, le regard fuyant… On comprend dès le départ que quelque chose ne va pas. Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié le style du dessin qui donnait une ambiance encore plus effrayante.

Siren Rebirth est l’adaptation du jeu vidéo Forbidden Siren sortie en 2003. En 2006, le jeu a également le droit à une adaptation cinématographique.

On retrouve également certaines pages sans dialogue durant ce tome. Cependant, cela nous transporte encore plus dans l’univers et les expressions des visages nous laissent comprendre ce qu’il se passe exactement. Inutile donc d’apporter un dialogue là où l’horreur est clairement présente.

Côté gore, Siren Rebirth fera votre bonheur, à petite dose dans ce tome mais suffisamment présent pour nous rendre accro ! Il faudra également préciser que le livre n’est pas uniquement situé sur de l’horreur, le côté religieux est également présent et c’est clairement le centre du livre.

Siren Rebirth

Mon avis

J’apprécie énormément les mangas horrifiques. Siren Rebirth était donc une évidence pour moi et autant vous dire que dès les premières pages je fus servie ! Cependant, j’ai eu un peu de mal au niveau de la trame. Il m’a fallu relire le tome une seconde fois pour bien comprendre qui est qui et à quel moment se passe l’action. Malgré cela, ce volume 1 m’a totalement conquise et j’étais impatiente de pouvoir découvrir le second, en particulier avec la fin qui nous est présentée.

Siren Rebirth – Tome 2

Sortie le 1 avril 2021

7,90 euros

176 pages

Supposé disparu suite au meurtre de 33 habitants, le village d’Hanuda serait dit-on le théâtre d’étranges coutumes… Intrigué par ces rumeurs, Kyoya Suda se rend sur les lieux et assiste par hasard à un rituel occulte avant d’être attaqué par un policier qui le fait tomber d’une corniche. Pendant ce temps, une sirène se met à retentir dans tout le village, comme pour annoncer que tout espoir de survie est désormais vain.

Siren Rebirth

Bien entendu, en continuant votre lecture, il vous faudra vous attendre à du spoiler. Veillez donc à vous stopper ici si vous ne souhaitez pas en découvrir plus.

En détail, mais pas trop

En fin de tome, on se rappelle tous de cette scène qui nous semblait étrange. Qui est ce mystérieux homme ainsi que cette femme ? Un mystère qui ne reste pas longtemps sans réponse car nous arrivons tout de suite après la fin du tome 1. C’est également le moment de comprendre que les faits se déroulent en même temps que ceux du tome précédent mais d’un point de vue différent. Vous suivez toujours ? Si ce n’est pas le cas, il va falloir vous accrocher.

Siren Rebirth

À peine 4 pages plus tard, nous découvrons deux nouveaux personnages : Mme Takato, maîtresse d’école, et Harumi, qui n’est autre que son écolière. Ça commence à faire beaucoup de monde.

Après un court passage entre la fillette et sa professeure, nous revenons sur nos compagnons de début, Yoriko, jeune étudiante de 22 ans, et Tamon Takeuchi, 34 ans et professeur d’université. Le danger ne va pas tarder à arriver. Très vite, les deux jeunes gens vont devoir affronter des villageois, ou du moins ce qu’il en reste…

L’occasion d’en découvrir un peu plus sur l’enfance de Tamon mais surtout de sa présence dans le village

Siren Rebirth

Et sinon

Eh bien, je n’ai pas grand chose à dire de ce côté-là. Nous retrouvons exactement le même style de dessin que le précédent tome. Un style graphique très sombre et mystérieux, des personnages « vides », sans expression si ce n’est de la peur… Mais de quoi ont-ils peur ? Vous le découvrirez dans ce tome.

Contrairement au premier volume, nous avons le droit à un petit récapitulatif des personnages et celui-ci n’est clairement pas négligeable ! Au fil des pages, de nouveaux protagonistes ne cessent d’arriver et il en devient difficile de suivre la trame de l’histoire.

L’horreur est également au rendez-vous dans ce tome

Siren Rebirth

Mon avis

 Ce tome fût très riche en informations. Mais encore une fois, un problème se pose. Le changement de personnages est assez perturbant, on se perd régulièrement dans les dialogues ainsi que les personnes. Qui et qui ? À quel moment ? Nombreuses sont les fois où j’ai dû me rendre au début du tome pour un petit rappel. Malgré tout, cela ne m’a pas empêché de vouloir en découvrir plus.

Siren Rebirth

Siren Rebirth – Tome 3

Sortie le 1 juillet 2021

7,90 euros

176 pages

Intrigué par la rumeur d’une malédiction frappant le village perdu d’Hanuda, le jeune Kyoya Suda se rend sur les lieux sans se douter des événements étranges dont il sera bientôt victime. Tandis que le village est envahi par des créatures inhumaines dont l’apparition coïncide avec le retentissement d’une sirène aux échos apocalyptiques, il fait la rencontre d’une adolescente décidée à vaincre le destin.

Siren Rebirth

Bien entendu, en continuant votre lecture, il vous faudra vous attendre à du spoiler. Veillez donc à vous stopper ici si vous ne souhaitez pas en découvrir plus.

En détail, mais pas trop

Nous voilà au tome 3 ! Le tome 2 étant déjà riche en révélations, en sera-t-il de même pour celui-ci ? Eh bien oui !

Dans ce volume, il sera question d’en apprendre plus sur Miyako, qui on le rappelle est présente dès le tome 1 en compagnie de son chien. D’ailleurs, la présence de celui-ci sera expliquée et sachez que l’animal a une importance capitale pour la jeune fille ! Et c’est très certainement l’information la plus importante disponible dans ce tome et cela pour la durée du manga…

Siren Rebirth

Cela sera également l’occasion d’en découvrir plus sur Mina, l’infirmière et assistante de Shiro.

Siren Rebirth

Il est fortement difficile de vous parler de ce tome sans trop vous donner de détail. Le peu d’informations présentes dans ce livre sont relativement importantes, il serait dommage de vous gâcher la surprise ! Car oui, malgré sa difficulté, Siren Rebirth mérite clairement d’être lu, le tout à tête reposée pour être certain de comprendre l’histoire comme il se doit.

Le style de dessin choisi est identique aux précédents tomes. En ce qui concerne le côté horreur, celui-ci est également présent à plusieurs passages. C’est d’ailleurs l’une des raisons du pourquoi j’apprécie Siren Rebirth et que je continue ma lecture (en plus de ma curiosité). On ne peut que féliciter Asada Yukai pour son travail ! J’aurais très certainement lâcher l’affaire sans cela.

Siren Rebirth

Mon avis :

Ce tome est tout simplement révélateur et nous apprend des informations capitales pour la suite du manga. Mais… Le basculement de personnages est infernal voire désagréable dans certains passages et pourrait clairement en faire fuir plus d’un… Pour ma part, je suis très certainement passée à côté de certaines choses et je compte bien jouer au jeu pour éclairer un peu plus ma lanterne !

Siren Rebirth
Pour conclure…

Mon avis est vraiment mitigé. J’ai adoré cette lecture et on peut dire que j’ai littéralement dévoré les 3 tomes d’affilé ! Malgré tout, un problème se pose. La compréhension a été vraiment difficile à certains moments. J’aurais pu décrocher mais ma curiosité m’a fait tenir. Il m’a fallu relire plusieurs passages pour bien comprendre réellement ce qu’il se passait. Les dessins, bien que horrifiques, sont parfois difficiles à cerner et on ne se rend pas réellement compte de ce qu’il se passe. Malgré tout, l’envie de lire le prochain tome est fortement présente. Je vous recommande donc cette saga. Cependant, connaître le jeu sera un véritable plus pour éviter de vous perdre dans cette histoire (ou éventuellement le film en complément) ! Et surtout, accrochez-vous au risque de vous perdre parmi les dessins !

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *