Strangers From Hell

Strangers From Hell est une série sud-coréenne. C’est un feuilleton de type thriller psychologique adapté depuis un webtoon indonésien de Kim Yong-Ki. Tout d’abord, les 10 épisodes sont diffusés sur OCN (entre août et octobre 2019) et débarquent sur Netflix le 15 mai 2020. Série pour un public de plus de 18 ans, soyez averti !

Synopsis

Un jeune homme, Yoon Jong-woo, arrive à Séoul après avoir décroché un stage dans une entreprise. Tout en cherchant un endroit où séjourner, il tombe sur la résidence Eden : le seul dortoir qui se trouve être dans son budget. Malgré la vétusté du studio, il décide tout de même d’emménager provisoirement le temps de mettre de l’argent de côté. Bien qu’il ne soit pas ravi de la qualité du lieu et de la présence d’étranges résidents, dont son voisin Seo Moon-jo, il décide de prendre sur lui jusqu’à ce qu’il économise suffisamment d’argent pour déménager dans un endroit plus décent.

Cependant, les choses vont considérablement basculer lorsque des événements mystérieux vont se produire et que des résidents vont commencer à disparaître. Malgré l’angoisse pesante qui plane sur le dortoir, le jeune Yoon Jong-woo va se rapprocher de son voisin Moon-jo qui se trouve avoir plus de points communs avec lui qu’il ne le pensait…

Internet
Strangers from Hell

Pris au piège

Après avoir fait le choix de rester dans cette résidence, notre protagoniste se sent déjà pris au piège. Des ambiances malaisantes, des voisins de paliers vraiment particuliers… Entre les rires de l’un, l’obsession perverse d’un autre… Tout est mis en place pour vous mettre mal à l’aise. Une chambre, si on peut appeler ça comme ça, avec pour seule source de lumière une fenêtre sans ouverture. Cela ressemble plus à un placard mais notre jeune futur romancier ne peut se permettre plus cher. Après une première nuit dérangeante (comme une sensation d’avoir été observé pendant son sommeil), Yoon Jong-woo part à son stage et y fait la connaissance de ses collègues. L’ambiance n’est pas plus chaleureuse. Heureusement que notre jeune protagoniste peut compter sur le réconfort de sa petite amie, Min Ji-Eun.

Relation avec les autres

Le temps passe et notre jeune ami se sent de plus en plus mal dans cette résidence, des disparitions soudaines commencent à se faire à l’étage. Personne ne s’inquiète, pas même la gérante de la résidence qui accuse un des disparus de s’être enfuis pour non paiement de loyers. Alors que la veille, Yoon Jong-woo a partagé un repas avec celui-ci, qui lui avait dit qu’il quitterait d’ici 15 jours la résidence et qu’il devait se méfier des habitants de la résidence. Ce départ soudain ainsi que celui d’un autre résident laisse perplexe, notre protagoniste ne pense pas comme la gérante et commence à se poser des questions… Et à se méfier encore plus des habitants. C’est alors qu’entre en jeu notre nouvel invité, Moon-jo, dentiste de profession mais qui étrangement comprend notre protagoniste.

Strangers From Hell

Le jeu du psychée commence

Commençant à se lier d’amitié avec ce nouvel habitant, le jeune romancier commence à se sentir un peu en sécurité dans cette résidence. Cependant, les angoisses, les réveils nocturnes et la tourmente n’en finissent pas. Le comportement de notre protagoniste change de plus en plus, il se renferme et a peur, au point qu’un soir, pour ne pas rentrer chez lui, il part dans une sorte de cybercafé mais une rencontre à l’intérieur de celui-ci va mettre Yoon Jong-woo dans une situation délicate.

Lire aussi  Les jardins français de Monty Don

Et on découvrira grâce à des flashbacks un passé des plus dérangeants lorsque celui-ci était à l’armée. On commencera à comprendre que ce jeune homme d’apparence fragile a un lourd vécu, entre l’armée et également une charge familiale. Père absent, il prend “un peu” le rôle d’homme de la maison sans sortir de sa place d’enfant. De quoi rendre un peu dingue ? Et Moon-jo a su détecter cette fragilité qu’il mettra à l’épreuve, dans des situations dérangeantes.

Lire aussi notre article: Dracula

Casting et ambiance

C’est très difficile de vous parler de Strangers From Hell sans trop spoiler car il y a des choses à dire mais les découvrir par vous-même est encore mieux.

En revanche, ce que je peux vous dire, c’est qu’au niveau casting ils ont fait fort. Quand on compare entre le webtoon et la série, il y a beaucoup de similitudes entre les personnages, le lieu, l’ambiance… Je n’ai pas lu le webtoon, mais en cherchant sur le net on retrouve son intégralité et je retrouve la gêne de notre protagoniste, les situations vécues. Tout n’est pas identique mais on va dire qu’une très grande partie est bien là.

Strangers From Hell

Yim Si-wan, jouant le rôle de notre protagoniste dans Strangers From Hell, est un acteur plutôt connu mais uniquement en Corée, à contrario de Lee Dong-wook qui est bien connu des plateaux mais également des photographes de Corée. Il dégage un vrai charisme dans cette série et on ne peut que l’apprécier malgré le fait qu’il met mal à l’aise. Allez comprendre !

Au-delà des lieux vraiment dérangeants, l’ambiance sonore est bien présente, vous pouvez même retrouver l’OST sur Spotify. Je trouve qu’elle est à certains moments angoissante, on se retrouve plongé dans cet univers grâce à l’ensemble. On ne voit pas le temps passé et on veut savoir ce qu’il va arriver à tous ces personnages. À certains moments, je me suis sentie perdue mais c’est là tout l’aspect psychologique, quand on rassemble toutes les pièces du puzzle, tout est évident et la conclusion en est même dérangeante. Pour vivre ce ressenti, le mieux est de regarder Strangers From Hell(comment ça, je vous incite à la regarder ? Pas du tout ! Enfin juste un peu !)

Pour conclure…

Je ne suis pas une grande fan de séries ou de films venant de Corée (de base) mais celle-ci, je m’y suis plongée sans aucun regret. Je n’ai pas perdu mon temps ! J’ai vraiment découvert une série unique en son genre. Est- ce que je la recommande ? Certainement ! Il ne faut juste pas être dérangé par les sous-titres. Encore une fois, merci Netflix de nous proposer des choses comme ça !

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer