Sweet Tooth

Ce nom ne vous est très certainement pas inconnu : Sweet Tooth.

Il s’agit d’une série télévisée diffusée depuis le 4 juin 2021 sur la plateforme Netflix. Celle-ci est l’adaptation des comics de Jeff Lemire, que nous allons dès à présent découvrir.

Pour ma part, j’ai avant tout découvert la version télévisuelle. Si vous venez avec l’image d’un Gus aux allures mignonnes, retirez vous tout de suite ce visage de votre esprit.

Dans un futur post-apocalyptique, les humains sont décimés par un mystérieux virus et une nouvelle race d’hybrides, mi-humains mi-animaux, émerge. Dans ce contexte, un père et son fils mutant survivent paisiblement cachés pendant 10 ans, loin du chaos provoqué par l’effondrement de la société. Cependant, une série d’évènements pousse l’enfant à partir à la découverte d’un monde hostile où les hybrides sont pourchassés, un univers partagé entre le chaos des campagnes où rôdent les braconniers et le despotisme des villes dans lesquelles les militaires surarmés des « derniers hommes » règnent d’une main de fer.

Sweet Tooth – Tome 1 

Sorti le 4 décembre 2015

Prix : 23 euros

Pages : 296 pages.

Sweet Tooth

Dix années se sont écoulées depuis la mystérieuse pandémie qui frappa la Terre et décima la quasi-totalité de la population. De celle-ci, naquit une nouvelle espèce : mi-homme mi-animale. Gus fait partie de ces enfants hybrides dont on ignore tout, livré à lui-même depuis la mort de son père. Au cours de son voyage à travers une Amérique dévastée, Gus croisera la route de Jepperd, homme massif et taciturne avec qui il se met en quête d’un refuge spécialisé. Mais sur leur route, les chasseurs sont nombreux.

Gus, un enfant hybride, vit avec son père qui, avec le temps, n’a plus toute sa tête. Gus n’est pas un enfant comme les autres. C’est un hybride, soit un enfant mi-homme mi-animal, son apparence étant mélangée à celle d’un cerf. Gus connaît les règles, il ne doit pas sortir de la zone qui entoure sa maison, le danger est beaucoup trop grand. Le jeune enfant rêve souvent d’un mystérieux homme. Un homme au regard froid… Que lui veut-il ?

Le temps passe et la vie fait son chemin. Le papa de Gus décède… Le voilà entièrement seul et livré à lui-même. Jusqu’au jour où des chasseurs font irruption chez lui et n’ont qu’un seul objectif : kidnapper l’hybride qui pourrait leur valoir une jolie récompense. Heureusement, un homme va faire éruption dans la vie de Gus et le sauver in-extremis, c’est le grand costaud de son rêve.

Sweet Tooth – Tome 2

Sorti le 8 juillet 2016

Prix : 29 euros

Pages : 336 pages

Sweet Tooth

La fin du monde n’était que le début d’un long voyage pour le jeune Gus, désormais conscient que le sang qui coule dans ses veines pourrait bien être la clé d’un futur possible pour l’Humanité. Maintenu en détention par une milice armée et sans pitié, le jeune garçon devra compter sur l’aide d’un Jepperd avide de vengeance. Ce dernier saura-t-il s’associer aux bonnes personnes ? Car une fois libérées, certaines forces peuvent rapidement devenir incontrôlables.

Gus a été abandonné par Jepperd dans un camp de la milice en échange d’un sac. Celui-ci contenait le cadavre de son ancienne épouse. Le jeune garçon est placé dans une cage en compagnie d’autres hybrides. Quant à Jepperd, il est pris de remords concernant l’abandon du jeune cerf et n’a plus qu’un seul objectif : sortir son nouvel ami d’ici. Il pourra compter sur la présence des deux jeunes femmes auxquelles il avait porté secours dans le précédent tome. Une aide précieuse mais qui ne suffira pas… Les 3 jeunes gens vont faire la rencontre d’un groupe pas si inconnu qui leur apporteront une aide majeure pour libérer Gus et ses nouveaux amis.

Sweet Tooth – Tome 3

Sorti le 9 décembre 2016

Prix : 29 euros

Pages : 384 pages

Sweet Tooth

Alaska, 1911, scientifiques et marins endurcis bravent les mers gelées dans le but de retrouver un groupe de missionnaires porté disparu. Un siècle plus tard, dans le Nebraska, Jepperd et Gus s’apprêtent à exhumer un secret qui pourrait bien faire de leur refuge le théâtre de leur perdition. Sans le savoir, les destins entrelacés de ces hommes et femmes que tout séparent détermineront l’avenir de l’humanité.

Ce tome débute avec de très lourds secrets enfouis depuis plusieurs années. Shamans et dieux seront de la partie dont Tekkietsertok, le dieu de la terre qui n’est autre qu’un animal, et plus particulièrement un cerf… De nombreuses révélations qui ne seront pas sans risques ni conséquences. Dans le présent, nous retrouvons Jepperd, seul. Bien heureusement, Gus viendra rapidement combler sa solitude après 1 mois d’absence. Les doutes de Jepperd envers Walter Fish semblent devenir plus clairs et celui-ci est loin d’être celui qu’il prétend… À côté de ça, Lucy doit faire face au virus et il semblerait qu’il ne lui reste plus très longtemps à vivre.

Mon avis

Sweet Tooth fût mon tout premier comics (il faut bien un début à tout). J’étais néanmoins au courant que la version bande dessinée était pour la plupart du temps bien différente des séries adaptées. Et effectivement, Sweet Tooth en comics n’a rien à voir avec sa version télévisuelle. En lisant les livres, j’ai découvert une toute nouvelle face de l’univers de Gus. Les dessins sont très sombres, on assiste parfois à des scènes trashs qui n’ont pas du tout lieu dans la série Netflix. Certains détails sont également modifiés, comme l’aspect de grand costaud, alias Mr Jepperd, qui dans le comics est un homme blanc. Dans la série, celui-ci est de couleur noire, son ancien métier est également modifié. En soi, cela reste un détail mélangé parmi tant d’autres. D’autres précisions sont bien entendu plus importantes. Un mélange qui m’a donné l’impression de redécouvrir l’histoire.

La série Netflix, quant à elle, est réalisée en sorte que celle-ci devienne une série familiale. C’est bien loin de l’aspect sombre des comics à destination de lecteurs beaucoup plus âgés, les dessins et le langage étant beaucoup plus violents. J’ai donc beaucoup plus apprécié la lecture de ces tomes. Pour moi qui suis fan de ce style, j’ai tout simplement adoré ma lecture qui m’a permise de découvrir une nouvelle facette de cet univers. L’histoire, disponible en 3 tomes, est très bien tournée, ni trop rapide, ni trop longue.

Sachez néanmoins qu’une suite est désormais disponible. S’intitulant : Sweet Tooth Tome 4 – The Return, ce comics est disponible depuis le 01 octobre 2021 au prix de 15 euros. L’histoire se déroule des années après les événements du tome 3.

Sweet Tooth
Pour conclure…

Ce fût un réel plaisir de découvrir la série Sweet Tooth sous son véritable aspect : un univers sombre, des dessins et des scènes beaucoup plus adultes. On est bien loin de la vision proposée dans la version Netflix. Cette série de livres courts (3 tomes) est à posséder pour tout amateur de comics, en particulier pour ceux aimant le côté apocalypse et sombre. Si vous avez vu l’adaptation télévisuelle avant, vous risquez très certainement de voir Gus autrement. Cependant, gardez en tête que les œuvres de Mr Lemire ne sont pas à mettre dans les mains de tous.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *