Tashiro est un peu… – Tome 1

“Tashiro est un peu…” Tome 1 est un manga du genre yaoi dessiné et scénarisé par la mangaka Yamada. C’est son tout premier yaoi ! Cette première histoire a d’ailleurs été très appréciée au Japon depuis la publication de son premier volume en 2018. Pour le moment, Taifu Comics, qui s’occupe de son édition en France, a publié le tome 1 le 27 janvier 2023. La série est encore en cours au Japon.

couverture de tashiro est un peu... tome 1

Synopsis

Son horoscope lui avait promis LA rencontre de sa vie, pas celle d’un voleur terrifiant qui en voudrait à son porte-monnaie !! Ebihara n’en revient pas, et prend les jambes à son cou quand le lendemain, il recroise ce fameux voleur dans la salle de son propre club. Finalement, il s’avère qu’il s’agissait d’un malentendu en partie provoqué par la grande timidité du nouveau venu, qui semble par ailleurs profondément attaché à Ebihara… Et malgré les quiproquos et ses expressions flippantes, ce dernier ne peut s’empêcher d’être intrigué par ce… Tashiro, c’est bien ça ?

Ne jamais se fier aux apparences

L’intrigue de ce yaoi se déroule à l’université au sein d’un groupe d’amis étudiants. Ils font tous partie du club d’étude de mangas. Ebihara, notre petite crevette (Ebi = Crevette en japonais), a rejoint le club et se retrouve à passer du temps avec son ami d’enfance Bannai et d’autres otakus du club. Parmi ces derniers se trouve Tashiro, un garçon bien étrange et très mystérieux, qui se trouve être le voleur du portefeuille d’Ebihara !

Après cette rencontre très étrange, le malentendu s’éclaircit et Ebihara apprend que Tashiro voulait en fait lui rendre son portefeuille et non pas le lui voler.

Ce fut un acte tout à fait louable, en revanche très mal opéré par notre cher Tashiro. Ce garçon mystérieux et socialement maladroit cache un secret qu’Ebihara découvrira assez rapidement dans ce premier tome, à son grand étonnement !

Une affection troublante

Tashiro est un peu… Comment dire ? Dur à cerner ?
Malgré que ce soit un garçon difficile à approcher, Ebihara ne peut s’empêcher de s’intéresser à lui. Ses expressions effrayantes et sa timidité maladive ne l’aident en aucun cas à donner envie aux autres de lui adresser la parole. Peut-être que sa franchise et son manque de tact sont en fait ce qui aide Ebihara à ne plus s’enfuir. Qui sait ?

Les deux protagonistes de cette histoire sont donc bien différents. Ils ne se connaissaient pas du tout avant qu’Ebihara ne se joigne aux membres du club de recherche de mangas.

Ce qui est bien fait dans ce manga, c’est que Yamada a créé des personnages qui ne se ressemblent absolument pas. Leurs caractères sont aux antipodes, mais nous pouvons voir dans chacun d’eux beaucoup de sensibilité. Même s’il est dur pour Ebihara d’être proche de Tashiro, il ne se sent pas pour autant à la mauvaise place. Quant à Tashiro, aussi timide qu’il soit, Ebihara saura réveiller (involontairement) une autre facette de sa personnalité.

Ebihara pardonne à Tashiro de l'avoir poussé

Satané triangle amoureux

Ah ! Il en fallait bien un pour pimenter cette histoire ! Qu’est-ce qu’une histoire d’amour sans trouble-fête ? Déjà, imaginer une romance concrète entre Tashiro et Ebihara est compliqué, autant pour les lecteurs que pour les personnages principaux. Alors quand intervient une troisième personne pour mettre le bazar, eh bien, on n’est pas sorti de l’auberge !

En revanche, sans ce petit ingrédient, la recette risquerait d’être un peu trop fade. Et pour le coup, c’est réussi du côté de Yamada, car le protagoniste en question est un énergumène hors du commun ! Il est clairement là pour semer le doute et la zizanie. Et ce n’est pas comme ça que le bateau Ebi-Ta quittera le quai de sitôt…

En soi, aucune animosité à ressentir, car le personnage n’est pas décrit comme une personne malfaisante. Il est plutôt extraverti et sûr de lui. Tout l’opposé de Tashiro en fait. Les interactions entre tous ces protagonistes promettent des événements bien sympathiques.

Ebihara fixe Sega portant des lunettes de soleil dans le train

Mon avis sur Tashiro est un peu… – Tome 1

Étant donné que plusieurs tomes sont prévus, je ne m’attendais pas à ce que Tashiro se livre aussi rapidement. J’ai eu un peu peur au début que du coup se soit arrivé trop vite. En fait, on dirait plutôt que Yamada souhaite mettre l’accent sur l’évolution de chaque personnage et de leurs émotions plutôt que sur le fait de cacher les sentiments amoureux de Tashiro.

Ce yaoi est plein de légèreté, de douceur. Les protagonistes masculins sont naturels et ne semblent pas terrorisés par le fait d’être éventuellement attiré par un autre garçon, ce qui peut se lire dans d’autres yaoi par exemple. Mais là non. Ce n’est ni malsain, ni dérangeant.

J’aime également beaucoup le personnage de Sega, hyper excentrique et franc. Je suis persuadée que les prochains chapitres seront pleins de bonne humeur et d’humour !

Pour conclure…

“Tashiro est un peu…” est le premier tome du premier manga yaoi de Yamada. Il est frais et plein de bienveillance. Les protagonistes sont très attachants et la pointe d’humour présente dans chaque page est un régal. Vous lirez une romance pas comme les autres, toute douce et pleine de surprises !

Vous devriez Lire aussi
Shadows House - Tome 11

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *