Terrarium

Terrarium – Tome 1 

Sortie le 2 juin 2021

7,60 euros

176 pages

Dans un monde en ruine où l’humanité est sur le déclin. Chico la technologue d’investigation et son petit frère Pino arpentent des colonies délabrées où des robots poursuivent leurs tâches comme si de rien n’était. Les deux explorateurs tentent de les accompagner dans leurs derniers souhaits, mais à quoi bon quand la fin approche d’heure en heure ? Un récit d’aventure SF crépusculaire.

Terrarium, tome 1

En détail, mais pas trop

L’histoire débute donc avec Chico, une jeune technologue d’investigation et son petit frère Pino, qui n’est autre… qu’un robot. Oui, on vous voit les fans de Fullmetal Alchemist. Mais pas de panique, ici il n’est pas question de partir à la recherche de la pierre philosophale, loin de là.

Terrarium

Nous retrouvons donc nos deux jeunes frère et sœur qui n’ont qu’un seul et ultime but : terminer la clé de leur mère pour sauver l’espèce humaine !

En ouvrant le tome, nous faisons face à quatre magnifiques pages en couleurs, l’occasion pour nous de découvrir la magnifique Chico !

Terrarium

Bien entendu, le chemin sera semé d’embûches et des centaines de kilomètres attendent les deux protagonistes. Sur leur route, ils feront également la rencontre de JPK-35, dit K, un robot facteur qui, malgré sa bonne humeur, a une histoire bien plus triste qu’on ne le pense…

Terrarium

Et sinon ?

En lisant Terrarium, je m’attendais à une histoire complexe au vu du résumé et finalement ce ne fût pas le cas. La lecture est relativement simple, on comprend tout de suite où l’auteur, Yuna Hirasawa, veut en venir.

Humour, joie, tristesse… Un cocktail de sentiments où vous ne pourrez rester insensible ! On pense notamment à la rencontre du robot facteur qui continue sa tournée malgré le drame qui touche ses clients…

Chico fait preuve d’une humanité immense. À travers les dessins, ses émotions sont clairement visibles. Notre jeune héroïne est prête à tout pour aider ceux qui se trouvent sur son passage, quitte à mettre sa vie en danger. On ne peut rester de marbre face à son élan de générosité. On apprécie également Pino qui, malgré son statut actuel, est toujours là pour sa sœur. Une très belle complicité en vue qui nous fait sourire au fur et à mesure des pages lues !

À la fin du tome, nous pouvons retrouver une postface de Yuna Hirasawa qui nous dévoile la mise en forme de son manga, Terrarium.

À notre grand étonnement, le tome se finit plutôt bien, mais malgré tout nous restons sur notre faim et nous n’avons envie que d’une seule chose : continuer à suivre les aventures de Chico et Pino !

Terrarium
Pour conclure…

Terrarium fût une très belle surprise, à mon grand étonnement. Étant plutôt habituée aux mangas dits d’horreur, le résumé ne me tentait pas plus que ça. Et pourtant… J’ai vraiment apprécié ma lecture. J’ai souvent rigolé d’ailleurs en voyant la complicité entre les deux jeunes protagonistes mais j’ai également eu le droit à de petites larmichettes… Terrarium est clairement une réussite et je recommande cette lecture à tout type de lecteur car, qui sait, il pourrait vous surprendre !

Terrarium – Tome 2

Sortie le 8 septembre 2021

7,60 euros

176 pages

Terrarium

Chico l’humaine et son petit frère Pino le robot sont parvenus à une colonie encore habitée, mais celle-ci, baptisée Rainforest, est sujette à des pluies constantes qui menacent d’engloutir toute habitation humaine. Si face à cette fin annoncée, les adultes se laissent aller à la résignation, une jeune fille malade tente de vivre de toutes ses forces. Un récit d’aventure SF crépusculaire.

Terrarium, tome 2

En détail mais pas trop

Nous débutons le tome tout en douceur en compagnie de deux nouvelles personnes : Lena et Ken, en pleine partie de pêche. À défaut de tomber sur du poisson, les deux jeunes gens vont attraper quelque chose de beaucoup plus gros : Chico et Pino !

Terrarium

Tout comme nos deux protagonistes, Ken et Lena sont frère et sœur, mais Lena est tout sauf ordinaire. Celle-ci est malade et souffre horriblement. La jeune fille est atteinte d’une maladie qui touche son système nerveux et aucun traitement ne semble être capable de la guérir. Chicho ne compte pas baisser les bras et elle sait pertinemment qu’une solution est possible pour soulager sa nouvelle amie. Malheureusement, son frère n’est pas du même avis…

Terrarium

Et sinon ?

Dans ce tome, nous reprenons les mêmes bases que dans le précédent : une Chico prête à tout pour apporter son aide à tous ceux qui se trouvent sur leur passage et un Pino qui ne manquera pas de veiller sur sa grande sœur (quitte à se mettre en danger)… À cela, nous pouvons ajouter une bonne dose d’humour de la part de Chico qui, malgré les circonstances, arrive à penser à son estomac.

C’est également le retour des pages en couleurs : 4 magnifiques pages qui reflètent magnifiquement le tome.

Terrarium

Malgré un humour fortement présent, il faudra faire face à des passages plus sombres, comme la maladie de Lena et un frère totalement perdu face au sort de sa sœur… Contrairement au tome précédent, celui-ci est beaucoup plus focalisé sur le côté “humain” (bien que la technologie ne soit pas bien loin). Un mélange qui se fait très bien puisque, ne l’oublions pas, le monde est sur le point d’être détruit.

Terrarium

À la fin de ce volume, nous pouvons retrouver une nouvelle postface qui s’annonce beaucoup moins joyeuse. Yuna Hirasawa nous dévoile une partie très intime de sa vie : le cancer de sa grand-mère et l’impact que celui-ci a eu sur le tome 2 de Terrarium.

Pour conclure…

On peut clairement dire que ce tome a été riche en émotions ! En particulier dans la colonie de Rainforest, où nos deux jeunes héros font la rencontre de Ken et Lena. J’ai beaucoup apprécié ce volume, qui était plus centré sur le côté humain et non robot contrairement au premier. Il ne nous reste plus qu’à attendre le 3 novembre pour découvrir la suite des péripéties des deux aventuriers. Le prochain tome s’annonce riche en émotions puisque l’enfance de Chico et Pino sera abordée.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *