Ico : Le Château dans la brume (T1)

“Ico : Le Château dans la brume” est le premier volume d’une série de romans sur le jeu vidéo du même nom. Il est écrit par Miyuki Miyabe et disponible aux éditions Ynnis depuis le 01 septembre 2021. Je vous livre ici mon avis sur cette drôle d’intrigue qui débute par le sacrifice d’un enfant : Ico.

Synopsis

À chaque nouvelle génération, le Château dans la brume réclame son dû : le sacrifice d’un enfant né avec des cornes. Une terrible malédiction dont personne ne semble connaître l’origine.

À l’aube de ses 13 ans, le jeune Ico voit ses cornes pousser soudainement. Il sait désormais qu’il doit accomplir son funeste destin.

Ico s’engage alors dans un bien étrange périple, qui le mènera peut-être à percer les mystères que renferme le Château dans la brume…

Ynnis Editions

Un petit mot sur l’auteure

Pionnière de la littérature contemporaine au Japon, Miyuki MIYABE (1960 – ) explore tous les genres du policier au fantastique. Autrice prolifique traduite dans une dizaine de langues, elle a reçu de nombreuses récompenses dont les prestigieux prix Yamamoto Shûgorô (1993) et Naoki (1998). Sa série de romans Brave Story a été adaptée en manga et en film d’animation.

Ynnis Editions

Ico : Le Château dans la brume, le jeu vidéo

Cela va peut-être vous paraître normal (me connaissant), mais l’histoire de notre jeune héros, Ico, est en fait tirée d’un jeu vidéo. Il a été développé et créé en 2002 par Fumito Ueda. Néanmoins, ce jeu n’a pas forcément eu un succès fou, et est un peu tombé dans les oubliettes depuis. Alors même qu’il s’est notamment illustré pour son ambiance et la poésie que dégage son intrigue. Certains joueurs connaissent notamment le second volume de l’histoire sous le nom de “Shadow of Colossus”. Comparé à d’autres jeux vidéos, dans Ico, vous êtes obligé de faire équipe avec l’intelligence artificielle du jeu pour avancer. Aucune carte, pas forcément de notion de niveau… Un tout nouveau concept de développement et qui par la suite sera repris.

Ici, le livre raconte notamment la première partie du jeu qui sert à poser les bases de l’intrigue. Qui sont les personnages principaux, la malédiction (et quelques détails sur sa possible origine), et le début des aventures d’Ico dans le Château dans la brume.

Une très bonne analyse sur le jeu et son héritage !

Un clin d’œil au Roi et l’Oiseau ?

En lisant Ico, et notamment la seconde partie du livre, j’ai beaucoup repensé à une histoire de mon enfance. Ou plutôt à un dessin animé que j’avais adoré : le Roi et l’Oiseau. Bon, ça ne me rajeunit pas du tout, mais la conception du Château ainsi que les personnages principaux m’y ont fait penser. Même si pour l’instant, il n’est pas question d’une romance entre eux.

Le roi et l’oiseau, Affiche

Ico : Le Château dans la brume, une histoire sombre

En toute honnêteté, je n’ai jamais joué à un seul jeu d’Ico, donc cela fut une totale immersion et découverte dans cet univers. Au début on essaye de comprendre pourquoi tout un village est persuadé que le sacrifice d’un enfant (à cornes qui plus est), les protègera. Ico fait preuve d’altruisme et de courage pour son jeune âge, cela force l’admiration. Néanmoins, en tant que lecteur, j’attendais avec impatience le moment où il pourrait, nous pourrions, en apprendre plus sur l’origine de la coutume du sacrifice. Des siècles d’offrandes, et personne n’a jamais remis en question son objectif. D’autant plus que l’omerta est maître dans le village, et seul l’Aîné connaît la vérité / le but de tout cela, que lui-même a appris de son prédécesseur, etc.

Un roman séquencé en trois parties

L’intrigue est divisée en plusieurs parties et chapitres qui permettent de donner un peu plus de rythme. Comme je vous le disais plus haut, la première pose les bases et présente les personnages et le contexte. Ensuite viennent les aventures de notre jeune héros Ico, racontées de son point de vue. Et enfin la même chose mais du point de vue d’un autre personnage.

C’est un roman dont les descriptions sont essentielles afin de recréer l’ambiance aussi bien visuelle que sonore. Une atmosphère un peu pesante, qui mêle peur et curiosité de savoir ce qui nous attend une fois la prochaine porte franchie. On ne sait pas où l’on va, tout comme Ico, et le seul objectif est d’avancer.

Mon avis sur Ico : Le Château dans la Brume (T1)

Si le début du roman m’a paru un petit peu lent, tout s’enchaîne assez vite par la suite. J’ai bien aimé aussi avoir le point de vue du second personnage en troisième partie. Cela permet d’avoir une autre vision de l’histoire, d’éclairer certains passages et d’avoir quelques réponses sur la malédiction. Néanmoins, on a encore pas mal de suspense, et il me tarde de lire la suite. L’interprétation du Château en tant que personnage est beaucoup plus subtile que ce que laisse imaginer la première partie du roman. De manière générale, et comme souvent dans les intrigues japonaises, il faut voir cela de manière plus profonde. Que ce soit les personnages, les décors, le son… cette ambiance est à la fois unique mais aussi remplie de messages.

Pour conclure…

“Ico : Le Chateau dans la brume” est un premier tome prometteur et qui, à mon sens, est une représentation fidèle du jeu du même nom, si ce n’est plus. L’auteure a réussi à créer cette ambiance unique, et ses descriptions nous plongent avec justesse aux côtés d’Ico. Vous trouverez ce roman chez Ynnis Editions pour le prix de 14,95€, mais aussi chez vos libraires préférés. Et sur ce, je vous dis à la semaine prochaine pour un nouvel article !

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *