Les Liens du Sang – Tome 12

Les Liens du sang est un manga du genre horreur psychologique écrit par Shuzo Oshimi et édité sous les éditions Ki-oon. Publié sous la collection Ki-oon seinen, le tome 12 est sorti le 1er décembre 2022.

Événements du Tome 11

Seiichi rencontre Shigeru tard dans la nuit, et ce dernier les force à se rendre à la montagne. Il est pris d’hallucinations entre-temps et commence à considérer Shigeru comme sa propre personne, et à entendre et voir sa mère.

Il finit par pousser Shigeru de là où sa mère l’avait poussé lorsqu’il avait 3 ans, comme s’il se poussait lui-même. Pour lui, ce n’était  qu’un simple rêve… mais la disparition et la mort de Shigeru lui prouvent le contraire.

Seiichi est donc placé dans un centre de détention pour les jeunes de son âge.

Résumé de Les Liens du sang – Tome 12

Les Liens du sang - Tome 12 couverture

Le répit aura été de courte durée pour Seiichi. Sa vie tourne une nouvelle fois au cauchemar lorsqu’il se rend compte que la visite nocturne de Shigeru était bien réelle… et qu’il l’a vraiment précipité dans le vide, vers une mort certaine !

Après avoir aidé la police à retrouver la dépouille de son cousin, l’adolescent est emmené dans un centre de détention provisoire en attendant la fin de l’enquête et son futur procès. Comme anesthésié, Seiichi perd peu à peu contact avec la réalité et regarde défiler les jours sans pouvoir échapper aux deux questions qui l’obsèdent… Sa mère est-elle au courant de ce qu’il a fait ? Et si oui, que pense-t-elle de lui désormais ?

– Quatrième de couverture

La rechute de Seiichi

Dans ce tome 12, Seiichi sombre dans une détresse psychologique quand il apprend que sa mère est au courant du meurtre qu’il a commis. Suite à cette révélation, il ne fait plus que penser à cela… À sa mère, à l’image qu’elle pourrait avoir de lui après un tel acte… Seiichi perd le contrôle total de sa raison, lui qui était pourtant si déterminé à briser le lien qu’il avait avec sa mère… ou plutôt l’emprise qu’ils avaient sur l’un et l’autre.

Tout au long du manga, nous observons la chute émotionnelle de Seiichi. Cela ne s’améliore pas, d’autant plus que sa mère n’est jamais présente aux visites… Seiichi fait face à son père ou à sa conseillère qui trouvent pourtant des excuses à ses absences, mais cela ne lui suffit pas. Cela devient une obsession, il a besoin de savoir ce que sa propre mère pense de lui. Est-elle déçue, ou au contraire heureuse de savoir qu’il a assassiné Shigeru ?

L’heure du procès a sonné

Le procès se déroule en deux temps. En premier lieu, nous apercevons Seiichi dans un état second lorsqu’il peut enfin revoir sa mère. Bien que celle-ci soit distante, il assume clairement devant tout le monde qu’il n’a fait que penser à sa mère durant sa détention… et à rien d’autre. Il n’a donc aucune culpabilité concernant le meurtre de Shigeru, seule sa mère occupe ses pensées…

Cependant, nous avons un retournement de situation qui se présente en second lieu : la mère de Seiichi déclare ouvertement qu’elle démissionne de son rôle de mère. Une fois de plus, Seiichi est traversé par de nombreuses émotions, toutes plus négatives les unes que les autres. Il ne sait pas réellement comment réagir à cette tirade que fait sa mère sur le fait qu’elle ne veuille plus avoir affaire à lui…

Finalement, Seiichi fait recours à la violence et se jette à corps perdu sur sa mère, qui était sur le point de quitter le procès. Son intention est simple, il cherche délibérément à mettre un terme à tout ce qu’elle a dit, quitte à prendre le risque de lui ôter la vie…

Le verdict ne tarde pas à tomber après cet incident évité de justesse : Seiichi est placé dans un établissement pénitentiaire pour mineurs.

Mon avis sur Les Liens du sang – Tome 12

Ce tome 12 est selon moi un tome très difficile à lire, puisque nous observons Seiichi retomber dans un puits sans fin. Il se laisse sombrer dans une détresse psychologique, sur laquelle il n’a absolument plus le contrôle. Sa mère prend possession de son esprit et de sa conscience, à tel point qu’il ne peut plus que penser à elle sans arrêt…

Il était pourtant sur la bonne voie, prêt à passer à autre chose et à couper les liens nocifs qui l’attachent à sa mère. Mais visiblement, les liens du sang sont plus forts que tout et impossibles à briser pour Seiichi.

Maintenant que sa mère souhaite le rejeter et refaire sa vie toute seule, nous nous demandons vraiment comment Seiichi va survivre à cela. Nul doute qu’il va continuer de sombrer, sans personne pour lui venir en aide. Pouvons-nous seulement espérer une fin joyeuse pour ce jeune adolescent ?

Pour conclure…

Le tome 12 de Les Liens du sang est un tome centré sur Seiichi et sur ses émotions sombres qui le submergent tout au long des chapitres… Ce tome démontre bien que ce manga est du genre horreur psychologique, puisqu’on parvient à discerner les horreurs qui occupent l’esprit de Seiichi, et à quel point il est difficile pour lui de s’en sortir. En bref, Les Liens du sang parvient une fois encore à retourner le cerveau des lecteurs, ainsi que ses propres personnages.

Vous devriez Lire aussi
Golden Guy - Tome 3

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *