Mother Parasite – Tome 1

Mother Parasite sorti le 8 novembre 2023 est un thriller psychologique mettant en scène Ryôta, un gamin manipulateur et malsain en quête de la mère parfaite. Satô Hirohisa qui nous a déjà régalé avec  Shigahime nous offre un livre qui crée une ambiance familiale très malsaine. Un enfant qui cherche la mère parfaite au point de vouloir voler celle d’un autre enfant. Ce manga semble nous réserver pas mal de surprises.

Attention ce manga est pour un public averti. Certaines scènes peuvent choquer.

"Mother Parasite" et sa couverture
"Mother Parasite" un thriller psychologique pour public avertis

L’histoire

Sanae Miki et son fils Ryôta vivent en parfaite harmonie. Pourtant, Sanae semble constamment chercher l’approbation de son enfant, avec une pointe de terreur dans le regard… De son côté, la mère de Kaoru Kasai, un camarade de classe de Ryôta, se morfond chez elle, inquiète de ce qui pourrait arriver à son fils quand il s’absente de la maison. Un petit jeu que Ryôta, intrigué par cette mère « exemplaire », observe de près.

Mangetsu

Le résumé de Mother Parasite nous dépeint un adolescent qui semble envier un de ses camarades au point de se rapprocher de sa mère. Mais c’est un résumé assez simpliste. Ryôta est certes un adolescent mais il est surtout un manipulateur qui frôle la perversité. Pas dans le sens qu’il aime voir les femmes nues. Non, c’est bien plus poussé que ça, il fantasme sur l’envie d’être porté dans le ventre d’une mère, il veut le ressentir, il en vient à demander à Sanae sa mère adoptive de le laisser téter son sein alors qu’il est aux portes de l’âge adulte. Sanae qui semble très instable se laisse influencer d’ailleurs.

Des images " glauques" mais captivantes
Une ambiance politiquement pas correcte à la  Satô Hirohisa

Ryôta pose son regard sur des mamans fragilisées par la vie et s’impose dans leur vie et c’est ce qu’il va faire avec la mère de Kaoru au point de la déshabiller durant son sommeil.

Un inceste adoptif

« L’évolution de la vie n’est qu’un long, très long chemin, à la recherche de la mère parfaite. »

Ryôta – Mother Parasite

Ryôta n’a jamais connu sa mère et a grandi dans un orphelinat. Adopté par Sanae, celle-ci est aux petits soins pour lui et on comprend rapidement que l’orphelin en joue et en vient à pratiquement soumettre sa mère adoptive au moindre de ses caprices. Comme celui de vouloir la téter et cela même si elle n’a pas de lait. Nous ne sommes donc pas face à un allaitement tardif mais plutôt face à un fantasme malsain et incestueux. On pourrait penser à un complexe d’Œdipe mais à l’heure actuelle on ne sait pas si Ryôta est amoureux de l’image maternelle ou bien s’il est juste en quête d’une mère parfaite qui cèdera à tout ce qu’il veut.

"Mother Parasite" et les mamans fragilisé qui donneraient tout à leurs enfants
"Ryôta" un adolescent pas si charmant.
La soumission maternelle dans "Mother Parasite"

Il n’y a aucune relation intime entre Ryota et ses victimes actuellement. Mais le fait de déshabiller une femme dans son sommeil et sucer le sein d’une autre alors qu’il n’y a pas de but nutritif peut être clairement vu comme une sorte de rapport intime.

Un manga malaisant mais captivant

Vu tout ce que je viens de dire, vous devez surement vous demander « mais pourquoi elle continue de le lire ? » tout simplement parce que Sato Hirohisa a su me captiver. Le tome 1 de Mother Parasite met en place l’intrigue et j’ai cette intuition que Ryôta n’est pas un simple enfant qui cherche une mère. Il y a plus que ça et je sens même un côté mystique dans tout ça. Peut-être que je vais être déçue, mais je veux en savoir plus.

Un "allaitement" tardif? Ou juste incestueux pour l'auteur?

J’ai ce souvenir d’un épisode dans Supernatural où des créatures prennent l’image d’enfant et s’en prennent à leur mère dans le but d’avoir leur maman rien qu’à eux. Ce manga m’y fait énormément penser alors je me dis pourquoi pas. Ryôta nous cache un truc, reste à savoir quoi. Il est orphelin, qu’est-il arrivé à sa mère biologique ? Où est-elle ? Des questions restent en suspens . Certaines planches font grimacer tant elles sont malsaines, mais en ce qui me concerne je n’y vois aucune connotation sexuelle. Certains pourraient parler de sexualité incestueuse, moi j’y vois un adolescent qui cherche les symboles de la maternité. Le peau à peau, l’allaitement sauf qu’il a quatorze ans et donc forcément aux yeux de la société on est sur quelque chose de pas correct.

Ryôta cherche clairement à revivre en tant que nourrisson. Mais comment cela va-t-il évoluer ?

Mon avis sur Mother Parasite – Tome 1

Je savais à quoi m’attendre au vu de l’auteur et de la mention thriller. Une ambiance glauque et malsaine mais je ne m’attendais pas à pouvoir grimacer durant ma lecture. Je pense que c’est le côté relation enfant parents qui me trigger un peu et pourtant je lis beaucoup de livres sombres, la preuve avec les contes interdits mais là on est sûr de l’image.

L'ambiance scolaire pesante dans "Mother Parasite"

Ce manga n’est donc pas forcément à mettre entre toutes les mains. Si le côté relation adolescent adulte et inceste vous bloque surtout passez votre chemin. Si au contraire les thrillers sombres et glauques vous attirent, Mother Parasite a clairement du potentiel car actuellement on peut tout imaginer. Un parasite ? Un enfant dérangé ? Un futur tueur en série ? Personnellement, j’ai hâte d’en savoir plus et j’espère ne pas être déçue. Actuellement, je me fais tellement de théories que je me dis que le tome 2 qui apparaîtra le 21 février 2024 m’éclairera sûrement.

De ce qu’on sait, dans le tome 2 Sanae va aller trop loin…Cette phrase reste en suspens sur le site de l’éditeur. Va-t-elle mourir ? Tuer quelqu’un ? Le suspense est là et les couvertures m’intriguent. Des bandes noires sur les yeux, des vêtements anciens… Ryota cache un secret et j’ai hâte de le découvrir.

Pour conclure…

Satô Hirohisa nous offre avec Mother Parasite une intrigue déstabilisante. Un adolescent qui semble bien sous tous rapports, une mère nerveuse avec son fils adoptif, un camarade de classe et sa mère toxique. À travers des planches glauques qui abordent un sujet compliqué aux yeux de la société, Mother Parasite laisse ses lecteurs en suspens jusqu’en Février 2024.

Vous devriez Lire aussi
Le Prophète et le Vizir

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *