The Lapins Crétins : Champions du Monde ! – Tome 15

Un peu plus d’un an après que le tome 14 ait fait le ménage, les Lapins Crétins sont de retour pour un tome 15 dans lequel ils vont se lancer dans la compétition. Escrime, foot, tennis de table, aucun sport n’est trop sérieux pour eux et dans The Lapins Crétins – Champions du monde !, leur bêtise abyssale crée des situations folles qui nous font rire à gorge déployée depuis le 30 novembre 2022. De quoi regretter qu’ils ne soient pas sélectionnés pour les jeux olympiques de 2024…

"The Lapins Crétins" tome 15 Affiche

Une, Bwaah, une, Bwaah, une, Bwaah…

Il va y avoir du sport !

Cette année, les lapins crétins fêtent leur 15e anniversaire ! Et ils ont décidé de se mettre au sport ! Football, rugby, athlétisme ; sports individuels ou collectifs, pas une discipline ne leur échappe – à défaut de leurs règles. Mais l’essentiel, c’est de participer ! Et si les lapins prennent un malin plaisir à rendre crétins les sports les plus sérieux, c’est pour amuser la galerie et faire travailler vos abdominaux. Vous l’aurez compris, les Lapins Crétins reviennent en force en BD autour d’une thématique à la fois universelle et totalement d’actualité en cette fin d’année placée sous le signe de la coupe du monde de football 2022. Et anniversaire oblige, les lecteurs participent aussi à la fête ! 3 gags, sélectionnés parmi les meilleurs créés par les lecteurs, auront ainsi l’honneur d’être mis en scène par les champions du monde du gag en personne : Dab’s au scénario, Thomas Priou au dessin et Mista Blatte à la couleur.

Glénat
Référence à "Raging Bull" dans ce gag sur la boxe

Vous l’aurez sûrement déjà deviné, mais le thème de The Lapins Crétins – Champions du monde ! Tome 15 est bien évidemment… la cuisine ! Mais non, bien sûr ! Le fil rouge de l’album est le sport, c’est bien le seul d’ailleurs puisque comme d’habitude la BD est composée de petites histoires indépendantes les unes des autres. Que ce soit en une page, en deux ou même en bande, les Lapinus Crétinus prennent un malin plaisir à mettre le bordel partout où ils passent. On retrouve également au cours de l’album ce cassage de quatrième mur présent depuis le premier tome et qui met le lecteur en position d’acteur dans certaines bouffonneries des lapins créés par Ubisoft.

Quand le saut en hauteur devient lancé de Javelot avec "The Lapins Crétins"

Découvrez un extrait de The Lapins Crétins – Champions du monde ! – Tome 15 ici !

Le Dab’s, le Priou et les petits lapins

Aux commandes de The Lapins Crétins – Champions du monde ! Tome 15, nous retrouvons Thomas Priou, dessinateur depuis le tome 10 en remplacement de Romain Pujol, ainsi que l’homme qui l’a rejoint au tome 14 : Dab’s, qui officie sur The Lapins crétins comme scénariste. À ce duo s’adjoint Mista Blatte qui colorise nos lapins blancs préférés (paradoxal, non ?), dans un univers ultra-coloré qui rehausse l’aspect déjanté des mini-histoires. Un trio de spécialistes de l’humour absurde qui met la barre très haute en matière de rigolade et avec des clients comme les lapins il y a de quoi faire.

Le "Fair Play" peut faire mal des fois

Avec très peu de dialogues, les auteurs arrivent tout de même à nous faire rire avec du gag essentiellement visuel, une contrainte qui pourrait vite devenir compliquée, mais avec laquelle ils composent parfaitement. De plus, nos héros débiles sont très expressifs, ce qui facilite d’autant plus la compréhension des planches et de l’histoire. Encore une fois, l’univers de la BD est cohérent graphiquement avec les autres albums mais également avec les antagonistes de Rayman créés par Ubisoft. Loin de ressortir les mêmes ficelles, au bout de 15 tomes ce serait excusable, Dab’s amène son écriture personnelle et renouvelle les scénarios où l’on devine un peu de Tony et Alberto. Un très bon tome pour fêter les 15 ans de la BD, et on espère que la collaboration Dab’s / Thomas Priou va continuer encore longtemps.

les lapins peuvent parfois être des officiels du sport dans "The Lapins Crétins"

On est les cornichooonnnnss…

Ce qu’il y a de bien avec les Lapins Crétins, c’est qu’ils s’adressent à tous les publics, des plus jeunes aux plus vieux. En effet, avec peu de texte, les lecteurs les plus jeunes peuvent quand même profiter des gags, quand les plus âgés comprendront les différentes références à la pop-culture incluses tout au long des pages. À la maison, nous sommes tous de grands fans des Lapins Crétins et nous possédons la collection complète des albums BD de leurs aventures. Quand ce nouveau tome est sorti, il était inconcevable de passer à côté et j’ai sauté sur l’occasion de pouvoir en faire une critique.

La compréhension n'est pas le point fort de nos héros dans "The Lapins Crétins"

Je ne vous cache pas que ce genre d’article est compliqué tant la valeur de ce genre d’ouvrage se voit au travers de ses planches, d’autant qu’il n’y a pas réellement de synopsis puisqu’il s’agit d’histoires courtes sans autre lien les unes avec les autres que le thème du volume qui, ici, est le sport. Après lecture de ce The Lapins Crétins – Champions du monde ! Tome 15, c’est encore un carton plein tant nous avons rigolé aux imbécilités de ces héros aux grandes oreilles, même si personnellement j’aurais été curieuse de savoir quels ont été les 3 gags de l’album qui ont été créés par les lecteurs et mis en image par les artistes, ne serait-ce que pour faire un comparo avec ceux 100% made in Dab’s / Priou.

Les lapins peuvent parfois faire preuve d'astuce dans "The Lapins Crétins"

Cela étant dit, ces fameuses histoires des lecteurs s’intègrent parfaitement à l’ensemble, puisque même en cherchant bien, je n’ai pas réussi à déterminer lesquelles c’étaient. Chapeau melon les artistes !

Pour conclure…

Le moins que l’on puisse dire, c’est que faire du sport avec les Lapins Crétins n’est pas de tout repos. Entre bonne volonté, maladresse et incompréhension notoire, nos amis aux grandes oreilles se font un malin plaisir à désacraliser toute pratique sportive tout au long de The Lapins Crétins – Champions du monde ! Tome 15. De quoi passer un excellent moment, surtout si vous ne concevez le sport que confortablement calé dans votre canapé.

Vous devriez Lire aussi
Bonjour le corps - L'encyclo des petiots

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *