Adieu Eri

Adieu Eri est un manga écrit par Tatsuki Fujimoto, l’auteur de Chainsaw Man. Ce one-shot est paru le 18 janvier 2023 sous les éditions Crunchyroll.

Synopsis de Adieu Eri

Adieu Eri couverture

« Je veux que tu me filmes jusqu’à ma mort. »

Yûta, adolescent mordu de cinéma, accomplit cette dernière volonté de sa mère avec un brio… explosif.
Dépité par la réception de son court-métrage, il s’apprête à en finir à son tour. Lorsqu’il rencontre Eri.
Cinéphile, comme lui, la mystérieuse jeune fille va inspirer Yûta et l’aider à réaliser un nouveau film…

– Quatrième de couverture

Un court-métrage dessiné

Adieu Eri, c’est un manga qui représente à la perfection ce que donnerait un court-métrage sur papier. À travers sa caméra, Yûta filme sans se lasser diverses scènes de sa vie, incluant sa propre famille et, par la suite, Eri.

Nous avons donc l’impression de visionner ce court-métrage tout le long du manga, d’autant plus avec la multitude de pages sans dialogue. Ces pages sont des scènes qui se déroulent en silence, des moments qui nous transportent dans l’intimité de la relation entre Yûta et Eri.

Les mouvements qui rendent parfois les vidéos floues sont bien illustrés, à tel point que l’on distingue facilement quand Yûta se sent submergé par les émotions, même si on ne le voit pas directement.

La détermination d’un réalisateur…

Yûta est prêt à tout pour prendre sa revanche sur toutes ces critiques qu’il a reçus sur son premier film, « Dead Explosion Mother ». Alors qu’il réalise son prochain film en compagnie d’Eri, nous découvrons qu’une partie de son scénario devient réalité, et qu’il doit une fois de plus faire face à la requête que sa mère lui avait faite auparavant. Cette fois-ci, il se doit de filmer Eri jusqu’à sa mort.

Ce film va en quelque sorte le hanter toute sa vie, incapable de savoir ce qu’il aurait pu modifier pour le rendre plus mémorable. Ce n’est qu’après de longues années et certains événements désolants qu’il prend conscience que la fin de son film doit être explosive, et ne pas se reposer sur la mort accablante de son amie.

… Ainsi que sa tragédie

Dans Adieu Eri, nous suivons le regard que porte Yûta sur le monde qui l’entoure… Mais plus particulièrement sur sa mère et sur Eri. Yûta fait face à de nombreuses émotions au cours de sa vie et de ses films, la plupart sont très néfastes.

En plus d’avoir un aperçu sur son talent de réalisateur, nous observons sans scrupules les états d’âme de notre protagoniste. Ses envies de se laisser périr, ses envies de se surpasser, ses questionnements et ses remords… Toute sa vie sera bercée par des émotions en lien avec ses réalisations. C’est d’ailleurs ce qui fera sa perte, tant il est obsédé par toutes ces scènes qu’il a tournées…

Mon avis sur Adieu Eri

Ce one-shot est véritablement entraînant et, de ce fait, rapide à lire. On se laisse transporter dans ce court-métrage mis sur papier, avec ces nombreuses scènes sans dialogue. La relation entre Yûta et Eri est plus amicale que romantique. Elle est intéressante à découvrir puisqu’elle nous permet d’obtenir plus d’informations sur leur personnalité et leurs intentions. La fin est telle que je l’avais imaginé, bien qu’il y ait des rebondissements de dernières minutes qui surprennent beaucoup. C’était une bonne surprise que je recommande fortement !

Pour conclure…

Adieu Eri met en scène un jeune lycéen qui s’improvise réalisateur, et ses deux réalisations mises sur papier pour nous donner l’impression d’être aux premiers rangs de la production. Plutôt dramatique, ne vous attendez pas à un manga débordant d’énergie ou slice of life. Pour cause, le thème principal de ce manga n’est nul autre que la mort, il ne s’agit donc pas d’un manga à lire pour vous remonter le moral !

Vous devriez Lire aussi
User Stories : 30 clés pour les écrire

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *