Les mystères de la pop-culture nippone

Les mystères de la pop-culture nippone est un petit guide ludique sur le Japon. Il est paru chez les Éditions de l’Opportun et comprend un peu plus de 150 pages pour un format équivalent à un livre de poche.

Que contient le livre ?

Les mystères de la pop-culture nippone est divisé en neuf chapitres, des « Incontournables » à la « La culture pop japonaise en France ». Ces chapitres sont eux-mêmes divisés en plusieurs parties. À titre d’exemple, dans le premier chapitre on trouve plusieurs sections : « L’esprit kawaii » (kawaii peut être traduit par mignon ou qui rappelle l’enfance), « La culture manga », « Les robots combattants » jusqu’à « Les jeux populaires au Japon ».
Le côté ludique de l’ouvrage se retrouve dans les nombreux « Quiz express », le « Vrai ou faux » final et les autres parties interactives que je vous laisse découvrir par vous-même. Les mystères de la pop-culture nipponne de Gisèle Foucher n’est pas un livre à offrir aux férus du pays du soleil levant car malgré un éventail de thèmes abordés, il reste très introducteur et nul doute que les plus incollables savent déjà pas mal de choses sur cet île de la (dé)mesure. Mais il reste un must pour tous ceux qui veulent découvrir ou faire découvrir leur pays de cœur et je me demande si je ne vais pas l’offrir à ma mère ou à mon père ! D’ailleurs, je pense que rien qu’à la couverture ils auraient envie de lire le livre puisqu’on peut y voir le soin qui y a été apporté avec ces pois et ces fleurs nous plongeant tout de suite dans l’ambiance kawaii et qui font joliment référence à l’arbre emblématique du Japon : le cerisier. Aborder un pays, c’est aussi découvrir sa langue. Vous trouverez un petit lexique de termes de la pop-culture avant la fin de l’ouvrage.

On s’étonne encore du Japon !

Il n’y pas beaucoup de passages sur l’Histoire du Japon dans Les mystères de la pop-culture nippone mais on s’étonne de ceux qu’on lit. En effet, saviez-vous, par exemple, qu’en 1968 a eu lieu au Japon une révolution étudiante similaire à celle de « mai 68 » ? Et savez-vous quel est le lien entre cet événement et l’étrange habitude qu’ont les personnages d’anime de s’exprimer en anglais ? Ce qui reste bien fait dans ce livre, c’est que l’auteure réserve toujours des « scoops » à la fin de chaque partie. Saviez-vous qu’il existe des cafés à thème pour à peu près tout dans ce petit archipel du Pacifique ? Allez, je vous donne un exemple et non des moindres… Les cafés prison sont des cafés qui reprennent donc le monde des prisons : « Au Lock-Up (Shibuya, Tokyo), des serveurs habillés en détenus vous menottent pour vous mener à votre table, qui se trouve dans une cellule avec barreaux ! ».
Saviez-vous encore qu’à l’époque des balbutiements du jeu vidéo et des bornes d’arcade au Japon, l’engouement pour Space Invaders a généré une pénurie de pièces de 100 yen ?
Et saviez-vous que le kawaii se trouve jusque dans la cuisine ? Et qu’on trouve des panoplies d’objets destinés à mouler son plat de riz dans la forme d’un chat ou d’un ours ou des couverts aux couleurs flashy et à l’aspect enfantin. Connaissez-vous le chindogu ? Et savez-vous quel est la teneur des émissions de télé-réalité au Japon ? C’est tout cela et plus encore que vous découvrez dans ce guide des Éditions de l’Opportun.

Ce que j’aurais aimé

Lire une suite d’informations sur un pays n’est pas toujours très amusant… malgré le ton très oral de Gisèle Foucher qui discute presque avec nous. J’aurais aimé sortir un peu du livre et par exemple qu’on me demande d’aller rechercher des informations sur Internet ou dans une vidéo puisque l’auteure cite ces fameux youtubeurs très connus comme Japania qui font des reportages sur le Japon. Je regrette aussi les images de ce beau pays avec lesquelles on aurait pu mieux s’immerger même si je n’ignore pas qu’elles auraient fait grimper le prix du livre !

Pour conclure…

J’aimerai beaucoup offrir ce livre à toutes les personnes qui ne connaissent du Japon que les sushis et d’autres choses préconçues. Il est très bien synthétisé et j’ai beaucoup aimé l’écriture légère de l’auteure. Si vous souhaitez être étonnés à chaque page et vous rapprocher un peu plus d’une culture et d’un mode de vie qui vous sont étrangers, alors n’hésitez pas à vous procurer Les mystères de la pop-culture nippone de Gisèle Foucher aux Éditions de l’Opportun.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *