Aux pieds de la grande dame de fer

Quand se faire balader par des mots devient un plaisir.

Envie de virevolter au rythme de Laura Marchetti, toute nouvelle plume aux éditions Homoromance ? L’auteure nous plonge dans le quotidien d’une musicienne et nous promène sur toute la gamme des émotions d’un bout à l’autre de son premier roman : « Aux pieds de la grande dame de fer ».

Aux pieds de la grande dame de fer

SYNOPSIS

Clémentine est une jeune altiste en quête d’un nouveau professeur à Paris. Alors qu’elle essuie un échec particulièrement douloureux, elle fait la rencontre de Lula, une bédéiste complètement délurée qui va lui apprendre à voir le monde sous un œil nouveau. Pourtant, il se pourrait bien que, malgré les apparences, ce n’est pas tant Clémentine qui, des deux, ait besoin de protection. Alors que leurs journées prennent un caractère de plus en plus étrange, les deux femmes ne pourront compter que sur leur amour aveugle pour se relever l’une l’autre.

AVIS

La couverture sur fond post-apocalyptique avec une tour Eiffel déglinguée nous plonge d’emblée dans l’ambiance. Avertissement aux lecteurs : vous n’êtes pas au bout de vos surprises. L’inattendu se cache à la fin de chaque nouvelle ligne. Personne n’est prêt à lire cette histoire originale qui se déroule sous nos yeux au fil des pages. On a l’impression de voir le film dans notre tête tant chaque mot est bien pesé et tant on sent un souci du détail de la part de l’écrivaine. L’auteure, Laura Marchetti, excelle dans l’art de nous induire en erreur. Quand on pense avoir trouvé la suite, on vibre comme l’alto de Clémentine pour plonger dans un univers encore plus excentrique, comme celui de Lula. On se demande même par moment si ce qui nous est conté est l’histoire réelle de l’héroïne ou si c’est une histoire dans l’histoire. La réponse, chers lecteurs, vous ne l’aurez qu’en dévorant la toute dernière ligne.

Lire aussi  La Désastreuse Histoire des Jumeaux Stevenson

Préparez vos mouchoirs car je vous l’annonce, il va par moment être difficile de retenir une petite larme, de joie ou de tristesse. Les pages se suivent et ne se ressemblent pas, on rit, on pleure, on crie, on sourit, on est bluffé, quoi qu’il en soit ! Si vous ne l’avez pas encore, dépêchez-vous de vous procurer ce petit chef d’œuvre, notre coup de cœur spécial confinement.

CONCLUSION

Avec une plume qui chamboule, Laura Marchetti nous plonge dans un univers qui lui appartient et se démarque des auteurs du genre. Romance FF sur fond de science-fiction, elle nous présente une œuvre incroyable d’originalité dont se priver serait criminel. La lecture s’annonce bouleversante tant par la plongée vertigineuse que le lecteur fait dans le monde impitoyable de la musique que dans celui d’un amour inconditionnel qui nous prend aux tripes. « Aux pieds de la grande dame de fer » est la toute dernière pépite de chez Homoromance. Je vous le promets, vous n’avez jamais rien lu de semblable.

Pensez aux auteurs, commandez directement à la maison d’édition pour les formats e-books : https://homoromance-editions.com/romans-lesbiens/aux-pieds-de-la-grande-dame-de-fer.html

Et laissez ensuite vos commentaires sur les grandes plateformes (plus de cinquante commentaires permettent un meilleur référencement).

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *