Big Under – #1 Catacombes

Big Under #1 Catacombes est le premier tome de la série créée par Virgile Iscan au scénario, Alex Nieto aux dessins et Fabiana Mascolo à la coloration. Retrouvez le premier volume aux éditions 404 chez tous vos libraires depuis le 26 janvier 2023.

couverture big under catacombes

Synopsis

Paris, hiver 1774.

La terre tremble. Rue d’Enfer, c’est un pâté de maisons entier qui s’affaisse pour laisser place à un cratère géant. Contraint par l’état catastrophique des galeries et des carrières souterraines, Louis XVI fonde l’Inspection Générale des Carrières.

Paris, printemps 2021.

Sophie, fille de Pierre-Guillaume Alain-Serré, directeur actuel de l’Inspection Générale des Carrière, a disparu. Sa seule amie, Sonia, remarque son absence du lycée. Elle décide alors de convoquer trois autres ami·e·s : Dez, Berry et Kim pour tenter d’élucider ce mystère dont les catacombes parisiennes semblent être le point de départ. Simultanément, Antoine part avec trois collègues étudier les éboulements survenus dans les galeries souterraines, à des emplacements historiques bien particuliers.

Double intrigue

Big Under #1 Catacombes est porté par une bande d’adolescents très atypiques. Il est très rafraîchissant de pouvoir lire des aventures qui mettent au premier plan des personnages qui ne rentrent pas dans les “cases” habituelles. D’autant plus que chacun apporte sa petite touche spéciale, ce qui enrichit le récit d’une manière très appréciable.

Le premier tome de Big Under, Catacombes, nous offre une intrigue assez spéciale. Elle est spéciale car en fait, il semblerait qu’il n’y en ait pas qu’une. Eh oui, au fil des pages, nous nous rendons compte que non seulement la disparition de l’amie de Sonia est le point de départ, mais plus nous avançons et plus les mystères se multiplient.

Ce tome est donc une parfaite mise en bouche. Nous découvrons les différents personnages, leurs différentes relations. Puis, nous sommes emportés doucement dans les entrailles de la ville de Paris. À la découverte de ce que cette fameuse ville cachait en son sein pendant des centaines d’années. Et il n’y pas que des cadavres !

Des protagonistes très énervés

Le personnage de Sonia, qui est plus présent que les autres, prend beaucoup de place. Elle est pour moi l’archétype de l’adolescente en pleine crise qui a du mal à mettre des mots sur ses émotions. Du coup, on se retrouve avec une gamine agitée à tout le temps faire la tête. D’un autre côté, son acharnement pour comprendre ce qu’il s’est passé avec son amie Sophie révèle une capacité de montrer de l’attachement. Et que c’est une amie qui est prête à tout pour ses proches. Je suis alors très curieuse de lire la suite et de voir comment son personnage évoluera !

Si l’on s’attarde un peu plus sur les autres personnages, nous remarquons qu’en fait tout le monde semble blasé par sa vie actuelle. J’ai eu l’impression de voir des personnes du monde réel pour tout vous dire. Antoine par exemple, l’un des scientifiques sous-payés à scruter les catacombes à la recherche de… on ne sait quoi d’ailleurs ! Eh bien, à le lire, il est pour moi l’exemple parfait du salarié qui doit travailler pour vivre même s’il déteste ce qu’il fait. Pas si difficile de s’identifier à ça, si ?

Breakfast Club à Paris

Nous ne sommes pas tous de la même génération. Alors, il y a de fortes chances que certains lecteurs n’aient pas eu la chance de regarder ce film classique des années 80 ! Mais ne vous inquiétez pas, je n’en parlerai pas plus. Je voulais juste faire remarquer que l’ambiance de Big Under me faisait beaucoup penser à ce film ! Cela est d’ailleurs très certainement dû à la présence du petit groupe de lycéens rebelles, qui n’a que faire des restrictions et des règles.

La palette d’expressions de nos jeunes ados est un peu limitée à un jargon familier et grossier. Lorsque je parlais de jeunes lycéens rebelles et énervés, je ne blaguais même pas. Leur rapport à la hiérarchie est très conflictuel.

Au moins, ces jeunes protagonistes, bien que blasés, font preuve de courage et vont se retrouver dans des situations très inattendues que même les adultes n’aimeraient pas vivre.

De belles illustrations

Côté dessins, les illustrations d’Alex Nieto sont sublimées par les magnifiques couleurs de Fabiana Mascolo. Le ton général est très sombre. Chaque page de la bande dessinée a un fond noir où la plupart des scènes se déroulent dans des lieux très peu lumineux. Tout est en accord avec l’ambiance de l’histoire ! De plus, nous sommes bien servis côté émotions, car le détail des traits des visages est superbe et montre avec fidélité ce que ressentent les personnages. Notamment les sourcils froncés de Sonia la rebelle.

Zoom sur Sonia qui fronce les sourcils

Mon avis sur Big Under #1 Catacombes

Paris ma belle, Paris ma ville.

Deux salles, deux ambiances dans ce premier tome de Big Under #1 Catacombes. Lorsque Sonia est troublée par la disparition de son amie Sophie et ne comprend pas pourquoi tout le monde n’est pas aussi inquiet qu’elle, Antoine, lui, passe ses journées dans le noir. Les souterrains de Paris ne sont pas les plus accueillants, ça pue et le sol est jonché d’os de cadavres non identifiés.

Difficile de comprendre le lien entre la disparition de Sophie et la raison des tremblements de terre. Ce qui en soi est très bien joué du côté des auteurs, car ils ont su nous tenir en haleine pour éventuellement nous donner envie de faire l’acquisition des prochains tomes !

La lecture de ce volume est plaisante et agréable grâce aux dessins qui sont vraiment réussis ! Je suis persuadée que Big Under nous cache encore pas mal de choses et qu’il ne faut pas s’arrêter au premier opus de la série, même si l’on reste un peu sur sa faim.

Pour conclure…

Big Under #1 Catacombes est le premier tome de la première bande dessinée de Virgile Iscan. Ce premier volume présente les protagonistes de l’histoire et nous donne juste ce qu’il faut de matière pour titiller notre curiosité. Virgile Iscan a bien travaillé son scénario dans ce début de série, car il nous laisse encore dans le flou quasi total. Je vous mets au défi d’élaborer une ébauche de ce que la suite nous réserve !

Vous devriez Lire aussi
L’oeuvre de Christopher Nolan, les théorèmes de l’illusion

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *