Bungô Stray Dogs : BEAST – Tome 2

Spin-off dérivé de l’univers de Bungô Stray Dogs, Bungô Stray Dogs : BEAST nous plonge dans l’univers de Kafka Asagiri et Harukawa Sango, mais en mettant à l’honneur Ryûnosuke Akutagawa. Après un premier tome accrocheur, Bungô Stray Dogs : BEAST revient avec un tome 2 disponible depuis le 27 janvier 2023 en librairie. De quoi prendre des nouvelles de notre héros qui avait bien du mal à trouver sa place au sein de l’Agence des Détectives armés.

 "Bungô Stray Dogs : BEAST" tome 2 Affiche

La bête du pénitent

Ryûnosuke Akutagawa vit avec ses amis dans les bas-fonds de Yokohama, tentant tant bien que mal de survivre. Mais un jour, un groupe de criminels fait irruption dans leur refuge et les décime tous. Fou furieux, il décide de partir les venger, et au bout d’un périple sanglant il rencontre un homme mystérieux au manteau noir, qui kidnappe sa sœur et le défie de venir le battre.

Quelques années plus tard, Akutagawa, à moitié mourant, se voit proposer par un homme du nom d’Oda, de travailler avec lui dans une agence de détectives…

Ototo
"Akutagawa" est le héros de cette histoire
© Kafka Asagiri 2020 © Shiwasu Hoshikawa 2020 Published by KADOKAWA Corporation

Dans Bungô Stray Dogs : BEAST, remanié du manga éponyme, nous suivons donc Ryûnosuke Akutagawa, gamin des rues possédant un pouvoir phénoménal, qui vit de petits boulots avec sa sœur Gin et ses amis. Mais ce bonheur devait arriver à son terme le jour où l’un des enfants ramasse un diamant tombé par terre lors d’une transaction entre deux bandes mafieuses. Les malfrats, ayant réussi à remonter la piste du bambin, abattirent toute la troupe sans sommation devant un Akutagawa incapable de les sauver.

La vie n'a pas été simple pour Akutagawa dans "Bungô Stray Dogs : BEAST"
© Kafka Asagiri 2020 © Shiwasu Hoshikawa 2020 Published by KADOKAWA Corporation

Blessé, il ne doit sa survie qu’à l’intervention de Gin et, une fois réveillé, se rue à la rencontre des hommes responsables de la mort de ses amis avec la ferme intention de se venger. Laissant libre cours à sa sauvagerie, Akutagawa massacre absolument tous les bandits mais se retrouve grièvement blessé dans la manœuvre. C’est alors qu’apparaît un mystérieux homme en noir qui lui explique avoir voulu l’engager mais qu’il a finalement changé d’avis après avoir vu ses exploits.

"Atsushi" est le pendant ténébreux du héros
© Kafka Asagiri 2020 © Shiwasu Hoshikawa 2020 Published by KADOKAWA Corporation

Il lui indique également que le jeune homme est trop faible pour le tuer et que s’il veut revoir un jour sa sœur, il devra venir le défier quand il sera devenu plus puissant. Quatre ans plus tard, Akutagawa, sur le point de mourir de faim, rencontre l’étrange Sakunosuke Oda, qui lui propose d’intégrer l’Agence des Détectives armés dans le but de retrouver Gin. Akutagawa l’ignore encore mais son intégration au sein de l’équipe risque de poser quelques menus problèmes…

C’est quoi ce riz-ctus ?

Akutagawa accepte d’affronter les pires épreuves pour retrouver sa sœur disparue. Ranpo Edogawa, le célèbre détective privé de l’Agence des Détectives armés, demande à Akutagawa de réaliser une suite de missions pour chacun de ses membres avant de lui dévoiler où se trouve sa sœur.

Akutagawa accepte et se retrouve sans trop comprendre avec Kenji Miyazawa dans une ferme, avec pour ordre de planter du riz…

Ototo
Première tâche, planter du riz avec kenji dans  "Bungô Stray Dogs : BEAST"

Ayant accepté de rejoindre l’Agence des Détectives armés, Akutagawa poursuit sans relâche ses buts : devenir plus fort en essayant de battre Oda et retrouver l’Homme au manteau noir responsable de la disparition de sa sœur. Dans ce tome deux de Bungô Stray Dogs : BEAST, le tout nouveau détective se tourne vers Ranpo Edogawa, un détective de génie, afin qu’il l’aide à trouver la localisation de son ennemi. Pour toute réponse, celui-ci lui impose un petit défi : recueillir sur une carte l’accord de tous les membres de l’Agence en réalisant une mission pour chacun d’entre eux.

Ranpo n'aidera Akutagawa que s'il remplit sa carte d'abord dans  "Bungô Stray Dogs : BEAST"

Il commence avec Kenji, un manipulateur de pouvoir à la force herculéenne, qui lui demande son aide pour ensemencer une rizière de son village. D’abord décontenancé, Akutagawa va très vite apprendre à tirer parti de son pouvoir pour l’appliquer à sa tâche, ce qui va faciliter le travail des deux hommes. Mais les problèmes arrivent quand un déversement de produits toxiques dans la rivière cause la perte d’une partie des plantations. C’en est trop pour Akutagawa qui part en quête des responsables afin de leur faire payer. La bête tapie au fond du jeune homme est sur le point de se réveiller et personne ne semble capable de pouvoir l’apaiser…

La violence intrinsèque du héros ne demande qu'a exploser dans  "Bungô Stray Dogs : BEAST"

Card Captor Akutagawa

Grande fan de Bungô Stray Dogs, que j’ai découvert il y a plusieurs mois grâce aux Éditions Ototo, j’étais sceptique quant à la capacité d’un spin-off à me scotcher autant que la série dont il est tiré. Pourtant, arrivé à la fin du deuxième tome, le constat reste le même, j’adore cet univers parallèle dans lequel on retrouve nos héros avec les mêmes pouvoirs et traits de caractère de base, mais ayant évolués différemment en fonction des événements mis sur leur chemin. Il ne manquerait plus qu’une petite justification pour rattacher ce spin-off à la saga dont il est issu pour me combler totalement. Comme dans le premier volume de Bungô Stray Dogs : BEAST, le dessin ciselé et très tranchant de Shiwasu Hoshikawa fait toujours autant mouche, surtout quand il s’agit d’illustrer la folle précision de tueur d’Akutagawa.

Un héros assez dur avec lui-même dans  "Bungô Stray Dogs : BEAST"

Si ce tome 2 est davantage centré sur la tentative des autres membres de l’Agence de créer des liens, et ce qu’il soit d’accord ou pas, avec notre héros, il montre également très bien à quel point sa nature sauvage et irréfléchie prend très facilement le dessus dès qu’il se met en colère. Finalement, la seule personne à même de le comprendre réellement est son alter-ego Atsushi, comme le montre si bien la scène du café où les deux adversaires discutent le temps d’une tasse de thé. Akutagawa a la violence chevillée au corps et n’arrive pas à la contrôler malgré l’aide de ses camarades, Atsushi lui semble devenu violent par loyauté envers Dazai qui l’a sorti de l’enfer de l’orphelinat.

Le face à face Atsushi/Akutagawa dans  "Bungô Stray Dogs : BEAST"

Ainsi, je regrette que le remplissage de la carte par le détective et les tâches qui lui sont imposées soit aussi vite expédié, tant il aurait été passionnant de voir ses collègues s’escrimer à le rendre plus civilisé. Mais cela s’explique facilement par le fait que Bungô Stray Dogs : BEAST voit sa fin arriver en quatre petits tomes seulement. C’est vraiment dommage, car nous voilà désormais au milieu de l’aventure et j’aurais apprécié pouvoir découvrir d’autres facettes d’Akutagawa et d’Atsushi, ainsi que des autres personnages qui ici ne sont que très peu développés, notamment Dazai et Oda.

Les autres membres de l'agence tentent d'humaniser Akutagawa dans  "Bungô Stray Dogs : BEAST"
Pour conclure…

Aucun temps mort pour Akutagawa dans le tome deux de Bungô Stray Dogs : BEAST. L’action s’accélère encore et on sent déjà la fin se profiler pour le spin-off, même si, disons-le tout net, on regrettera que celui-ci ne compte pas quelques volumes de plus. Bungô Stray Dogs : BEAST est un excellent complément à la série originale qui mérite qu’on le lise, ne serait-ce que pour avoir une compréhension plus profonde de l’œuvre de Kafka Asagiri et Harukawa Sango. Vivement la sortie du volume 3, même si cela signifie se rapprocher encore un peu plus du point final de l’intrigue.

Vous devriez Lire aussi
Yotsuba &!

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *