Boy’s Abyss – Tome 1 & 2

Vous connaissez maintenant mon amour pour les titres issus de la collection Big Kana. Aujourd’hui, je vais vous parler d’un manga que j’attendais depuis quelque temps. En effet, après avoir lu un extrait qui était vendu avec un autre ouvrage de l’éditeur, ces quelques pages m’avaient mis l’eau à la bouche et donné envie d’en savoir plus. Découvrons les deux premiers tomes de la série ensemble.

Attention : Cette série contient des scènes pour public averti !

Une vie vraiment pas idéale !

Reiji n’est pas un adolescent épanoui, ni même heureux de vivre. Son quotidien est morne et rempli d’obligations.

Dans sa ville, personne ne fait attention aux autres, l’ambiance y est morose, presque morte. Le seul endroit touristique de la ville est d’ailleurs « L’abysse des amoureux » rendu tristement célèbre par l’auteur « Esemori Kôsaku » qui en a fait le lieu d’un double suicide des héros de son roman, « Un cercueil printanier ».

Cette ville est donc bien morbide et Reiji, tout comme Chako, son amie d’enfance, rêve de la fuir.

C’est une rencontre fortuite qui va changer l’avenir morne qui les attendait.

Mais pas forcément pour un bien…

Lors du commencement de notre lecture, on nous présente donc le personnage principal, nommé Reiji Kurose, qui mène une vie plutôt difficile. Il a de nombreuses difficultés qui l’empêche d’être heureux et pense être “bloqué” dans ce village qui est le sien pour toujours. Sa situation familiale est très compliquée et l’aide de ses proches est minime voire inexistante (surtout de la part de son frère) et il a des soucis avec un “camarade” nommé Gen qui profite de lui et le harcèle.

Le quotidien de Reiji semble très compliqué et, malgré tout cela, il reste un jeune homme gentil qui veut aider les autres (même si c’est lui qui aurait cruellement besoin d’aide). Il dit ne pas pouvoir partir de la ville car sa mère et sa grand-mère ont besoin de lui ! Il n’hésite pas à se mettre entre parenthèses pour le bien de sa famille mais souffre en silence.

Seule une amie, Tchako, qui le connaît par cœur, essaye de l’aider. Ils se connaissent depuis l’enfance et s’entendent très bien. Mais Tchako, elle, rêve de partir de cette ville paumée qui ne lui apporte rien de bon non plus.

Dès le premier chapitre, on se rend compte du contexte difficile dans lequel vivent nos protagonistes, l’atmosphère est assez étrange voire pesante.

Une rencontre qui va tout faire basculer (en mal ?)

Reiji va rencontrer une jeune femme qu’il reconnaîtra au premier coup d’œil. C’est une idole bien connue, une étoile montante dans le milieu de la chanson, qu’il apprécie énormément. Mais seulement… On la trouve ici en tant que vendeuse dans une supérette, loin des projecteurs et des paparazzis. Pourquoi est-elle ici ? Que vient-elle faire ?

Après une discussion entre ces deux-là, la jeune Nagi Aoe va faire comprendre à Reiji qu’elle n’est pas bien dans sa vie et qu’elle n’en peux plus. La seule solution selon elle est de mettre fin à ses jours… et c’est également ce qu’elle propose à notre lycéen qui, un peu étonné (mais pas tant que ça finalement), ne va pas dire non.

Après tout, la jeune idole a très vite compris la situation de Reiji et c’est bien pour cela qu’elle lui propose d’en finir ensemble pour que tout cela s’arrête.

Les deux personnages vont beaucoup se rapprocher et ces deux cœurs à vif vont plutôt bien s’entendre. Mais je reste assez sceptique sur Nagi qui n’a pas assez donné de détails sur ses raisons de vouloir en finir. Reiji, tout comme nous, se pose beaucoup de questions et j’espère que nous aurons davantage de précisions dans les prochains tomes.

Une sauveuse pour le jeune homme

Dans le deuxième tome, le lycéen va se retrouver freiné dans son envie de mettre fin à ses jours par une personne qui veut absolument l’aider : sa professeure.

Au premier abord, cette personne semble vraiment être une lueur pour Reiji ! Malheureusement, nous allons encore une fois découvrir une personne qui souffre de son quotidien et de la pression sociale qui l’entoure. Elle va franchir des limites très “borderline” et notre Reiji ne va plus trop savoir où il en est.

Nous verrons par la suite comment évolue cette relation mais je suis très curieuse de voir ce qu’il va se passer et qui de Nagi ou de Mademoiselle Shiba réussira à faire pencher la balance dans le cœur et la tête de Reiji.

Mon avis sur les deux premiers Tomes de Boy’s Abyss

L’univers dans lequel nous nous trouvons est très étrange et énigmatique mais très appréciable. On se laisse facilement emporter par le récit qui est très prenant et il est impossible de savoir ce qu’il va se passer ensuite car les personnages ont des réactions surprenantes. Dans cette histoire, Reiji cherche à échapper à sa situation par tous les moyens et il se fout de savoir qui l’aidera ! Il faut juste que cela s’arrête. Malheureusement, il part dans tous les sens et cela risque de lui causer encore plus de soucis.

Le personnage de Nagi est très intéressant et mystérieux. On se pose mille questions à son sujet car elle ne dit pas tout, c’est certain !

Quant aux autres personnages, même s’ils semblent “heureux”, il ne le sont finalement pas du tout et subissent des pressions sociales constantes de la part de leur entourage et mènent un quotidien difficile.

Le format du manga est un peu plus grand que ce qu’on a l’habitude de voir et la couverture est plus souple, ce qui permet de voir les planches de façon plus optimale. Planches qui sont d’ailleurs très jolies, j’adore les dessins de ce titre.

Pour conclure…

J’ai beaucoup apprécié ces deux premiers tomes et j’ai un million de questions sans réponses ! J’ai donc hâte de découvrir la suite du récit pour mieux comprendre certaines choses mais aussi savoir ce qu’il va se passer. Reiji réussira-t-il à échapper à ce quotidien de souffrances ?

Vous devriez Lire aussi
Saga Disney Vilains - L’histoire de la Bête

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *