Chemins de Traverse

Un livre qui fait du bien ! Voilà comment je qualifierais « Chemins de Traverse – T1 L’éveil de l’être » d’Emy Bloom. Un premier roman si bien réussi qu’on en redemande !

Chemins de Traverse

SYNOPSIS

Alors qu’il vient de finir ses études, Laurent décide, avec sa meilleure amie Lola, de quitter la capitale pour le sud de la France où ils vont débuter leur vie active. Son objectif avec ce déménagement : prendre son indépendance et devenir maître de sa vie. À son arrivée, il fera la connaissance de Dominique, le frère de Lola et de Gabriel, son meilleur ami. Gabriel, ce géant aux yeux saphir, avec cet air de bad boy, cet homme qui assume pleinement ses choix de vie. Mais derrière ces apparences se cachent de profondes blessures. Alors quand les deux hommes se rendent compte qu’ils sont attirés l’un par l’autre, des choix vont devoir se faire. Entre Gabriel qui refuse toute idée d’une relation sentimentale autre qu’éphémère et Laurent qui se pense hétéro, mais qui est incapable de se sortir cet homme de ses pensées ; assumeront-ils leurs sentiments naissants ? Pourront-ils remettre en question leur perception de leur vie et se projeter sur un avenir commun ? C’est une histoire d’acceptation de soi, qui pose la question de l’être et du paraître. Un long parcours sur ce chemin, que l’on appelle la Vie, composée de chemins de traverse.

AVIS

Les premiers chapitres nous entraînent dans le quotidien d’un jeune kiné, Laurent et de sa meilleure amie, Lola. On s’attache vite à ce garçon qui, étouffé par une mère poule, vient de prendre son envol et on le comprend. Tout va basculer lorsqu’il va rencontrer Gabriel, ouvertement gay. Comment à vingt-cinq ans réussir à assumer une sexualité que l’on n’avait jamais imaginée ? Comment à vingt-cinq ans réussit-on à sortir du placard alors que les voyants de l’ouverture d’esprit de notre entourage s’allument en rouge ? Emy Bloom, dans Chemins de Traverse, ne se contente pas de narrer une romance gay, non elle nous questionne. La société d’aujourd’hui qui se dit si tolérante est-elle si bienveillante que cela pour accueillir la différence dans un environnement hétéronormé ? Quelle est la place de l’être face au paraître ? Laurent sera-t-il capable d’assumer qui il est ou préfèrera-t-il s’interdire le bonheur pour se prêter au jeu des conventions ? Tout est-il réellement acquis lorsque l’on est adulte ou peut-on encore se permettre d’évoluer, de changer brutalement de cap ? Ce livre est plein d’humour, de peps mais aussi de questions plus graves auxquelles il est bon de se confronter. Le coming out, sujet ô combien sensible, est merveilleusement bien traité, et selon l’âge auquel on se découvre LGBTQ+, notre entourage, notre profession… il est vécu totalement différemment. Emy Bloom nous ouvre les yeux sur ce point à travers l’histoire de Laurent. Dans « Chemins de traverse », l’érotisme est bien dosé, les héros sont réalistes et attachants. On souffre pour eux, on vibre avec eux, on a même parfois envie de les fouetter pour qu’ils osent ! Et la relation parent-enfant, que dire, si ce n’est qu’elle est dépeinte à merveille par l’auteure. Laurent va osciller entre ses propres choix et l’envie de ne pas décevoir ses parents. Finalement, il va s’apercevoir qu’être lui-même est la meilleure façon de renouer avec ceux dont il s’est éloigné en grandissant.

Pour conclure…

Pour conclure, « Chemins de Traverse » d’Emy Bloom est un roman fort, qui sous des apparences légères traite de sujets de société graves. Le tome 1 « L’éveil de l’être » est une vraie réussite, il me tarde maintenant de me plonger dans le tome 2 « À l’aube de la vie », pour répondre à deux grandes questions qui restent en suspens : quelle va être la réaction du colonel ? Et que va-t-il se passer pour Laurent et Gabriel ?

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer