Chiruran : Shinsen Gumi Requiem – Tome 11

Nous voici arrivés au tome 11 de Chiruran : Shinsen Gumi Requiem, toujours édité par les éditions Mangetsu, et qui est disponible à la vente depuis le 7 décembre 2022. La guerre est désormais totale entre les factions de Kondô et Serizawa et les combats se déclenchent partout en ville entre Toshizô et ses compagnons et les sept démons du Mito Tengu-to. Tandis que Sanosuke Harada retrouve son maître dans le clan ennemi, l’issue de la bataille n’a jamais été aussi incertaine…

Ici, on fait dans la restauration !

Toshizô Hijikata, 24 ans, s’entête à défier tous les samouraïs qui croisent sa route. Son rêve ? Devenir le sabreur le plus puissant de la capitale. Des années plus tard, on le surnommera « le démon du Shinsen Gumi », une milice samouraï redoutable dont il prendra le vice-commandement… À quoi pensait-il ? Que cherchait-il ? Et surtout, quelles vérités Shinpachi Nagakura, l’un des rares survivants de cette époque tumultueuse, révélera-t-il au sujet de son ancien compagnon ?

C’est ici que débute la légende d’une bande de vauriens abonnée aux coups d’éclat !

Chiruran est un shônen captivant et explosif, servi par le dessin magnifique d’Eiji Hashimoto et la narration dynamique de Shinya Umemura. Découvrez les aventures de ses personnages charismatiques dans cette fresque historique !

Mangetsu
"Hijikata" rencontre ses futurs compagnons

Chiruran : Shinsen Gumi Requiem nous narre l’histoire d’un homme : Toshizô Hijikata, et comment celui-ci est passé de vendeur de remèdes défiant tous les sabreurs qui croisent sa route à vice-commandant de l’une des factions les plus redoutables de l’ère Edo. surnommé “le démon du Shinsen Gumi”, quels sombres secrets cache le parcours de ce combattant hors pair et de ses compagnons, unis par un même idéal ? Bien décidée à apprendre toute la vérité, la jeune journaliste Makoto Ichikawa entre en contact avec Shinpachi Nagakura, ex-capitaine du deuxième groupe de combat de la faction.

"Makoto" cherche à savoir la vérité sur l'histoire de Toshizô

D’abord réticent, celui qui a abandonné son nom pour vivre une vie paisible en tant que Yoshie Sugimura comprend que Makoto a des raisons très personnelles de vouloir connaître la vérité et entreprend de tout lui raconter. Après avoir évoqué sa rencontre avec Toshizô, la formation du Shinsen Gumi et les dissensions entre les partisans de Isami Kondô et de Kamo Serizawa, Shinpachi en arrive à la nuit de la confrontation finale entre les deux factions. Tandis que Saitô a triomphé de son adversaire au prix de graves blessures, le duel entre Sanosuke Harada et son maître Ikkû Aramata s’amorce.

Les sept démons du Mito Tengu-to ennemis du "Shinsen Gumi"

Telle est la voie

Une guerre totale opposant les guerriers du Shinsen Gumi aux sept démons du Mito Tengu-to se déroule dans les rues de Kyoto. Alors que les combattants tombent les uns après les autres, l’un des démons perd pied avant de porter le coup final. Au même moment, Hanjirô Nakamura, dit Hanjirô l’assassin, un guerrier ô combien effrayant, refait surface…

Mangetsu
Shinpachi en mauvaise posture dans "Chiruran : Shinsen Gumi Requiem tome 11"

Pendant que Shinpachi est aux prises avec Gensai Awata qui est son opposé total tant celui-ci ne conçoit pas de faire des efforts, la lutte entre Sanosuke et Ikkû s’intensifie dans Chiruran : Shinsen Gumi Requiem tome 11. Assailli d’un amour et d’un désir incontrôlable pour son jeune élève, Aramata a préféré le laisser derrière lui il y a huit ans, mais, priant pour des retrouvailles, le lancier a continué à s’entraîner sans relâche, espérant dans le combat s’unir enfin avec Sanosuke.

Sanosuke contre Ikkû dans "Chiruran : Shinsen Gumi Requiem tome 11"

De son côté, le jeune homme, bien que perturbé par ce duel contre l’homme qu’il considère comme son père et qui lui a sauvé la vie en échange de son bras, sait que l’issue de la bataille sera déterminée par celui qui aura la plus forte résignation. À quelques rues de là, Yamanami et Inoue se retrouvent bloqués par un étrange occidental qui est un archer hors pair. Shell Dwarf, archer prodige venant de France, est arrivé au Japon, attiré par le code d’honneur des samouraïs, lui qui ne jure que par la chevalerie.

Shell Dwarf un méchant charismatique dans "Chiruran : Shinsen Gumi Requiem tome 11"

Sachant à quel point le temps leur est compté, le tacticien de la faction décide de jouer le tout pour le tout face à cet adversaire aussi puissant qu’imprévisible. Okita et Hijikata, quant à eux, sont presque arrivés jusqu’à Kamo, quand Gorô Hirayama se dresse pour leur barrer la route, provoquant Hijikata en duel. Quelle va être la réponse de ce dernier ? Va-t-il répondre à la provocation et laisser par la même occasion Okita s’occuper de Serizawa ?

Lisez un extrait de Chiruran : Shinsen Gumi Requiem – Tome 11 ici !

Nuit magique

Vous allez dire que je ne sais pas ce que je veux, mais pour le dernier tome de Chiruran : Shinsen Gumi Requiem, j’avais souhaité une conclusion rapide des batailles annexes pour en arriver enfin à la confrontation entre Kamo et Okita. Autant vous l’annoncer de suite, c’est râpé pour ce volume qui se conclut alors que deux combats sont toujours en cours et qu’un trouble-fête vient d’arriver. J’avoue que le premier démon du Mito Tengu-to, Bizan Shimomura, ne m’avait pas franchement inspirée et la confrontation entre Sanosuke et son maître promettait d’être assez banale.

Sanosuke à pris sa décision dans "Chiruran : Shinsen Gumi Requiem tome 11"

J’en ai déduit que le reste serait du même acabit et… je me suis plantée en beauté. Déjà, en ce qui concerne l’affrontement Harada / Aramata, qui est loin d’être aussi générique que ce que j’avais anticipé, ne serait-ce que par les raisons qui ont poussé Ikkû à abandonner son élève. Induire des sentiments amoureux et du désir pour son élève, contraignant Aramata à laisser derrière lui Sanosuke, était assez bien vu, d’autant que, éloigné de l’objet de son affection, le manchot a développé une sorte d’obsession qui offre un enjeu flamboyant à ce duel.

La force de Gensai est prodigieuse dans "Chiruran : Shinsen Gumi Requiem tome 11"

J’ai également adoré Shell Dwarf, l’archer français, et j’aurai aimé un background un peu plus développé et une mort un peu moins expéditive tant le personnage semblait prometteur. Même si le reste du casting est un peu en dessous, on touche ici à l’un des points forts de Chiruran où Shinya Umemura s’amuse à nous faire croire à une intrigue bateau pour finalement apporter des motivations à ses protagonistes ou des rebondissements qui vont nous scotcher à notre siège. Maintenant que Toshizô s’élance pour combattre Hirayama, le plus proche lieutenant de Kamo, Okita a enfin la voie libre pour défier le commandant en personne et j’ai bien hâte de voir ça !

Shinpachi va donner une leçon a son adversaire dans "Chiruran : Shinsen Gumi Requiem tome 11"
Pour conclure…

Toujours servi par les dessins nerveux et efficaces d’Eiji Hashimoto et le scénario original de Umemura, Chiruran : Shinsen Gumi Requiem tome 11 amène peu à peu les affrontements entre membres du Shinsen Gumi et les démons du Mito Tengu-to à leur terme. Il est à parier que nous ne sommes pas au bout de nos surprises et que les deux mangakas nous réservent encore quelques surprises de leur cru dans le tome 12 à paraître le 1er février 2023.

Vous devriez Lire aussi
Bonjour la planète et les dinosaures

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *