Deep 3 – Tome 3

Tandis que Mangetsu lançait en grande pompe sa nouvelle série de sports, Deep 3, dont les deux premiers volumes sont sortis conjointement le 19 octobre 2022, il n’aura pas fallu bien longtemps pour voir le troisième tome arriver en librairie. Paru le 4 janvier 2023, on y retrouve Damian Kawai qui se démène pour percer dans le milieu du basket-ball universitaire américain, tout en se battant contre son Yips qui le handicape plus que jamais. Mais le jeune métis est loin d’avoir dit son dernier mot, quitte à prendre quelques chemins détournés pour arriver à ses fins.

"Deep 3" Tome 3 Affiche

First Player Shooter

Depuis sa plus tendre enfance, Damian Kawai consacre sa vie au basket dans l’espoir de se rendre un jour aux États-Unis pour intégrer la meilleure ligue du monde : la NBO.

Hélas, malgré son talent prometteur, il est frappé par des troubles moteurs paralysant ses bras lorsqu’il s’approche du panier : le yips. Alors que le garçon s’efforce de surmonter ce handicap, son médecin lui annonce avec gravité que sa pathologie est incurable. Plongé dans les affres du désespoir par cette terrible nouvelle, Damian découvre néanmoins un moyen d’échapper à sa condition…

Voici l’histoire d’un jeune basketteur prêt à fournir tous les efforts pour remonter la pente.

Mangetsu
"Damian Kawai" Héros du titre

Deep 3 est un shōnen de basket-ball dont le héros, Damian Kawai, un métis américano-japonais, rêve d’intégrer la NBO pour rejoindre son idole : Earvin Johnson. Ce qui facilite les choses c’est qu’il est extrêmement doué pour le basket, du moins jusqu’à ce qu’une blessure au tendon d’Achille ait des conséquences inattendues et dramatiques pour l’adolescent qui ne vit que pour son sport. En effet, suite à sa lésion, il va développer un Yips, un trouble neurologique qui lui provoque des paralysies temporaires et intempestives des membres supérieurs. Désormais diminué, Damian n’est plus que l’ombre du joueur de génie qu’il a été, même si, grâce au soutien de ses coéquipiers, il va réussir à attirer l’attention d’un recruteur d’une université américaine de passage au Japon.

Le "Yips" est un fléau pour Damian

Désireux de tenter sa chance malgré tout, Damian s’envole pour les États-Unis et intègre, grâce à une bourse, L’université de Central Valley et sa célèbre équipe des Bulldogs. Mais son euphorie est de courte durée quand des baisses de budget font que sa bourse d’études lui est retirée. Déterminé à intégrer une équipe, fut-elle de seconde zone, Damian va devoir renouer avec son père, qui l’a abandonné alors qu’il était tout petit, pour tenter sa chance aux sélections de l’équipe des Gauchos. Il va cependant très vite s’apercevoir que le fair-play n’est pas vraiment de mise sur les parquets américains, un match prenant des allures de guerre ouverte et totale entre les joueurs qui ne pensent qu’à se faire remarquer pour passer pro. Dans ces conditions, Damian réussira-t-il à s’imposer ?

Damian à de grands rêves dans "Deep 3"

Call of Newbie : War Ball

Damian n’a pas été sélectionné dans l’équipe du SLAC. Cette terrible nouvelle marque-t-elle la fin de son rêve ? La Division I et la NBO sont-elles à jamais hors de portée ? Malgré ses échecs, le jeune homme est convaincu qu’il intégrera la plus grande des ligues un jour. Bien décidé à ne pas lâcher l’affaire, il décide de se battre sur un parquet où les balles pleuvent autant que sur un champ de bataille !

Mangetsu
"Earvin Johnson" est l'idole de Damian

Rappelez-vous, à la fin de Deep 3 tome 2, nous avions laissé Damian en mauvaise posture lors des sélections pour l’équipe des Gauchos. À l’ouverture du troisième tome du manga, le miracle n’a pas lieu et le jeune basketteur n’est pas pris dans l’équipe. Alors qu’il s’apprête à rentrer chez lui, l’assistant du coach lui propose de devenir intendant pour l’équipe, tout en participant aux entraînements. Une aubaine que le garçon s’empresse d’accepter. Seulement, cette proposition n’est pas innocente puisque Damian apprend, après coup, que ce qui intéresse vraiment le coach est sa notoriété, acquise quand il a défié publiquement Earvin Johnson à son arrivée aux États-Unis.

Le père de Damian fait tout pour lui venir en aide dans "Deep 3"

Déprimé, il rentre chez son père qui, pour le remotiver, entreprend de lui expliquer les raisons qui ont fait qu’il a arrêté sa carrière de basketteur, après avoir été battu par un petit nouveau, dont le travail et la ténacité étaient sans égale et qui se révèlera être… Earvin Johnson. Désireux de faire ses preuves et regonflé à bloc, Damian commence son travail en tant qu’intendant, et, peu à peu, son sérieux et son acharnement commencent à entraîner ses équipiers dans son sillage. C’est alors que le coach de Central Valley lui propose de réintégrer l’équipe du campus à deux conditions : que les Gauchos finissent premiers de leur conférence et soient en lice pour le titre et que Damian devienne le meilleur marqueur de l’équipe.

Le coach des Bulldogs propose un défi à Damian dans "Deep 3"

Autant dire mission impossible dans une formation qui n’a aucun esprit d’équipe et où chacun ne joue que pour sa propre gloire. Tandis qu’après un match, Damian découvre que son Yips affecte également sa faculté à tirer des paniers à trois points, il va faire une rencontre qui va bouleverser sa vie, remettre en cause toutes ses certitudes et lui redonner l’envie de se battre…

Le sixième homme

Si j’avais été conquise par l’originalité de Deep 3 à la lecture des deux premiers volumes, je dois bien avouer que ce troisième tome a fini d’enfoncer le clou. Étant directement concernée par la thématique du handicap invisible dans le domaine du sport, via mon basketteur de rejeton, j’ai une énorme empathie pour le héros qui doit se débattre seul avec des troubles que lui-même ne comprend pas, ce qui les rend d’autant plus difficiles à contrôler. Cela ajoute une dimension assez profonde au manga et le fait sortir des codes du shōnen sportif classique, et au début je ne voyais pas vraiment au-delà de ça.

Le coach va avoir du boulot avec de telles personnalités dans "Deep 3"

Or, il se trouve que les personnages secondaires sont tout aussi intéressants et profonds que Damian, que l’on regarde du côté de ses équipiers, de son père, qui accepte de reconnaître ses faiblesses et ses échecs pour éviter à son fils de suivre ses traces ou même de son idole, un bourreau de travail pour qui le collectif est primordial et qui, en lui lançant un défi, met Damian en position d’égal. Chacun de ces êtres possède un background intéressant qui met d’autant plus en lumière l’inexpérience et la naïveté de Damian. Il va être très intéressant de voir grandir et évoluer le jeune homme à leur contact, ainsi que les liens se tisser entre eux.

Damian change de vision du sport et décide de faire passer l'équipe avant tout dans "Deep 3"

Qui plus est, le style graphique de Ryôsuke Tobimatsu s’affine et les dessins des actions au cours des matchs, un peu figés dans les premiers volumes gagnent en intensité et en amplitude. J’ai également un coup de cœur pour le bonus de fin de volume intitulé “Réflexions sur Deep 3”, où Mitsuhiro Mizuno évoque ses inspirations pour créer le scénario de Deep 3 et les basketteurs qui l’ont le plus marqué. Une lecture plaisir qui vient de passer, en ce qui me concerne, au rang de rendez-vous incontournable.

La rencontre Damian/Earvin qui va profondément marquer le jeune homme dans "Deep 3"
Pour conclure…

Loin des poncifs du genre, Deep 3 aborde des thématiques assez originales pour un shōnen de sport : le handicap, l’échec, le désespoir, mais avec, malgré tout, toujours une note d’espoir. Le tome 3 prend le parti de développer les personnages secondaires et on espère en apprendre encore plus sur eux dans la suite du récit. Incontestablement le manga de basket le plus inspirant qu’il m’ait été donné de lire.

Vous devriez Lire aussi
Le noir est ma couleur - Tome 1

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *