Drop Out

Drop Out est un manga du genre hentai paru au Japon dans les années 2016. Les éditions NihoNiba (Ohni) nous offrent sa version française quelques années plus tard, car le volume sera disponible en France le 12 mai 2023 (initialement prévu pour le 28 avril 2023). Ce titre rassemble sept histoires, dont l’éponyme Drop Out. Peut-être avez-vous déjà vu son adaptation en anime ? Ou peut-être pas. En tout cas, l’histoire originale de Hitori Fan No est maintenant disponible pour le plaisir de tous et toutes !

Pour les +18 ans. Attention, certaines images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que des personnes non averties.

Synopsis de Drop Out

Dans le Japon où le taux de natalité menace la survie de la nation, le gouvernement décide d’utiliser les individus qui n’apportent rien à la société comme reproducteurs. Entre dystopie et fantastique, plongez dans l’univers dépravé de Fan No Hitori !

Une réalité exagérée

Drop Out réunit sept histoires extrêmes mêlant vie réelle et imaginaire. Les humains, ou plus précisément les humaines, sont parfois confrontées à de sacrées bestioles. Ces êtres hybrides, mi-animaux, mi-humains, ne vivent que par leur instinct primitif. Et qui dit primitif, dit besoin de se reproduire pour assurer la survie de son espèce.

La femme : objet de servitude

Est-ce qu’on a envie de philosopher sur le sujet ? À vous de voir. En tout cas, gardez bien à l’esprit que cette histoire est une fiction bien que basée sur des problématiques japonaises réelles. C’est d’ailleurs assez troublant. À la lecture de Drop Out, on est parfois amenés à réfléchir à la situation de la société et à ses mœurs. Et d’un autre côté, tout ce qu’on veut, c’est lire du hentai, non ? La part des choses se fait par vous et pour vous !

Fan No Hitori s’est inspiré des problématiques réelles de son pays, le Japon. Ce dernier voit son taux de natalité chuter d’année en année, ce qui sur le long terme pose de sérieux problèmes à l’économie japonaise.

Les autres chapitres

Vous verrez par vous-même à la lecture des chapitres suivants que chacun d’entre eux suit le même fil rouge. Avec une histoire, un décor et des personnages différents. Pour ne pas trop en dévoiler et vous gâcher le plaisir de la découverte, je ferai un rapide tour des chapitres supplémentaires de ce volume. Vous aurez ainsi une idée de la diversité des histoires déjantées écrites et dessinées par Fan No Hitori.

L’auteur vous offre un cocktail de poitrines bien enrobées et de fesses parfaites en forme de cœur sur chaque planche. Combo qui incite nos vilains personnages à pratiquer des actes sexuels sauvages jusqu’au grand final 100% creampie.

Surogate Squad

Une équipe de femmes soldats suit les traces laissées par des femmes enlevées. Elles arrivent au quartier général où se déroulent des expériences très particulières. Des monstres hybrides prennent leur pied dans le seul but de faire perdurer leur espèce à défaut de faire disparaître la race humaine, cette race faible, à tout jamais !

surrogate squad

Wild Beastly West

Inspiré par l’Ouest Sauvage des États-Unis, ce chapitre a pour protagoniste une hybride femme-vache prête à en découdre. Bien évidemment, tout ne se passe pas comme prévu, et la situation se gâte. L’esprit malin de l’homme finit toujours par triompher et fait entrer le taureau dans l’arène ! (Vous voyez où je veux en venir !)

wild beastly west

Offrande pour Insecte Pervers

La question du consentement sexuel prend dans ce chapitre une autre dimension. Et si l’on avait trouvé un moyen de pousser “naturellement” la femme à vouloir se faire prendre de tous les côtés par n’importe qui ? Notre scientifique a trouvé la solution. Creampie et bukkake garantis.

offrande pour insecte pervers

Man Eater

Partons dans un monde fantastique où nos mages et épéistes font face à des dangers extraordinaires. À prendre au premier sens du terme ! Ce chapitre hentai est saupoudré d’un petit peu de yuri, même si le fond de l’histoire reste assez déroutant. L’instinct animal n’en reste pas moins très présent.

man eater
Démogorgon ?

Shell Shock

Ah ! Enfin ! Les elfes entrent en scène. C’est vrai que Fan No Hitori nous gâte et dessine toutes sortes de personnages réels ou fictifs issus de différents mondes. Dans cette histoire, un être maléfique s’attaque à nos elfes femelles. La capitaine Livel saura-t-elle déjouer ce maléfice ?

shell shock

Stampede

Nous revenons à notre thématique principale. Cette histoire se déroule au lycée au Japon, où les problèmes de naissance sont toujours au centre des préoccupations. Jeunes écolières, soyez prêtes à répondre à la loi.

stampede

Mon avis sur Drop Out

Le petit côté zoophile d’une histoire en particulier m’a un peu (beaucoup) rebuté. Mais dans sa globalité, les histoires de Drop Out sont fidèles au genre. Si l’on met de côté l’aspect pornographique du volume, on réalise que le Japon fait face à de sérieux problèmes socio-économiques. Fan No Hitori s’en est bien servi pour nous illustrer de multiples façons de changer la donne.

À part cela, c’est une lecture distrayante qui nous fait voyager, car chaque chapitre se déroule dans un univers et à une époque différente. Donc même si l’on reste sur le même thème, le contour de celui-ci est changé pour plus de variété.

Je conseille Drop Out aux lecteurs et lectrices qui ont des préférences pour les registres : esclaves, creampie, monstres et tentacules.

Pour conclure…

Il y en a pour tous les goûts ! Drop Out et ses six autres chapitres vous font voyager dans des mondes fantastiques où tout peut arriver. La femme-objet en est l’impératrice et ne doit surtout pas se relâcher à la tâche. Que le taux de natalité de la planète d’espèces humaines ou non, augmente, est la priorité numéro une ! Adeptes des histoires de femmes esclaves, creampie et monstres en tout genre, Fan No Hitori vous sert tout cela sur un plat bien garni.

Vous devriez Lire aussi
Sakamoto Days - Tome 8

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *