Fanaticism

J’ai entre les mains un manga un peu particulier à vous partager. Il s’agit de nouveau d’un hentaï, mais d’un genre un peu plus osé que les fois précédentes. Ce manga est tout d’abord sorti au Japon en 2017. Il a été édité ensuite chez nous cette année. Nous restons chez les éditions Niho Niba, éditeur français, pour cette nouvelle découverte.

Shiokonbu en est le scénariste mais aussi le dessinateur. Il avait déjà été publié une première fois au Japon sur une œuvre un peu plus douce. Mais il vient nous surprendre aujourd’hui avec un tome un peu plus excentrique.

Je pense que vous l’aurez deviné, mais un rappel n’est jamais de trop. Ce genre de lecture est à destination des adultes. Ils sont donc interdits aux moins de 18 ans.

Premières impressions

La jaquette nous accueille avec deux charmantes demoiselles. Toutes deux recouvertes de fluides divers et au regard polisson. Elles sont en tenue de soubrette ouverte, laissant voir leur poitrine très généreuse. Les jupes sont courtes et nous permettent de voir leurs porte-jarretelles et l’absence de culottes, nous laissant ainsi découvrir leur partie intime bien lubrifiée.

Sur la quatrième de couverture, une soubrette seule qui nous en montre encore plus. Cette fois-ci, la culotte est présente mais ne cache rien du tout. Avec une magnifique vue en contre-plongée, ajoutant de l’érotisme.

Nous avons toujours les petites vignettes de Niho Niba nous indiquant à quoi nous attendre. Et cette fois-ci, nous avons du lourd. Les habituelles vignettes « Recueil » et “Non censuré” sont accompagnées de “Soubrette”, “Femme fontaine” et “Sexe forcé”. Ce dernier point me fait dire que le manga ne sera pas accessible au même public et sera un peu plus surprenant.

Mais il n’y a pas que sur le dos du tome que nous savons que nous allons rentrer dans le vif du sujet. Regardons de plus près le sommaire. Celui-ci tient sur le bord de la couverture. Avec un joli design sur fond rose, vous pourrez y découvrir le contenu de ce beau volume de 240 pages. Il y aura donc 3 histoires indépendantes. La première porte le même nom que le tome : Fanaticism. Elle représente la majeure partie du livre avec ses quatres chapitres dédiés. Vous retrouverez ensuite 2 histoires courtes : Lili ties et mitigation.

Sur la partie de gauche, nous avons la première page du volume, où la première histoire commence avec une scène qui nous plonge dans le bain.

Fanaticism

Synopsis

Fanaticism se déroule principalement dans un manoir. Nous allons commencer en faisant le tour de ses personnages clefs.

La mystérieuse Viola en est l’intendante. La peau bronzée, les cheveux courts et sombres, elle porte une longue robe. Elle dirige les autres employées.

La douce Alissa, avec ces cheveux mi-longs et châtain. Elle saura vous séduire avec son air doux et maladroit. Elle est la dernière servante recrutée du manoir et l’héroïne que nous allons suivre au travers du manga.

Le sulfureuse Colette est la femme de chambre de la comtesse. Blonde avec une poitrine généreuse, un genre bien différent mais tout aussi charmant qu’Alissa.

Le doux maître Oswald est un jeune homme charmant et bien habillé, qui traite ses serviteurs avec gentillesse.

L’histoire commence avec Alissa, qui est arrivée au manoir depuis quelques jours. Elle a rencontré brièvement maître Oswald, qui lui semble être un homme bon. Elle fantasme beaucoup sur lui. Et ceux-ci sont torrides, donnant lieu à des scènes sexuelles très surprenantes et émoustillantes. Très rapidement, Colette va demander à notre héroïne de la rejoindre un soir après son service. Celle-ci va découvrir la vérité sur les rumeurs du manoir. Car oui, il y a bien des “on-dit” sur ce manoir selon lesquelles les servantes seraient aussi là pour parfaire l’éducation sexuelle du jeune héritier.

Poursuivons avec l’histoire un peu plus courte de Lili ties.

Éléonora en sera le personnage principal que nous allons suivre. C’est une jeune et timide fille de la noblesse. Elle porte les cheveux mi-longs et ondulés et possède de très jolies tenues.

Cathy est le femme de chambre d’Éléonora. Elle a de longs cheveux foncés et une tenue de servante. Elle tient beaucoup à “Nora”.

Dans ce chapitre, nous pourrons suivre l’amour de nos deux protagonistes féminines. Cela semble être une magnifique romance jusqu’au jour où Nora doit quitter le domicile parental pour un mariage arrangé avec le baron Keaton. Je ne vous en dit pas plus pour ne pas vous spoiler et vous laisser découvrir cette douce histoire.

Reprenons une part de drama avec le chapitre suivant : mitigation. Cette fois, nous suivrons Cessy, qui est une jolie infirmière aux cheveux longs et à la poitrine très généreuse.

Dans cette histoire, nous sommes en fin de guerre en 1918. Nous commençons par suivre Will et son retour du front. C’est un ami d’enfance de Cessy qui s’est juré de la revoir après la guerre. Il fantasmait sur elle pendant la dure période des tranchées.

Celui-ci apprend qu’elle a été aussi envoyée sur le front en tant qu’infirmière et qu’elle est aussi rentrée. Il décide alors de la rejoindre. Mais lors de ses retrouvailles tant fantasmées, il se rend compte que son amie est revenue changée et malade… Une charmante histoire à suivre.

L’édition

Nous sommes ici sur une édition classique d’un manga. Il est par contre plutôt épais et bien fourni. Chaque nouvelle histoire commence par quelques pages couleurs sur papier glacé, les suivantes étant sur un papier de qualité en noir et blanc.

Tous les chapitres sont non censurés. À la fin de ceux-ci, nous retrouvons les croquis des personnages féminins avec un mot de l’auteur sur chacune d’entre elles. Il y a ensuite une postface rédigée par l’auteur, intention toujours agréable à lire.

Concernant le contenu, j’ai été très surprise mais je vous donnerai mon avis personnel un peu plus loin. Il y a beaucoup de variété dans ce tome, que ce soit par les histoires en elles-même que par la diverstié des actes sexuels.

La première histoire est très drama et peut être un peu difficile à lire pour certain(e)s. Les relations sexuelles, que ce soit celles fantasmées par les personnages ou vécues par ceux-ci, sont très variées. Nous allons y retrouver du sexe à plusieurs, que ce soit plusieurs femmes et un homme mais également le contraire, ainsi que du sexe plus conventionnel à deux. Vous allez y voir du sexe doux, du sexe sauvage voire très violent. Parfois même des relations où la question du consentement se posera.

La deuxième histoire vient nous rafraîchir et est un peu plus douce. Nous y retrouverons du sexe lesbien et hétérosexuel, ce qui permettra de donner un autre rythme.

Quant à la dernière, une histoire purement à deux et hétérosexuelle, mais pas pour autant plus morne. Celle-ci est très rythmée !

Les dessins

On retrouve dans ce manga des dessins se rapprochant plus d’un manga classique, sûrement lié au fait que nous somme sur une histoire un peu plus longue.

Beaucoup d’aplat utilisé pour les vêtements. Vêtements pour lesquels l’auteur a fait des recherches pour coller à ceux de l’époque de l’histoire. Le rythme et les mouvements sont bien marqués et ajoutent un plus à la lecture.

L’expressions sur les visages est très parlante, que ce soit pendant les scènes à caractère sexuelles ou en dehors. D’ailleurs, toutes les parties intimes, qu’elles soient masculines ou féminines, sont très bien dessinées et sont nombreuses. Ces messieurs sont plutôt bien membrés et ceux-ci sont nervurés et bien dressés, et plutôt nombreux. Concernant les dames les accompagnant, elles ont majoritairement des poitrines généreuses ainsi que des vulves accueillantes et bien lubrifiées.

Et de la lubrification dans ce manga, il y en a pas mal. Que ce soit de la sueur ou de la production génitale, vous en aurez et bien sûr provenant des deux sexes.

Mon avis

J’ai tout d’abord été intimidée par l’un des thèmes abordés. Il faut le dire, tout le monde n’est pas à l’aise avec le sexe forcé. Mais je souhaitais quand même découvrir l’histoire qu’on me proposait. Et j’ai été agréablement surprise.

Dans d’autres mangas que je ne vous ai pas présenté, le sexe non consenti était purement et simplement présent, sans justification ni apport scénaristique. Mais ici, il sert l’histoire. La première histoire est un pur drama. Elle est dure mais émouvante. Alors, si vous aimez ce style, vous aimerez ce scénario. Et les scènes sexuelles qui vont avec ne vous épargneront pas la dure réalité d’une telle histoire.

Mais l’histoire est très bien rythmée, avec des passages doux et beaux (que ce soit dans la romance ou dans l’acte). En lisant cette histoire, on se rappelle alors que les contenus à caractère érotique ou pornographique ne sont pas toujours là pour se satisfaire sexuellement.

En tout cas, c’est comme cela que je prends cette première histoire personnellement. Bien loin de vouloir me “faire plaisir” en la lisant, elle m’a entièrement satisfaite sur son contenu.

Concernant la deuxième histoire, elle a su ravir à 100% mon côté bi-sexuel. Avec cette romance lesbienne accompagnée de sexe parfois lesbien, parfois hétéro.

Pour le dernier scénario, on retourne un peu vers un côté drama. Mais c’est un univers qui me plait beaucoup et cette fois-ci moins violent que la première histoire, avec une fin tout autre.

Pour conclure…

Dans ce manga, nous mélangeons beaucoup de genres. Les trois histoires sont vraiment très différentes. Nous pouvons saluer la variété de celles-ci mais aussi des actes sexuels. Nous étions d’ailleurs de nouveau sur un ouvrage 100% non censuré, un vrai plus pour lequel on peut remercier l’éditeur.Les dessins sont d’un bon niveau et j’ai beaucoup aimé ressentir les émotions des personnages à travers leurs expressions.

J’ajouterai toutefois un bémol. Je ne recommande pas cette lecture à tout le monde. Si vous souhaitez découvrir les œuvres érotiques et que vous voulez y aller en douceur, je vous conseillerai plutôt notre précédente lecture : Love ♡ sugi ?!

Mais si vous avez déjà lu du contenu érotique et que vous souhaitez découvrir quelque chose de bien scénarisé et qui change de l’ordinaire, allez y sans hésiter !

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *