Fermat Kitchen – Tome 1

Fermat Kitchen est une nouvelle série écrite par Yûgo Kobayashi, l’auteur du célèbre manga Ao Ashi. Fermat Kitchen a commencé sa parution au Japon en 2018. Le premier tome est disponible depuis le 11 octobre en France et est édité par Mangetsu.

La suite de Tenman à la carte ?

Les fans du travail de Yûgo Kobayashi connaissent sûrement Tenman à la carte, série en quatre tomes parue en 2012 au Japon. Ce manga raconte l’histoire d’un jeune fauteur de troubles, Nanase Aoshi, qui a un grand talent pour la cuisine. Ce dernier a pour objectif de suivre les traces du chef Shibuya, un chef de génie l’ayant formé quand il était jeune.

Eh bien non, Fermat Kitchen, bien qu’ayant des ressemblances avec Tenman à la carte, n’en est pas la suite.

Kobashi explique lui-même que comme il devait dessiner Fermat Kitchen de manière mensuelle en parallèle d’Ao Ashi, qui paraît de manière hebdomadaire, il s’est appuyé sur un univers avec lequel il était déjà familier pour pouvoir travailler plus vite.

Donc, bien qu’ayant des personnages en commun avec Tenman à la carte, Fermat Kitchen est bien une toute nouvelle histoire !

Résumé de Fermat Kitchen

Passionné par les mathématiques depuis sa plus tendre enfance, Gaku Kitada se destinait à une carrière de mathématicien. Malheureusement, son échec aux Olympiades internationales le contraint à abandonner son rêve et à travailler à mi-temps au sein de la cantine de son académie. Sa rencontre avec l’énigmatique Kai Asakura, un prodige de la cuisine, lui ouvre alors de nouveaux horizons inespérés.

Lorsque deux génies se rencontrent et que mathématiques et cuisine s’entremêlent, la porte vers un monde inconnu s’ouvre devant eux.

Quatrième de couverture
"Illustration" quatrième de couverture

Des planches de qualité

Bon, pour la partie graphique ça va aller vite. Avec un mangaka comme Yûgo Kobayashi on n’est pas déçu ! On reconnaît son style au premier coup d’œil. Les compositions sont bien pensées, certaines cases fourmillent de détails et les cheveux des personnages sont très travaillés contrairement à d’autres mangas. Qui plus est, la nourriture est vraiment super bien travaillée, ce qui est un point important pour un manga qui parle de cuisine.

"Planche" du manga
Planche de "Fermat Kitchen"

Bref, on sent l’expérience de l’auteur au travers des différentes planches. 

Ce que j’aime tout particulièrement dans le travail de Kobayashi, c’est l’expressivité des yeux des personnages ainsi que son travail des hachures.

"Expressivité" des personnages
Travail de "hachures"

Un personnage principal attachant

Gaku Kitada, le personnage principal de Fermat Kitchen est vraiment super attachant. Il se fait humilier par le directeur de son école. Pourtant, avec l’aide de Kai Asakura, il parvient à renverser la situation. Gaku n’a pas conscience de son talent pour la cuisine et on sent vraiment le fait qu’il est jeune dans ses différentes réactions. Il est encore naïf et insouciant mais on voit qu’il a envie de tout donner. Le manga met beaucoup l’accent sur son manque de confiance en lui, ce qui arrive à beaucoup de jeunes de son âge dans la vraie vie. Je trouve ça bien qu’on expose son manque de confiance en lui dès le début, ça le rend plus humain que la plupart des personnages principaux de shonen. 

La manière dont il utilise sa méthode de raisonnement pour les mathématiques de façon à l’appliquer à la cuisine est intéressante et ajoute un plus. Ce n’est pas l’histoire d’un gamin qui est un génie de la cuisine. C’est l’histoire d’un génie des mathématiques, qui est capable d’appliquer ses connaissances à d’autres domaines.

"Gaku" dans Fermat Kitchen

Des recettes de cuisine à tester

Au travers des différents chapitres de Fermat Kitchen, les personnages vont cuisiner plusieurs plats. Ce qui est vraiment chouette, c’est que l’auteur glisse les recettes des plats dans le manga. Dans son premier tome, on a donc trois recettes à tester ! Qui plus est, ces dernières n’ont pas l’air si difficiles que ça à reproduire. 

"Recette" de cuisine

Mon avis sur Fermat Kitchen – Tome 1

Moi qui n’aime pas vraiment Ao Ashi, je suis très contente de pouvoir lire un manga qui me plaît de Yûgo Kobayashi, dont j’aime beaucoup le style graphique. Je trouve ça cool que ce dernier soit aussi bien capable d’écrire sur du football que des récits de cuisine et de mathématiques ! L’histoire est vraiment sympa et les personnages sont pour le moment intéressants chacun à leur manière. Bien que certains soient un peu caricaturaux comme le directeur de l’école de Gaku, les investisseurs ou encore les collègues de Kai Asakura. J’ai hâte de voir comment Gaku Kitada va évoluer dans les prochains tomes. 

Le fait de mélanger les mathématiques à la cuisine est vraiment un parti pris qui donne un plus à Fermat Kitchen. Cela le différencie des autres mangas de cuisine.

Ce premier tome est donc une expérience agréable, et j’ai hâte de lire la suite qui devrait sortir en janvier prochain.

Pour conclure…

Rien de tel que Fermat Kitchen pour passer un agréable moment avec un manga sans prise de tête. La manière dont le personnage principal applique ses connaissances en mathématiques à la cuisine est vraiment intéressante. Et si comme moi vous aimez beaucoup le style de Yûgo Kobayashi, vous pouvez y aller les yeux fermés !

Vous devriez Lire aussi
Tesla Note - Tome 1

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *