FØR

FØR de Clément Flahaut, est un de ces romans atypiques et puissants qui ne laissent pas indifférents. En cela, il me semble qu’on ne peut pas terminer cette lecture sur une impression mitigée, soit on le déteste, soit, comme moi, on l’adore et je vais vous expliquer pourquoi il fait partie des lectures incontournables de la rentrée.

SYNOPSIS

« Le paranormal se dit des phénomènes ne semblant pas s’inscrire dans le cadre des lois scientifiques actuellement établies. »
Depuis son plus jeune âge, Skøll rêve d’un garçon, dans une autre maison avec une autre famille. Une autre histoire qui fut peut-être un jour la sienne. Il croit voir ce que les journaux appelleront une vie antérieure.
Lassé de ce déferlement médiatique, le jeune homme emménage pour un mois dans la demeure qui fait face à celle qu’il voit la nuit. Une maison qu’il pense connaître dans le moindre détail.
En quête d’indices, Skøll se doit de donner une réponse au mystère de ses nuits. Un mois seulement pour prouver au monde mais surtout à lui-même qu’il n’est pas fou. Et cela au risque d’y laisser ses fantômes, son cœur ou sa propre famille.

AVIS

Le cadre du roman FØR, de Clément Flahaut, est assez simple : un manoir « hanté ». On vit un quasi huis-clos avec le héros, Skøll, qui depuis des années participe à des émissions TV en tant que « star » du paranormal sur le déclin. Il fait en effet depuis toujours d’étranges rêves au sujet d’une famille à laquelle il appartiendrait et qui, pourtant, n’est pas la sienne. Le livre est construit tel un puzzle, et l’on découvre pièce après pièce ce qu’apprend Skøll qui touche enfin la vérité du bout du doigt.

Le lecteur entre dans une sorte de mille-feuilles et l’auteur nous balade avec brio tantôt sur le dessus tout en pâte de sucre, tantôt sur la couche feuilletée du dessous et parfois au milieu de la crème pâtissière de son roman-gâteau. Les va-et-vient entre passé et présent, rêves et réalité font toute l’originalité de ce récit, qui en sus d’une construction inhabituelle s’avère palpitant. Pourquoi ? Parce qu’on y suit les avancées d’un jeune homme totalement perdu au départ et qui, au fil des pages, va réussir à remettre de l’ordre dans sa vie. Sa quête peut paraître insensée au départ, et Skøll semble assez froid, mais lorsqu’on se plonge dans son histoire, on ne peut qu’admirer sa rigueur, sa ténacité et sa sobriété. Non, il n’est pas de ces types dont la gloire monte à la tête et heureusement pour lui, car il s’avère nécessaire de rester droit dans ses bottes pour aller au bout de sa quête.

La plume de Clément Flahaut est fluide, et rapidement le lecteur se sent happé par l’intrigue. Qu’arrive-t-il à ce jeune homme ? Très tôt, on fourmille d’hypothèses : fantôme, réincarnation, schizophrénie, canular… Pourtant, je dois bien avouer que malgré mon habitude du roman à suspense, celui-ci a tenu sa promesse et le mystère est resté entier jusqu’à la toute fin. En cela, FØR est un roman… fort (c’est vaiment un mot qui le qualifie).

Pour conclure…

Dans FØR, l’auteur tient le lecteur en haleine jusqu’au bout avec une histoire palpitante et un héros qui a tout du anti-héros et pourtant auquel on finit par souhaiter le meilleur. C’est un roman addictif que j’ai lu en une seule journée tant j’avais hâte de découvrir le fin mot de cette étrange histoire et que je recommande donc vivement.

Retrouvez Før sur Amazon

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer