Gigantis – Tome 1

Gigantis est la nouvelle œuvre sur laquelle Tachibana Kenichi travaille en tant que mangaka. Et au scénario, nous avons l’auteur de l’œuvre originale qui a inspiré le manga Tenjin, Komori Yōichi. Gigantis – Tome 1 est le premier volume d’une saga en cours au Japon chez Shueisha. Il est édité en France par Crunchyroll et est disponible depuis le 8 février 2023.

Synopsis

Gen, un lycéen, vit paisiblement avec sa famille sur l’île de Tsushima, au large du Japon. Lorsque de terrifiantes créatures mutantes apparaissent et déciment la population, il se cache avec sa sœur. Abandonnés par le gouvernement et terrés dans des bunkers, rescapés sont isolés du reste du monde. Ceux qui ont échappé aux griffes des mutants portent désormais en eux l’alien qui a mis l’humanité à genoux… mais aussi la solution pour reconquérir leur propre planète !

L’humanité menacée

La symétrie. Que ce soient les humains… les oiseaux,les mammifères, les insectes… tous les êtres vivants sont façonnés selon ce principe immuable.

Dès que l’on lit cette phrase sur les premières pages couleurs du tome 1 de Gigantis, on ne s’attend pas forcément à ce que l’histoire nous réserve par la suite.

Il suffit d’à peine quatre pages pour découvrir l’horreur qui nous attend. Ne me méprenez pas, je ne parle pas de la qualité du manga mais bien du fléau qui exterminera une grande partie de l’humanité !

Ce premier tome ne nous donne pas encore d’informations exactes sur la naissance de ce virus étrange. Il se concentre sur le placement de l’intrigue en présentant les personnages principaux de l’histoire.

un rat mutant

Le début de la fin de Tsushima

L’intrigue de Gigantis aura pour protagoniste principal un jeune homme, Gen, de la ville de Tsushima, de l’île du même nom. C’est un adolescent médiocre à l’école, montrant une grande affection pour sa petite sœur malade. Pour lui, le bien-être de sa famille semble prioritaire à sa propre réussite. Il travaille d’ailleurs très dur depuis la mort de son père pour aider sa mère financièrement et promettre à sa sœur un bel avenir universitaire.

Lorsque les monstres apparaissent sur l’île, aucune échappatoire ne se présente à eux. L’avenir de Tsushima et de ses habitants est menacé, d’autant plus qu’ils n’ont aucune possibilité de fuir. Ils seront coincés sur l’île, qu’ils survivent ou non aux attaques de ces affreux mutants.

des monstres sur une falaise

Des monstres et du gore

Je tiens à partager un avertissement qui sera très utile aux trypophobes qui liront cet article. Accrochez-vous car certaines planches, ou plutôt la plupart des planches avec les mutants, sont horribles à regarder ! Les dessins ont constamment déclenché cette sensation de dégoût bizarre… Mais voilà, il faut croire que je suis un peu masochiste car j’ai continué la lecture ! Eh oui, on va dire que j’ai été bien entraînée par le maître Ito (je parle bien du mangaka horreur incontesté Junji Ito).

Tachibana Kenichi, le dessinateur de Gigantis, a fait un travail troublant, certes, mais très réussi. La preuve, j’ai eu la chair de poule à la lecture de chaque page.

La particularité de ces choses répugnantes réside dans leur capacité à absorber tout être vivant pour ne faire qu’un avec lui. Elles dévorent et fusionnent avec tout ce qui vit sur cette Terre. Les arbres aussi en sont victimes ! Ce n’est que le premier tome, alors je m’attends à voir des bestioles bien pires dans les volumes suivants. Du moins, je l’espère ! (oui, encore mon côté masochiste…).

Gen, le sauveur de l’humanité ?

Gen finit son travail au Port et discute avec ses collègues

Sur l’île principale, le danger semble être sous contrôle. La vie là-bas paraît plus “normale”. Il n’empêche que personne n’est dupe et qu’ils sont tous bien conscients que la planète ne sera pas en sécurité pour toujours. L’armée s’occupe donc de la protéger, et de mener également ses expériences. Comme écrit plus tôt dans cet article, nous n’avons aucune idée de comment a été créé ce virus. Des études ont été entamées pour en découvrir la source, sans grande réponse dans ce tome 1. Vous le voyez sans doute gros comme une maison : qui mentionne études scientifiques parle souvent de docteur un peu dégénéré qui voit en cette mutation une opportunité de créer bien plus “grand”. En tout cas, Gen, notre protagoniste, a attiré l’attention. Que nous réserve la suite ?

Bon, je n’en dis pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de la lecture.

discussion entre frere et soeur chez Gen

Mon avis sur Gigantis – Tome 1

Impossible de le cacher, la lecture de Gigantis a été quelque peu gênante pour moi. Les dessins de Tachibana Kenichi ont su me répugner, comment dirais-je, positivement ! Je suis très sensible à ce genre d’images, mais si je continue à lire, c’est bien que l’intrigue a su me plaire !

Ce n’est que le premier tome pour la France (trois pour le Japon), je ne doute pas que les prochains volumes apporteront plus de matière à l’intrigue et que les relations entre les personnages seront plus approfondies. Je suis déjà conquise par ce que l’on voit déjà de la relation fraternelle entre le protagoniste et sa petite sœur. Cela a tout de suite fait écho à l’histoire de Tanjiro et Nezuko de Kimetsu no Yaiba (Demon Slayer). Je ne m’attends pas à du copier-coller, non surtout pas, mais je suis très réceptive à ce genre d’histoire, alors si on en est proche avec Gigantis, j’achète !

Pour conclure…

Gigantis – Tome 1 est le premier opus d’une nouvelle série prometteuse. Elle laisse espérer beaucoup d’action, de combat et surtout des tonnes de mutants dégoûtants ! Tachibana Kenichi se remet au travail après une longue pause (causée par le hiatus de Terra Formars) et nous offre un premier tome en collaboration avec l’auteur Komori Yōichi, avec pas mal de matière pour une série stimulante.

Vous devriez Lire aussi
Friends : Le livre de cuisine officiel

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *