Hokuto no Ken : La Légende de Raoh – Tome 1

Après avoir ressorti le manga culte (dans une Extrême Édition de toute beauté) de Tetsuo Hara et Buronson : Hokuto no Ken, les Éditions Crunchyroll s’attaquent aujourd’hui à un spin-off de la saga, mettant en scène l’ainé des héritiers du Hokuto : Raoh. Avec Hokuto no Ken – La légende de Raoh tome 1, disponible en librairie depuis le 11 janvier 2023, Crunchyroll nous propose de découvrir la jeunesse et la genèse du futur Ken’Oh !

"Hokuto no Ken - La légende de Raoh" Tome 1 Affiche

Je suis Raoh, roi des costauds !

Sur une Terre dévastée, l’école du Hokuto Shinken est à l’apogée de sa puissance. Confiant en la force qu’il a reçu du ciel, un homme avance droit devant lui sans jamais laisser le moindre regret infléchir sa volonté. Son nom est… Raoh ! Découvrez la jeunesse de Raoh, et tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le plus grand conquérant de l’histoire du Hokuto !

Crunchyroll
"Raoh" est le héros de ce spin-off

Alors que la bombe atomique a déjà décimé l’humanité qui doit survivre dans un monde dévasté, le premier tome de La légende de Raoh s’ouvre sur un groupe d’hommes en route pour rentrer dans leur village. Chargés de provisions pour leurs enfants, ils sont presque arrivés à destination quand ils croisent la route du gang de Jirai, dont ils parviennent à se cacher. Ils comprennent toutefois que leur village et tous ses habitants ont été éradiqués par les pillards. Inconsciente de la présence de ces hommes désormais désespérés, la bande de motards poursuit sa route, mais se retrouve bloquée par un homme, seul, au milieu de la route, portant un Koto dans le dos.

Battre le roi des démons, la première étape du plan de "Raoh"

Cet homme, c’est Raoh, disciple de l’école du Hokuto Shinken, bien décidé à conquérir le monde à la force de ses poings. Après s’être débarrassé de Jirai et de ses acolytes, en laissant tout de même un survivant pour conter sa légende, le guerrier se rend auprès du roi des Démons, dont il convoite le château et les hommes. Avec l’aide de ses fidèles aides de camp, le rusé Sôga et sa sœur Reina “aux deux sabres” qui l’aident à s’introduire auprès du monarque, Raoh tue le souverain et s’approprie sa forteresse ainsi que ses hommes, revendiquant le titre de “Ken’Oh” (le roi du poing). La légende était née, mais la conquête, elle, ne fait que commencer…

Découvrez un extrait de La légende de Raoh – Tome 1 ici !

Poing de départ

Personnage emblématique de la série Hokuto no Ken, il était logique que Raoh fasse l’objet d’un spin-off contant sa légende. Dessiné par Yûkô Osada d’après l’œuvre de Hara et Buronson, le manga a été prépublié du 24 mars 2006 au 24 août 2007 dans les pages du Weekly Comic Bunch. Complète en cinq tomes, édités par les éditions Shinchosha au Japon et en France, par les éditions Asuka dans les années 2000 (manga totalement introuvable en neuf aujourd’hui), cette intrigue parallèle a été remaniée par Crunchyroll en trois volumes, avec des couvertures inédites, créées pour s’harmoniser avec celles de l’Extrême Édition de Hokuto no Ken.

"Koku'Oh" monture du héros

Comme je le disais plus haut, c’est donc Yûkô Osada qui prend la plume pour mettre en image les origines du “Roi du Poing”. Ce mangaka de 47 ans, né à Yokohama, a été très inspiré dans sa jeunesse par Katsuhiro Otomo et de Taiyô Matsumoto. Il est diplômé d’une école de design et a commencé sa carrière de professionnel en 2006 avec la série C[si:] (paru en France chez Doki Doki). Lauréat du prix mensuel du “Young Magazine” (des éditions Kôdansha) et du grand prix « Chiba Tetsuya », l’auteur est encore débutant quand il s’attelle à la tâche, ardue, d’adapter un pan du récit de Hokuto no Ken. Cela fait sens quand on compare le style de l’artiste avec sa dernière série, Kid I Luck ! (disponible chez Ki-oon), dont le trait est bien plus maîtrisé et original que dans La légende de Raoh.

"Kid I Luck !" autre série de Yûkô Osada
© Yuko Osada, Kazuya Machida / SQUARE ENIX CO., LTD.

On sent bien qu’Osada tente de se rapprocher du style graphique si particulier de Hara, mais cela reste maladroit par endroits, avec des problèmes de proportions, surtout dans le dessin des chevaux, qui ne rend pas justice à la majesté de Koku’oh, la célèbre monture de Raoh. Toutefois, le reste du design est agréable, la mise en scène est dynamique et les combats sont rythmés et percutants tout en restant lisibles.

Un suspense in-Southern-able

Comme je l’ai déjà mentionné en traitant de la dernière ré-édition de Hokuto no Ken, j’ai toujours beaucoup aimé Ken le survivant (en français dans le texte) et avec la découverte du manga est venue l’envie de creuser un peu plus le lore et l’univers de la série. J’ai donc vu cette proposition de critique comme une aubaine de pouvoir en apprendre plus sur l’énigmatique Raoh. J’ai beaucoup aimé ce premier tome qui pose bien les bases de l’intrigue et notamment le caractère bien trempé et intransigeant du conquérant.

"Raoh" peut-être parfois sans pitié même avec les enfants

S’il est brutal, violent, ôtant la vie comme un rien, ce n’est jamais gratuitement, tant il est habité par son but : conquérir le monde pour le sauver du chaos. J’aime beaucoup ses deux généraux, Sôga et Reina, qui sont plus mesurés, mais pas moins dangereux. J’espère que dans les tomes suivants nous en apprendrons plus sur leur rencontre avec Raoh et leurs motivations à le suivre si aveuglément. J’aimerai également quelques flashbacks sur la jeunesse et l’entraînement du héros, histoire de comprendre d’où lui vient la mission qu’il s’est confié, cet empressement à devenir le roi du monde, ainsi que ce caractère jusqu’au-boutiste.

"Sôga" le bras droit du conquérant

De nombreuses zones d’ombre subsistent et je ne serais pleinement satisfaite que quand je les aurai levées. Cela étant dit, Crunchyroll a encore fait un excellent travail sur cette édition. La couverture est épurée mais, rehaussée par les différentes touches de doré incorporées ici et là, elle en devient classieuse. Idem pour le papier assez épais du volume qui apporte un vrai confort de lecture et un toucher agréable. Encore un ouvrage qui trouvera sa place dans toute bibliothèque de collectionneur ou d’amateur de belles éditions.

Pour conclure…

Un très bon premier tome pour Hokuto no Ken – La légende de Raoh, qui est un spin-off de la saga originelle mettant en avant l’un de ses antagonistes les plus charismatiques : Raoh, aussi surnommé Ken’Oh. Un volume qui pose efficacement les bases de son intrigue sans trop en dévoiler, de quoi nous laisser sur notre faim pour mieux nous faire languir en attendant le prochain volume.

Vous devriez Lire aussi
Goodbye Dragon Life - Tome 4

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *