Ikusa No Ko : La légende d’Oda Nobunaga – Tome 1 & 2

Ikusa no Ko est la nouvelle série du célèbre mangaka Tetsuo Hara au dessin et de Seibō Kitahara au scénario. Les deux premiers tomes (sur 20) sont disponibles en France chez Mangetsu depuis le 18 janvier 2023.

Un mot sur Tetsuo Hara

Tetsuo Hara est un célèbre mangaka japonais. Vous avez très certainement déjà vu son nom sur des gros titres tels que le shōnen Hokuto no Ken dans les années 1980. Eh oui, ça remonte !

Tome 1

Synopsis

Dans le ventre de sa mère, Nobunaga Oda entendait le fracas des batailles. La guerre le prit dans ses bras à sa naissance et ne le lâcha plus jamais. Les champs de bataille furent son berceau. Tout ce qu’il sut, il l’apprit des combats. Plus que nul autre. Nibunaga fut l’enfant de la guerre !

Kippōshi le morveux

Le héros de Ikusa no Ko est un jeune homme, fils de Nobuhide Oda, l’un des trois magistrats répondant au gouverneur suppléant Yamato-no-Kami Oda. Même si les premières pages du tome 1 mettent en scène un événement majeur de la vie de Nobunaga (nom choisi pour Kippōshi à la suite de son genpuku), le reste de l’histoire nous fait profiter d’un Kippōshi âgé de 12 ans.

La structure de ce manga n’échappe pas à la norme, les premiers tomes sont là pour nous présenter les personnages principaux.

Dans ce tome 1, nous découvrons un Kippōshi jeune, dynamique, mais surtout un sale morveux ! Fils d’un haut dignitaire, tout ce qui compte pour lui, c’est la guerre. Il s’entoure des jeunes de son village et les forme à l’art de la guerre selon sa vision. Et il n’y va pas de main morte ! Malgré son tempérament quelque peu agité, il sait s’entourer des bonnes personnes et ses vassaux lui vouent un respect profond.

Tu m’en diras tant !

Kippōshi

Tetsuo Hara 2.0

Il suffit de jeter un œil à la couverture des volumes pour comprendre qui est en charge des dessins de Ikusa no Ko. Et même si vous n’avez pas eu la chance de lire les anciens travaux de Tetsuo Hara, votre subconscient guidera votre main vers ces livres. Les couvertures en couleurs sont d’une beauté extraordinaire. Le dessin est incroyable et, croyez-moi, vous allez vous régaler au fil des pages. Ce n’est pas le style de dessin auquel nous sommes le plus habitué aujourd’hui. Personnellement, j’aime beaucoup et j’ai complètement accroché ! Les visages, les corps et les paysages sont très détaillés, et le travail sur les ombres est fascinant.

Si l’on compare ces dessins avec ceux de l’époque de Hokuto no Ken par exemple, on y retrouve le trait de crayon de son auteur. Mais d’un autre côté, vous pourrez constater une évolution technique remarquable.

Tome 2

Synopsis

Yoshimoto Imagawa de Suruga… Saitō Dōsan de Mino… Les plus grands seigneurs de l’époque des provinces en guerre guettent une occasion de fondre comme des fauves sur Owari. Kippōshi, l’enfant de la guerre, grandit en côtoyant la mort à chaque instant. Pour son père, pour Owari, il n’a de cesse de se former à l’art de la guerre avec ses compagnons !

Dirigeant de Père en Fils

En cette ère Tenmon, la descendance est primordiale. Le statut du chef de famille se transmet de père en fils. Kippōshi étant le fils aîné d’un grand magistrat japonais, il a son destin tout tracé.

La relation père / fils entre Kippōshi et Nobuhide Oda est particulière. Leurs liens sont forts et leur volonté de protéger leur patrie encore plus. Ils se comprennent et veillent l’un sur l’autre. C’est assez inattendu dans ce type de manga où déjà la guerre est le sujet principal. Et surtout, lorsque l’on dépeint une famille du Japon médiéval, on ne s’attend pas à voir un père et un fils montrant autant de respect l’un pour l’autre.

L’art de la guerre

C’est le sujet phare de cette série de manga. C’est le fil rouge de l’intrigue et le leitmotiv de notre cher Kippōshi. Il est né pendant la guerre, et vit pour la guerre. C’est sa seule motivation. Lui et son armée se retrouvent sans cesse dans des situations dangereuses. Mais avec un général aussi courageux et inventif, l’issue de leur bataille sera toujours celle des vainqueurs. Sans oublier que son père aimant et admiratif protégera toujours ses arrières.

Mon avis sur Ikusa No Ko – La légende d’Oda Nobunaga

Kippōshi est un enfant hyperactif et très malin. Ikusa no Ko promet d’être une série riche en aventure et émotions ! Les dessins sont incroyables et à la hauteur des attentes du célèbre mangaka Tetsuo Hara. Du haut de ses douze ans, Kippōshi nous promet d’avoir un avenir riche en combats. Cet enfant né de la guerre deviendra sans aucun doute un des plus grands combattants respectés du Japon.

Pour conclure…

Laissez-vous tenter par la nouvelle série du duo Seibō Kitahara et Tetsuo Hara. Mangetsu nous gâte et nous offre cette année la nouvelle série du fameux père de Kenshiro (Hokuto no Ken). Prenez le temps d’admirer les couvertures hyper-colorées de chaque volume, c’est un régal !

Vous devriez Lire aussi
Les Enfants d’Hippocrate - Tome 5

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *