I’m Sorry

Hakase nous fait découvrir, dans I’m sorry, l’arrivée de Kentaro de sa campagne natale. Dans ce Yaoi explicite édité par Taifu Comics, vous allez découvrir comment le jeune homme vit sa rencontre avec Yû un camarade d’école aussi maladroit que lui et sa descente dans le milieu de la prostitution.

Retrouvez-le dans vos librairies préférées pour 9,35€, disponible depuis le 26 mai 2023.

Trigger Warning : Prostitution, Abus. Ce manga traite de sujets pouvant heurter la sensibilité des lecteurs. Manga explicite réservé à un public majeur.

La couverture de "I'm sorry"
"Yû" le crush de Ken

Synopsis

Kentarô débarque de sa campagne natale pour étudier à Tokyo et se faire un maximum d’amis. Malheureusement, à la soirée de présentation d’un club, il est si tendu que son accent ressort. Moqué par tout le monde sauf Yû, son voisin de table, il est instantanément mis à l’écart et ne parvient pas à rebondir. Sans repère et vite pigeonné par des vendeurs peu scrupuleux de la ville, devenu sans le sou à force de relookings suggérés par ceux-ci, il commence à se prostituer… jusqu’à ce qu’il se fasse prendre en flagrant délit par Yû !

Extrait de Taifu Comics

Sujet sensible pour une histoire touchante

La prostitution est un sujet récurent dans les Yaoi. Ici dans I’m sorry c’est Kentarô qui sombre maladroitement dans cette activité. Si au début il le faisait pour l’argent, il en vient à le faire par la suite par solitude. Il se sent seul et malgré son physique retouché, il se rend compte qu’il n’a pas une vie sociale aussi épanouie qu’il le voudrait.

"I'm sorry" et sa tendresse
"I'm sorry" et son duo adorable

Le manga étant un one shot, tout s’enchaîne assez vite. Nous commençons par l’arrivée de Kentarô et rapidement nous passons à la prostitution qui est une réelle séance de torture pour le pauvre jeune homme qui n’a encore eu aucune expérience sexuelle, que ce soit avec un homme ou une femme. J’avoue avoir un peu grimacé sur certaines pratiques assez violentes.

Par chance Kentarô trouvera une aide en Yû qui, malgré sa bonne volonté, est aussi maladroit que Ken.

Double histoire

Le manga est constitué de deux parties. La première, nous raconte l’arrivée de Kentarô, sa rencontre avec ses camarades, son humiliation, puis sa prostitution et son rapprochement avec Yû. La seconde partie, elle, nous raconte la vie de Yû. Nous avons droit à un prologue avant l’arrivée de Kentarô, puis à une explication sur comment Yû a découvert ce que faisait le jeune homme et comment il l’a retrouvé quand il a eu besoin de lui.

Yû et Ken dans "I'm sorry"

Un détail très appréciable car en plus de donner un peu plus de temps de lecture, nous découvrons aussi les émotions du jeune Yû et surtout ce qu’il pense de la situation de son camarade.

Trigger Warning

Les TW ont une grande importance dans la lecture. Que ce soit pour les mangas ou les romans, les scènes décrites et illustrées peuvent heurter la sensibilité du public. Nous ne sommes pas tous égaux face aux émotions. Aussi, il me semble important de vous parler de certaines scènes afin que vous sachiez dans quoi vous vous embarquez.

"Trigger Warnning" les attouchements dans le mangas
"I'm sorry" et l'accent de Ken
Le debut de "la prostitution" de Ken

I’m Sorry et sa couverture mignonne vous plongent dans la prostitution et si les clients respectent parfois le consentement des travailleurs du sexe, dans I’m sorry ce n’est pas le cas. Kentarô subit des attouchements non consentis dans le métro, qui vont le guider vers la prostitution et la plus longue scène explicite du manga n’est clairement pas dans le respect du consentement du jeune Kentaro. Le prostitué va subir une réelle torture physique malgré ses supplications.

"I'm sorry" et sa deuxieme couverture

Alors si le non-consentement et le sexe hard ne vous conviennent pas, je vous déconseille ce manga.

Mon avis sur I’m Sorry

I’m sorry est un one shot que je vais caractériser de dangereusement mignon. Les thèmes abordés sont d’actualité et Kentarô est adorable. J’ai eu envie d’arracher les yeux de Yû plusieurs fois et pourtant j’étais heureuse de cette fin pour Kentarô.

N’étant pas effrayée par les Trigger Warning présents dans le manga, j’ai pu lire sans soucis et observer les illustrations. Bon personnellement même si je ne suis pas un homme, j’ai eu mal pour eux sur certaines scènes.

L’histoire n’est pas expédiée et l’auteur prend son temps pour établir le contexte. Je m’attendais à tomber sur un homme prostitué depuis longtemps alors qu’en fait non, nous sommes spectateurs de son entrée dans ce monde, de ce qu’il subit et de sa sortie des enfers vers une nouvelle vie.

I’m Sorry a été un petit coup de cœur dans le monde du Yaoi pour moi.

Pour conclure…

Yû et Kentaro, deux jeunes adultes étudiants se rencontrent, mais la vie fait que tout ne va pas être simple. Kentarô est naïf et adorable, Yû est froid et sombre, malgré tout, ils vont chacun avoir un rôle important pour l’autre et nous offrir une histoire digne de montagnes russes émotionnelles.

Comment le jeune prostitué va pouvoir se faire des amis lui qui a un accent de la campagne quand il s’énerve ? Comment Yû va gérer ses émotions en voyant Ken avec ses clients ?

Retrouvez-les chez vos libraires préférés.

Vous devriez Lire aussi
Goodbye Dragon Life - Tome 4

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *