Komi cherche ses mots – Tome 1, 2 & 3

L’animé Komi cherche ses mots est disponible depuis 2021 sur Netflix. Je n’ai pas pu m’empêcher de me procurer les tomes du manga sorti il y a quelques mois. Nous allons découvrir le quotidien d’une jeune lycéenne magnifique et adulée de tous mais qui a une anxiété sociale qui rend la communication difficile avec les autres.

Synopsis

Dès la rentrée, Komi ne passe pas inaperçue : la beauté si singulière de cette fille et son élégance délicate en font une véritable déesse vénérée de tous ses camarades. Mais en réalité, son mutisme n’a rien de raffiné pour elle : en proie à une terrible anxiété sociale, Komi tente en vain de briser le mur du silence et de communiquer avec les autres… Tadano, son voisin de classe on ne peut plus ordinaire, découvrira son secret et décidera de l’aider dans ses incommensurables efforts pour s’ouvrir aux autres afin de réaliser son rêve : avoir cent amis !

Pika Édition

Un personnage à double facette !

Dès le début de l’histoire, le décor est très vite planté et on nous présente les deux personnages principaux, c’est-à-dire Komi et Tadano. Ce dernier est (tout comme les autres) dans un premier temps subjugué par le charisme et la beauté de la lycéenne. Les gens trouvent même que Komi est un peu “flippante” parfois et n’osent pas l’approcher. Elle est vue comme une déesse pour certains et il est interdit de l’approcher !

Très rapidement, Tadano va se rendre compte que Komi est bien plus que l’élève la plus populaire. Ce n’est pas une personne qui ne veut pas des autres et qui ne veut pas leur parler, elle n’y arrive tout simplement pas !

Nous découvrons dans ce manga un personnage qui est en fait en grande difficulté et ne parvient pas à discuter avec les autres et à avoir des interactions sociales. Komi est prise d’un grand mal être qui l’empêche d’avancer dans la vie.

Elle a vraiment envie de “combattre” cette partie d’elle-même qui ne lui plaît pas. La lycéenne a très envie de se faire des amis et veut vraiment y parvenir. Elle se fixe donc un objectif de 100 amis.

Tadano, étant de nature curieux et assez altruiste, va réussir à comprendre Komi et va l’aider dans sa quête de l’amitié. Ces deux-là se sont bien trouvés car, en effet, ça a marché tout de suite entre eux. Ils se comprennent très rapidement et leur relation a un petit quelque chose de spécial.

L’anxiété sociale dans un manga humoristique

Ce qu’il faut savoir quand nous commençons à découvrir l’histoire de Komi, c’est que l’anxiété sociale est traitée ici de façon humoristique. Je ne parle pas de moqueries, loin de là ! Je parle du fait que l’auteur a réussi à dédramatiser l’anxiété sociale de Komi et à mettre les autres personnages dans des situations cocasses.

On se rend rapidement compte que, hormis notre héroïne qui ne parvient pas à communiquer, les autres personnages aussi ont des “petits défauts”. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui font que nous nous attachons aux personnages. Si tout le monde était parfait… bonjour l’ennui !

Lire aussi  Sex Education 120 % – Tome 1

Nous découvrons donc au fil des chapitres de nombreux personnages qui sont tous très différents et qui apportent tous quelque chose à l’histoire.

Une lecture au rythme de l’année scolaire !

À vos cartables car nous allons suivre nos protagonistes dans leur vie étudiante. Même si parfois certaines scènes se déroulent à l’extérieur, c’est pendant les vacances, pauses déjeuner…

Nous allons voir de nombreuses sorties différentes lors des chapitres, ce qui apporte une vraie matière à l’histoire qui serait sinon très redondante. Des jeux en classe, un repas entre amis, une réunion de famille. Nous allons suivre et vivre toutes sortes d’événements que nous, en tant que lecteur, vivons au quotidien mais avec ici le regard d’une personne emprise à l’anxiété sociale. On se rend vite compte des soucis que son anxiété peut lui causer. Des soucis fondamentaux comme par exemple lors d’une commande dans un restaurant. Elle se retrouve avec quelque chose qu’elle n’aime pas et ne parvient pas à se faire comprendre…

Le fait de voir diverses situations auxquelles nous pouvons nous-mêmes être confrontés nous apprend à avoir un regard différent sur nous-même et les autres de manière générale.

L’évolution de la liste d’amis de Komi au troisième tome

Nous remarquons déjà qu’au bout de trois tomes, Komi parvient à se faire quelques amis. C’est très positif car elle arrive à communiquer en écrivant par exemple. D’autant plus que Tadano la comprend très rapidement (pourtant il n’est pas télépathe !). Certains personnages secondaires ont un caractère très extraverti et forcent Komi à être confronté à de nouvelles situations sociales très rapidement.

Komi participe a de plus en plus de sorties, tente de nouvelles approches… Il y a encore du travail à faire et la lycéenne n’est pas encore au bout du chemin. Je ne sais pas si elle parviendra à se faire 100 amis et j’avoue que je ne sais pas si c’est vraiment nécessaire car elle se rendra peut-être compte qu’une dizaine d’amis sincères vaut 100 amis qui ne sont finalement que des connaissances.

Pour conclure…

Je dirai que ce manga apporte vraiment un message positif et vraiment bienveillant autour de l’anxiété sociale. Le fait d’avoir inséré une touche d’humour nous aide à mieux comprendre cela et nous pousse à vouloir aider Komi nous-même !

Ces trois premiers volumes sont très prometteurs et nous savons qu’une suite est attendue pour encore de nombreux tomes (en VO, il y en a 26 pour le moment). J’espère peut-être découvrir un petit quelque chose en plus dans l’intrigue pour avoir encore plus d’enjeux dans la quête de notre héroïne. J’ai hâte de lire la suite dans les prochains tomes.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *