L’Effet Coccinelle

“L’Effet coccinelle” est le second ouvrage de Yann Bécu, un auteur français qui nous parle de l’origine de l’homme avec beaucoup d’humour. Une première édition de l’ouvrage est sortie chez les éditions HSN en 2O21, mais aujourd’hui je vous parle de la version poche disponible depuis le 09 juin 2022 chez Pocket Editions.

Synopsis

En voilà un projet « au-da-cieux » pour la centième planète : l’HOMO SAPIENS ! Nos chefs étaient ravis. Charge à nous, simples larbins de la Création, de veiller au suivi du chantier. On ignorait alors qu’atteindre un score de paix potable avec une créature pareille, ça allait être si compliqué.

Depuis des millénaires, on prend possession de corps humains et on prêche discrétos les vertus de la paix. Verdict ? Peut mieux faire. En ce XXIe siècle, on redoute même un imminent foutoir apocalyptique. Notre mission : éliminer une « preuve divine ». Sur le papier, la routine… Mais à force de vivre dans ces peaux imparfaites, toute la chimie humaine s’est imposée à nous : coups de chaud, de froid, de pompe, de blues, de foudre, de gueule… Et malgré nos centaines de milliers d’années au compteur, rien ne nous y avait préparés !

Pocket Editions

Yann Bécu qui est-il ?

Né en Bretagne, dans une famille qui aime la mer et dévore les livres. À dix-sept ans, réalise qu’il ne pourra jamais tout lire. Sévère dépression. Sauvé par son grand-père : « Les romans que je t’ai passés jusqu’ici, tu les as de toute façon compris de travers… Détends-toi. » Il s’est détendu. Depuis, il avance à son rythme, l’oreille souvent collée aux couvertures des gros bouquins : On y entend la mer. C’est l’oreiller parfait. Yann Bécu vit en République tchèque, où il enseigne au Lycée français de Prague. Après le succès des Bras de Morphée, L’Effet coccinelle est son second roman.

Babelio
L'Effet coccinelle - Yann Bécu | Pocket Editions | Dédicace

Une double histoire en un seul livre

L’Effet coccinelle est composé de plusieurs parties. Vous avez l’intrigue principale divisée elle-même en chapitres appelés “Sessions” (avec une sorte de code barre comme sur les étiquettes des patients dans un hôpital). Mais aussi des “pièces à convictions” sous forme de rapports de gendarmerie, où l’on suit les aventures du jeune Jaouen. Même si l’intrigue est super intéressante, et très drôle, je pense que ce sont ces petites apartés qui m’ont le plus fait rire.

Tout au long du roman, l’auteur met en lumière le monde de l’entreprise. Il y a une hiérarchie, ceux en bas de l’échelle sont bien souvent des petites mains à qui sont confiées les basses besognes. Cependant, sans elles le projet n’existerait pas. Si nos 3 compères (Gabriel alias Mitraillette, Raphaël et Eyaël) ont des milliers d’années, ce n’est pas le cas de notre jeune gendarme qui, sans le savoir, se fait malmener par ses collègues plus hauts gradés. Il me fait un peu pitié et représente un peu le cliché du jeune stagiaire encore innocent et qui veut bien faire.

L’origine de l’humain réinventée !

L’intrigue fait comme si nous autres humains avions été créés par toute une organisation extraterrestre. Nous ne serions qu’une expérience parmi tant d’autres, mais peut-être un peu plus bancale tout de même que les précédentes ! Quoi qu’il en soit, nous avons marqué les esprits de notre équipe de choc, et parfois subi le courroux de leurs supérieurs. La curiosité est un vilain défaut à ce qu’il parait ? L’effet coccinelle est un ouvrage assez innovant en termes d’intrigue. Au lieu de savoir s’il y a de la vie ailleurs, c’est celle-ci qui serait notre créatrice ! Pourquoi pas ? 

Mon avis sur l’Effet Coccinelle

En lisant l’Effet coccinelle, cela m’a fait penser à un jeu vidéo que j’avais testé il y a quelques années : Felix the Reaper. Le concept est assez proche dans le sens où Félix est lui aussi chargé de supprimer des humains. Alors certes, Felix n’a pas pour mission de cacher l’existence de la création, mais on retrouve cet humour noir et des situations cocasses.

Dans l’effet coccinelle, ce sont ses personnages qui en font tout le charme. Mitraillette, par exemple, est en effet un nom bien trouvé ! Il est assez brute de décoffrage et ses pensées ne montent pas au-dessus de la ceinture. Cela fait un peu cliché, mais c’est grâce à lui que les deux autres se retrouvent mêlés à des histoires sans noms. Au final, même si les humains sont une création, cette civilisation dont font partie Raphaël, Eyaël et Mitraillette nous ressemble beaucoup. Nous ne sommes pas si différents : nous avons les mêmes soucis et nous apprécions les mêmes choses.

La religion est aussi abordée, et c’est justement là que réside la mission de nos 3 compères. Entretenir le flou sur la création tout en manipulant les humains ! C’est bien trouvé et assez osé ! En tout cas, j’ai apprécié le roman, et je remercie encore une fois Yann Bécu de m’avoir dédicacé son ouvrage !

Pour conclure…

Comme je le disais en introduction, l’effet coccinelle est sorti en 2021 chez les éditions HSN. Le livre est disponible au prix de 21.90€. La version que je vous propose aujourd’hui chez Pocket Editions, elle aussi au format broché, est à 8.90€. Et sachez qu’il existe aussi une version e-book à 5.99€.

Je vous souhaite de très bonnes vacances d’été, profitez du soleil ! Et je vous retrouve dans 2 semaines pour de nouveaux articles ! À bientôt sur LifeByGirls !

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.