Les affiches Japonaises de films cultes

« Les affiches Japonaises de films cultes » est un très bel ouvrage des films phares entre 1950 jusqu’à 2003 au pays du soleil levant. Un style bien différent par rapport à nos affiches occidentales. Disponible depuis le 12 mai 2022 chez Omaké Books, je vous livre ici mon avis.

Synopsis

Depuis les années 1950, afin de séduire au mieux le public japonais, l’affiche de cinéma a dû se plier en quatre et se refaire le portrait. Le résultat est extraordinaire dans tous les sens du terme (magnifique, grotesque, surréaliste), comme vous allez le découvrir au fil de cet ouvrage qui contient plus de 150 affiches japonaises de films culte décryptées en français. Préserver le patrimoine geek : telle est l’ambition de la collection Les Archives de la Pop Culture.

Omaké Books

Un petit mot sur l’auteur : Claude GAILLARD

Claude GAILLARD est l’auteur de plusieurs ouvrages sur le cinéma chez Omaké Books, tels que Retour vers les futursC’est presque pareil ! ou plus récemment Films de Ouf et (en collaboration) Gaming Goes to Hollywood.

Omaké Books

Le Japon, un pays qui fait rêver

Dans la pop culture, s’il y a bien un pays qui nous fait rêver, c’est bien le Japon. Que ce soit pour les mangas, les figurines et autres goodies, les films avec les kanji (Par exemple Godzilla pour ceux à qui ça ne parle pas), les robots… Et j’en oublie très certainement ! Cependant, leur culture et celle de l’occident sont bien différentes et aujourd’hui on va parler art. Et notamment d’affiches sur les films cultes des années 50 à 2003 (pour le plus récent).

L’ouvrage commence par une petite interview de Claude Gaillard afin d’en appendre plus sur cette passion de collectionner les affiches japonaises de films. Comme beaucoup d’enfants des années 80, cela vient avec le club Dorothée et la découverte justement de toutes ses merveilles. On en apprend aussi un peu plus sur les formats, les couleurs et le style utilisés pour celles-ci.

Le Choc des Titans (1981) | Les affiches Japonaises de films cultes - Claude Gaillard | Omaké Books

Un style bien particulier…

Si, en occident, on est plutôt du genre à en dévoiler le moins possible, voire d’être assez prude. Même si à une certaine époque, l’expression visuelle a été assez libre. Cette liberté a été plus ou moins censurée au fil du temps et notamment via les différents gouvernements. Je revois encore Ségolène Royal voulant interdire Dragon Ball sur le motif que c’était trop violent pour des enfants. On serait passé à côté de bien des choses… D’ailleurs, si vous n’avez pas encore lu mon précédent article sur l’univers Rétro, voici le lien : Rétro Lazer 12.

Mais revenons-en aux affiches japonaises ! Comme je le disais plus haut, cet univers est assez codifié, que ce soit sur le fond ou la forme. Concernant le fond, il existe différents formats allant de l’immense affiche que nous retrouvons dans nos salles obscures jusqu’à la petite affichette distribuée et qui sont collectionnées par Claude. Ces dernières peuvent être comparées à des flyers promotionnels et portent le doux nom de Chirashi en Japonais. Passons à la forme ! Celle-ci sera travaillée de différentes manières. Pour le choix des couleurs, et c’est assez drôle car c’est une des remarques qu’y est citée en tout début : c’est soit blanc soit noir (en comparaison des nôtres). Je plaisante ! Disons que les affiches ont soit un fond clair soit assez sombre. Et ils ne font pas du tout dans le minimalisme (du moins c’est rare). Il faut que « ça claque » comme dirait les jeunes de nos jours. Et en effet, vous en prenez plein les mirettes ! Mais en même temps, est-ce que ça ne spoile pas une grande partie de l’intrigue ?

Eh bien, un petit peu je dirais. Mais il faut savoir qu’au Japon, et le livre le dit très clairement, c’est compliqué de se démarquer visuellement car tout n’est que couleur, éléments lumineux et tout ça. Donc pour réussir à attirer l’œil du public, c’est un réel challenge !

E.T | Les affiches Japonaises de films cultes - Claude Gaillard | Omaké Books

Mon avis sur « Les affiches japonaises de films cultes »

J’aime bien en apprendre plus sur la culture Japonaise, que ce soit à travers sa cuisine, ses coutumes ou encore d’autres sujets un peu plus spécifique comme le 7ème art. Le livre couvre une grande période (plus de 50 ans). Je ne connaissais donc pas tous les films, mais entre Star Wars, Rambo ou encore Kill Bill, j’ai pu m’y retrouver. Effectivement, il y a une plus grande liberté au niveau de la violence, ou encore du sexe. Comme je disais, il faut que ça en jette ! J’ai aussi été surprise de retrouver des films français comme Les Ripoux ou encore La Boom. En tout cas, c’est très bien documenté et ça pourrait être très sympa d’étudier ça en cours d’art plastique par exemple ! Si des professeurs me lisent, voila une idée !

Pour conclure…

Ce livre est à retrouver au prix de 24.95€ en format broché chez Omaké Books. Je ne crois pas qu’il soit disponible en version numérique. Et je vous dis à bientôt pour un nouvel article !

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.