Les Liens du Sang – Tome 13

Les Liens du sang est un manga du genre horreur psychologique écrit par Shuzo Oshimi et édité par les éditions Ki-oon. Publié sous la collection Ki-oon seinen, le tome 13 est sorti le 15 juin 2023.

Résumé de Les Liens du Sang – Tome 13

Les Liens du sang – Tome 13 couverture

L’heure de son procès approche, mais Seiichi ne peut penser qu’à sa mère. Alors que celle-ci a recouvré sa liberté, elle ne vient toujours pas lui rendre visite… Finalement, ce n’est que pour le jugement qu’elle reparaît, mais elle semble éviter tout contact avec son fils.

Quand enfin le tribunal lui donne la parole, la vérité éclate au grand jour… Seiko ne souhaite qu’une chose : retrouver sa solitude ! Cet enfant, elle ne l’a jamais aimé. L’esprit de Seiichi vacille… Comment continuer à vivre quand plus rien n’a de sens ?

Panser ses blessures…

Tout au long du tome 13 de Les Liens du Sang, nous observons le retour à la vie quotidienne de Seiichi. De l’eau a coulé sous les ponts… Seiichi vit désormais seul, et se réhabilite en travaillant dans une boulangerie. 

Bien qu’il ait survécu à tous ces événements et au procès, il n’en est pas moins remis pour autant. Émotionnellement parlant, Seiichi souffre toujours de gros traumatismes liés à son passé. Il ne pense qu’à une seule chose : rejoindre Shige, et mettre un terme à sa vie afin d’en finir une bonne fois pour toute.

… ou succomber à sa souffrance ?

Seiichi n’a aucune occasion de remonter la pente, et sa condition se dégrade une fois de plus lorsque son père se retrouve à l’hôpital. Il ne s’en remettra malheureusement pas, mais les deux hommes auront l’occasion de discuter un petit peu avant le moment fatidique.

Avec les derniers mots de son père adressés dans une lettre, Seiichi prend connaissance de l’adresse de sa mère. Et même s’il ne souhaite pas utiliser cette information afin de la rencontrer, il ne peut s’empêcher d’être touché à l’idée de la revoir… les blessures reprennent le dessus sur sa vie qui se rangeait peu à peu. En vain, finalement. 

C’est alors avec son envie d’en finir, plus forte que jamais, qu’il se redirige vers sa ville natale pour déposer l’urne de son père… Sans savoir quelle surprise l’attend là-bas.

Des retrouvailles surprenantes

Revoir sa ville natale après avoir déménagé sur Tokyo lui apporte un sentiment de nostalgie, mêlé à beaucoup de tristesse. Shige est toujours dans son esprit, plus rien ne peut désormais l’arrêter. Il peut enfin s’effacer du monde, sans personne pour en être témoin.

Ou du moins, c’est ce qu’il souhaitait, avant qu’une personne autrefois spéciale croise son chemin. Le grain de beauté sous son œil et son visage angélique démontrent qu’il s’agit bel et bien de Fukiishi, la jeune camarade dont il était tombé amoureux. Deux enfants l’accompagnent, et il ne fait nul doute qu’il s’agit de ses propres enfants, puisque la plus petite la surnomme « maman ». 

Fukiishi ne semble pas reconnaître Seiichi pour le moment, et l’arrêt soudain du tome nous laisse sur notre faim… Sera-t-elle en mesure de discerner l’identité de Seiichi ? Est-ce qu’un avenir est désormais possible pour eux, en dépit de ces nouvelles informations ? Le suspens est à son comble, mais nous espérons que cette rencontre soit assez significative pour donner l’envie à Seiichi de vivre à nouveau.

Pour conclure…

Le tome 13 de Les Liens du Sang nous démontre à quel point Seiichi est mort de l’intérieur, à quel point sa dépression est si profonde que seule la mort pourrait le sauver. Cependant, les dernières pages de ce tome sont sans doute la petite pointe d’espoir qu’il lui fallait pour renoncer à s’effacer du monde… Une rencontre qui pourrait bien tout bouleverser à nouveau. Il nous tarde de découvrir le prochain tome pour être fixé sur le futur de Seiichi !

Vous devriez Lire aussi
Au-delà des murs de L'Attaque des Titans. Les chaînes de la liberté

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *