L’œuvre de Makoto Shinkai – L’Orfèvre de l’Animation Japonaise

L’œuvre de Makoto Shinkai – L’orfèvre de l’animation japonaise est un des nouveaux ouvrages de chez Third Editions. Écrit par Alexis Molina, le livre traite d’un grand réalisateur d’animation japonaise. Souvent vu comme le nouveau Miyazaki, le livre nous le décrit plus comme un adorateur de l’amour à distance et surtout quelqu’un de très modeste.

La couverture magnifique de "Makoto Shinkai"
Le dos de la "couverture" du livre

Synopsis

Projeté sur le devant de la scène par le succès planétaire de Your Name, Makoto Shinkai est désormais l’un des grands noms de l’animation japonaise et chacun de ses films est un évènement. Si avant de battre tous les records au box-office, il était déjà l’un des cool kids d’une animation plus confidentielle, il a réussi à fédérer, projet après projet, une base de fans toujours plus passionnés et conquis par la douceur et la splendeur de ses histoires.

Ce livre revient sur l’évolution de son art au cinéma, mais son ambition est surtout de plonger dans l’énergie débordante, la mélancolie palpable et les thèmes qui font de ses films des petits bijoux de réalisation et d’émotion. Tout en traitant de ses techniques visuelles et de la précision de ses images, il s’intéressera aussi à l’intangible et à la façon dont, chez Shinkai, la beauté s’articule à un propos sur l’adolescence et la sensibilité propre à cette période de la vie, qui fait de son œuvre, sinon une voix majeure de notre époque, au moins l’une des plus touchantes et juste dès qu’il s’agit de parler d’altérité et d’amour.

Third Editions

Qui est Alexis Molina ?

Quand il n’est pas en train de se noyer en essayant de surfer, Alexis Molina a soit un livre dans les mains, soit un film sous les yeux. À l’occasion, on peut aussi le trouver agrippé à une manette ou concentré sur un manga, selon les envies. « Légèrement » obsédé par Haruki Murakami, et en bon adepte de l’adage « soigner le mal par le mal », il a fait face à son addiction en en développant une autre… pour le cinéma d’Hirokazu Kore-eda (et le Coca). En parallèle de ses études de lettres et de beaucoup de temps perdu sur LoL, il a commencé à écrire pour différents médias. Passé par Eclypsia, il est désormais responsable cinéma au Journal du Japon où, entre deux articles ou interviews de réalisateurs, il ne manque jamais, pour boucler la boucle, de pondre quelques lignes sur Murakami ou des surfeurs japonais inconnus.

Third Editions

Qui est Makoto Shinkai ?

L’animation japonaise regorge de réalisateurs et il est souvent très dur pour un petit nouveau de faire sa place parmi les géants du genre. Miyazaki reste un des plus connus en dehors du Japon. Source d’inspiration pour Makoto Shinkai, celui-ci a aussi réussi à se faire une place en dehors de son pays natal pour notre plus grande joie.

Avant de lire ce livre, je ne connaissais pas Makoto. Néanmoins je connaissais ses œuvres de nom. Mais alors pourquoi ai-je lu cet ouvrage ? Je ne le connais pas, je ne vais rien comprendre ? Eh bien détrompez-vous. Alexis Molina de par sa plume a réussi à me plonger dans le monde d’un réalisateur qui m’était inconnu. Il m’a si bien décrit les œuvres que c’était comme si je les avais déjà vues.

Plus que ça, j’ai aussi pu en apprendre plus sur Makoto Shinkai et comprendre son univers. Bien loin des aventures fantastiques et légendaires de chez Ghibli, l’univers de Monsieur Shikai se veut plus romantique. Le thème de l’amour et la séparation est clairement la signature de cet homme et l’auteur insiste bien dessus. Je suis donc curieuse et j’ai rapidement jeté un œil à quelques œuvres comme « Elle et son chat » que j’ai trouvé touchante (Vous pouvez retrouver l’œuvre sur Crunchyroll), j’ai aussi découvert le court métrage de Other World et d’ailleurs grâce au passage en son honneur dans le livre j’ai pu comprendre les messages cachés de cette œuvre.

Si vous souhaitez découvrir ce réalisateur et surtout comprendre ses œuvres et les liens entre les messages et son expérience, cet ouvrage est fait pour vous.

"Alexis Molina" et son réalisateur fétiche

Notez d’ailleurs un petit détail, Alexis Molina a eu la chance de rencontrer Monsieur Shinkai lors d’une interview.

La vie de Makoto et ses œuvres passées au peigne fin

Le livre se découpe en deux parties et une conclusion. Sous cette couverture aux couleurs pastel qui vous emmène déjà dans le mode de Makoto Shinkai visuellement vous allez retrouver :

L'œuvre de "Makoto Shinkai"
Le sommaire de "Makoto Shinkai"
  • La partie une qui traite de chacun des courts et longs métrages du réalisateur. Alexis Molina vous les décrit rapidement au début puis il va prendre chaque détail et vous les présenter un par un tout en vous exposant quelques anecdotes par la même occasion. Si vous n’avez pas vu certains films je vous conseille de les voir avant pour ne pas être spoilé. En ce qui me concerne, même si je n’avais pas vu les films avant, connaître les détails et anecdotes m’ont donné encore plus envie de les voir car je sais que j’aurais un œil plus curieux dessus. A contrario, si vous avez déjà vu les œuvres, il y a fort à parier que les petits secrets du réalisateur vous redonnent envie de les voir.
  • La partie deux, elle, va traiter de la technique et de la mise en œuvre. Après avoir appris certaines choses sur les animations, Alexis Molina va nous faire une enquête plus complexe et plus ciblée sur la façon dont ont été faits les films, ce qu’ils reflètent et le lien avec le réalisateur. Les techniques visuelles, le rapport entre les adolescents et la vie du réalisateur et surtout pourquoi ce thème de l’amour et de la séparation. Je ne vous en dis pas plus mais sachez que plonger dans l’univers de Makoto, c’est ouvrir la porte à vos émotions.

Mon avis sur L’œuvre de Makoto Shinkai

J’ai toujours aimé les livres de chez Third Editions, les sujets jeux vidéo sont nombreux et que vous aimiez ou non le sujet, il y a forcément un livre pour vous. Tout récemment j’ai terminé celui de The Walking Dead (que je vous recommande aussi) je change totalement d’univers en passant du Bloody putréfié à l’amour, la poésie et la séparation chez Makoto Shinkai. Ce qui montre clairement la diversité de cette maison d’édition.

J’ai vu tous les Ghibli et je ne les aime pas tous, lorsqu’on m’a proposé la critique de ce livre, j’ai été surprise de voir que malgré mon adoration pour les histoires romantiques saupoudrées de drama je ne connaissais pas ce réalisateur. J’avais entendu parler de ses œuvres et comme beaucoup de films et séries, je les ai laissées sur ma liste sans pour autant me poser dessus.

Alexis Molina a donc réussi à me donner envie de le découvrir et de me lancer dans un marathon Makoto Shinkai. On sent à travers les pages la passion de l’auteur pour l’univers de ce réalisateur Japonais et je peux donc dire qu’il a réussi son pari, me donner envie d’en découvrir en plus.

Pour conclure…

Vous pouvez retrouver L’œuvre de Makoto Shinkai – L’orfèvre de l’animation japonaise sur Amazon, chez vos libraires mais aussi sur le site de Third Editions. Sachez néanmoins que sur le site éditeur vous avez la possibilité d’acquérir pour 29,90€ la version « Print » (Couverture différente, couverture interchangeable, Epub et Ex libris de  Killian Prevos). L’ouvrage de base est à 24,90€ et le format Epub 11,99€.

Vous devriez Lire aussi
Il ne comprend pas qu'il me plaît - Tome 1

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *