Mibu Gishi Den – Tome 2

Mibu Gishi Den Tome 2 est le second volet d’une série de manga scénarisée par Asada Jiro et dessinée par le mangaka Nagayasu Takumi. Nous suivons les péripéties de la vie d’un samouraï célèbre de l’ère d’Edo. Ce second tome est publié par Mangetsu et est disponible depuis le 19 avril 2023.

Résumé du Tome 1

Au premier mois de la quatrième année de l’ère Keiō (1868), alors que le jour fait place à la nuit, un samouraï couvert de sang se présente aux portes de l’entrepôt résidentiel du clan Morioka-Nanbu, à Osaka. L’homme en question est Kan’ichiro Yoshimura, membre du Shinsen Gumi, milice policière défaite durant la bataille de Toba-Fushimi.
Face aux gardiens soupçonneux, il prétend appartenir au clan Nanbu et avoir fui son domaine d’origine. Il les conjure de le laisser retrouver sa terre natale où l’attend sa famille. Mais pour Jirōemon Ōno, à la tête de l’entrepôt, il ne peut lui être accordé qu’une chose : le suicide rituel…
Près d’un demi-siècle plus tard (1914), à Tokyo, dans le quartier de Kanda, se dessine la silhouette d’un ancien camarade de Yoshimura. Aujourd’hui tenancier d’un bistroquet, il a lui aussi fait carrière au sein du Shinsen Gumi durant ses années tendres. Aux jeunes personnes qui viennent lui réclamer des anecdotes de cette époque, il se confie sans détour. Quelle était la vie de celui qui, autrefois tourné en dérision sous le sobriquet de “grippe-sou”, était aussi connu et redouté sous celui de “Kan’ichiro le trancheur de têtes” ?

Synopsis du Tome 2

Sous une pluie battante, le tenancier du Kadoya continue de conter l’histoire de son ancien camarade, le mystérieux Kan’ichiro Yoshimura. Considéré par tous comme l’homme le plus puissant du Shinsen Gumi, il était pourtant raillé au sein de son propre bataillon, où son avarice était tournée en ridicule.
Mais pourquoi était-il à ce point attaché à l’argent ? Pourquoi était-il aussi attaché à la vie ?

Kan’ichiro le grippe-sou

Vous l’avez bien compris si vous avez parcouru les premiers paragraphes de cet article, ce second tome de Mibu Gishi Den ne met pas vraiment en valeur notre protagoniste. Kan’ichiro est vu par ses collègues du Shinsen Gumi comme le samouraï le plus avare du Japon. Il n’est pas pris au sérieux, mais il est surtout incompris.

Alors oui, sa motivation première lorsqu’il est arrivé au Shinsen Gumi était de gagner un meilleur salaire qu’auparavant. D’autant plus que ses compétences d’épéiste exceptionnelles sont un atout considérable dans le but de faire partie de cette armée célèbre.
Kan’ichiro Yoshimura cache bien son jeu. Il est l’un des samouraïs le plus puissant du groupe, rien que ça. Quand bien même, cela ne semble pas être ce qui transparaît le plus auprès de ses camarades. Les quolibets vont bon train dans le groupe, mais n’ont aucun impact sur sa vie. Il continue à suivre son but qui est d’être en mesure de subvenir aux besoins de sa famille et de leur offrir une vie plus confortable.

yoshimura-apprend-qu-il-aura-une-meilleure-paye

Un homme aimant…

Kan’ichiro a réussi à se hisser à un rôle important au Shinsen Gumi, en faisant ses preuves dès son arrivée. Il est un samouraï aux compétences d’épéiste affirmé et, surtout, il n’a pas peur de tuer sur ordre de ses supérieurs. Le premier tome de Mibu Gishi Den nous narre essentiellement un homme puissant, qui n’hésite pas à trancher des têtes. On pourrait penser que c’est une personne sans cœur qui court après l’argent pour devenir riche. Alors oui, il veut en effet devenir riche. En revanche, un homme sans cœur ? Kan’ichiro ? Non, je n’achète pas cela.

Si vous vous souvenez bien, Yoshimura a déserté son village natal. Il a quitté son foyer et sa famille du jour au lendemain après avoir réalisé qu’il ne pourrait pas offrir la vie qu’il espérait à sa famille. Il ne faut pas oublier que s’il a déserté son poste de “petit” samouraï, c’est pour gagner plus d’argent. Alors oui, la frontière entre se faire plus d’argent et en gagner assez pour subvenir aux besoins de son foyer est très fine chez Kan’ichiro.

Néanmoins, il me semble que cet aspect s’éclaircit un peu plus au fil des tomes et la balance penche plus d’un côté que de l’autre.

…Pour une histoire sanglante

Concentrons-nous sur l’action de ce second tome de Mibu Gishi Den. Le premier volume se termine sur le début de l’exécution de deux samouraïs de la milice, punis pour avoir trahi le Shinsen Gumi. Je vous le dis, c’était une bonne introduction au second tome. Dans ce dernier, Shōsuke Takenaka, le partenaire et ami de Kan’ichiro, raconte une période sacrément sanglante et dramatique du Shinsen Gumi. Au sein de ce groupe, la désertion est une faute très grave. Et vous avez intérêt à être bon pour disparaître, car la milice est plutôt rancunière. Elle mettra tous les moyens en œuvre pour vous trouver et mettre fin à vos jours, pour motif de trahison.

Nous en serons témoins dans ce deuxième tome. Je vous laisse découvrir la petite aventure d’un petit groupe spécialement formé pour partir à la recherche d’un ancien collègue, pourtant très apprécié.

Mon avis sur Mibu Gishi Den – Tome 2

Mibu Gishi Den – Tome 2 nous transporte dans une épopée bien dramatique. Notre narrateur, Takenaka, ne prend pas de gants et raconte son histoire dans les moindres détails. Être samouraï au sein du Shinsen Gumi n’est absolument pas une partie de plaisir. Le devoir du samouraï est dur et amène à tuer de ses mains ses camarades. Ce second tome veut mettre en avant ce contraste entre l’animosité des guerriers et leur humanité. Ce conflit interne qui les consume, les pousse à réaliser des actes atroces et à en endurer les conséquences. Déserter le Shinsen Gumi n’est-il pas l’ultime solution pour retrouver son humanité ? Même dans la mort ?

J’aime beaucoup ce mélange de combat plein d’hémoglobines, de têtes coupées sans cacher la sensibilité de l’être humain.

Pour conclure…

Le second tome de Mibu Gishi Den raconte d’autres événements de la vie de Kan’ichiro Yoshimura au sein du Shinsen Gumi. Des événements tristes et durs que notre samouraï a dû endurer après avoir fait le choix de déserter son village natal. Une vie bien difficile pour les cœurs sensibles !

Vous devriez Lire aussi
Harry Potter - La Magie de la Narration

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *