Mon coloc est une gameuse T1

Mon coloc est une gameuse est un seinen de Renjuro Kindaichi édité par les éditions Delcourt et sorti le 2 février 2022.

Synopsis

Une comédie romantique dans le monde des fans de Dragon Quest ! Ou comment un geek se rend compte que son meilleur team mate en ligne est en fait une très jolie fille!Takumi Satsuki est un joueur endurci de Dragon Quest X Online. Il y joue le personnage de la mignonne petite Powder, et fait souvent équipe avec Goro-san l’ogre. Lors d’une discussion, Goro-san dit qu’il est à la recherche d’un logement et Takumi lui propose de colouer le sien. Mais le jour de l’emménagement, il se rend compte que Goro-san est en fait une belle jeune femme, Miyako Okamoto.

Une histoire banale, enfin pas tant que ça !

Comme toute histoire, celle-ci commence avec un héros, ici Takumi Satsuki. C’est un geek, mais en plus il n’est pas vraiment à l’aise avec les femmes. Il travaille dans une librairie au rayon manga. Au fil de sa scolarité, il a subi beaucoup de brimades de la part de ses camarades mais aussi des filles de sa classe. Grand fan de Dragon Quest, lorsqu’un MMORPG est sorti, il a saisi l’occasion de rejoindre le jeu. Grâce à ses aventures, il rejoint une guilde avec un avatar féminin tout mignon, nommé Powder. Les hommes qui utilisent des avatars féminins dans un MMO sont nommés des nekama.

Le deuxième personnage principal est Miyako Okamoto, connu dans le jeu sous le pseudo Goro-san. Son avatar est un énorme guerrier Ogre mâle. Vous l’aurez compris, chacun des héros ne s’étaient pas rendus compte que les avatars n’étaient pas du même sexe que les joueurs IRL. Voici comment débute une colocation un peu étrange. Miyako Okamoto est en plus une jeune femme qui fait extrêmement attention à elle et très féminine.

Takumi Satsuki se pose beaucoup de questions concernant la colocation. Miyako Okamoto, elle, n’a pas le choix. Elle n’a plus d’endroit où aller. Dès le premier chapitre, on entre dans l’univers de Dragon Quest mais aussi un autre qui est un peu étranger à notre façon de vivre. À savoir qu’un homme et une femme ne peuvent prétendument pas avoir une colocation sans arrière-pensée.

Au fur et à mesure des chapitres, on voit l’intrigue amoureuse prendre un peu plus de place. En plus de caractères opposés et de sexes opposés, l’auteur nous propose de découvrir deux façons différentes de jouer aux MMORPG. Il casse aussi les codes du jeu en nous proposant de faire découvrir qu’une femme aussi belle et qui prend le temps de faire attention à ses tenues peut aussi être une joueuse expérimentée et très impliquée dans un jeu vidéo.

Les dessins du manga sont très agréables, le style est fluide. On entre facilement dans l’histoire, autant dans les phases de jeu que dans celles dans le monde réel. L’humour est très présent et fait paraître simple des sujets sensibles et complexes. On se rend compte que la communication est vraiment importante pour éviter les quiproquos ou même de se faire des films.

Mon avis

“Mon coloc est une gameuse” nous propose un sujet classique dans les seinen, le tout appliqué dans les jeux vidéo. Ce premier tome est une mise en place de l’univers mais aussi des personnages. Un seul point commun réunit ces deux personnages, à savoir Dragon Quest X Online. J’ai vraiment beaucoup apprécié Miyako Okamoto, notre héroïne qui, en fin de compte, se cache derrière une couche de maquillage ainsi que des tenues qu’elle apprécie, se faisant ainsi une carapace dans le monde extérieur. Notre héros est lui aussi un stéréotype sur patte : le geek qui a peur des femmes. Mais on remarque qu’à la fin de ce premier tome, cela s’estompe un peu.

Il sera intéressant de voir évoluer les personnages ainsi que la relation qui va s’installer entre eux, que cela soit IRL ou dans le jeu. Il faut noter que ce manga est destiné à tous les publics et pas seulement les filles. Sa couverture Girly est un trompe-l’œil par rapport à l’histoire qu’il renferme ! Les phases dans le jeu sont intéressantes et nous permettent vraiment de comprendre plus l’univers.

Pour conclure…

“Mon coloc est une gameuse” est un manga qui saura vous divertir mais aussi vous faire découvrir un univers intéressant et qui nous passionne beaucoup. On se rend compte qu’il ne faut pas non plus coller les étiquettes trop rapidement aux gens. Il y a beaucoup de sujets sensibles et d’actualité qui sont abordés dès le premier tome de la série. J’espère vraiment que la suite sera du même niveau !

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.