Mononoké, Histoires de Fantômes Japonais

Aujourd’hui, je vais vous présenter un livre un peu ancien, mais qui a été republié par Ynnis Éditions. Sorti le 08 février 2023, il s’agit d’un recueil de légendes et autres histoires de fantômes au pays du soleil levant. Un ouvrage qui a été écrit par Yakumo Koizumi en 1904.

Synopsis

Qu’ils se trouvent au détour d’un chemin de forêt, en pleine rue ou au milieu d’une chambre à coucher, les fantômes et autres esprits japonais rôdent alentour… Le récit glaçant de la mystérieuse femme des neiges, l’histoire d’un valeureux samouraï, le secret bien caché d’une défunte, sans oublier les yokai qui veillent…

Au début du xxe  siècle, Yakumo Koizumi a été le premier à avoir rassemblé les mythes fondateurs de l’archipel nippon dans un recueil aussi fascinant que singulier. (Re)découvrez dans une toute nouvelle traduction ces contes intemporels qui ont inspiré nombre d’artistes contemporains, du cinéma à la littérature, et qui influencent encore la pop culture japonaise.

Ynnis éditions

Yakumo Koizumi son auteur remis au goût du jour

Yakumo Koizumi, né Lafcadio Hearn (1850-1904), est un écrivain irlandais. Arrivé au Japon en 1890, il y rencontre son épouse, Setsuko Koizumi, et prend la nationalité nippone. Engagé comme professeur de littérature anglaise à l’université impériale de Tokyo, il rédige ses œuvres et études sur les traditions de l’archipel jusqu’à la fin de sa vie. Nous proposons ici une nouvelle traduction de son ouvrage emblématique Kwaidan: Stories and Studies of Strange Things.

Ynnis éditions

Rien à voir avec la Princesse Mononoké!

Comme je vous le disais en introduction, il s’agit d’un ouvrage ancien et qui date de 1904. Donc même si le titre a pu vous faire penser au sublime film d’animation Princesse Mononoké, sorti en 1997, il n’y a aucun lien. En revanche, Mononoké signifie “esprit vengeur”, et vu que l’ouvrage parle précisément d’apparitions surnaturelles et d’esprits, je pense que c’est bien trouvé ! L’ouvrage est une série de légendes sous forme de petites histoires indépendantes. Certaines sont plus “glauques” que d’autres, certaines sont poétiques à mon sens. Bref, vous serez complètement dépaysé et replongé au temps des samouraïs.

Mon avis sur “Mononoké, histoires de fantômes japonais”

Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est que chaque mot japonais n’ayant pas forcément une traduction sont expliqués. On apprend beaucoup de choses sur la culture nippone et notamment les croyances sur l’au-delà et le surnaturel. La mort a toujours fasciné, quel que soit le continent, et chaque culture, chaque religion a ses propres interprétations. Le Japon a une histoire commune avec la Chine, et les termes / concepts sont là aussi expliqués tout comme leurs origines.

À la fin de l’ouvrage, il y a aussi une analyse sur les insectes, du moins 3 : le papillon, les moustiques et les fourmis. Les textes sont un tout petit peu plus longs mais très intéressants également. Ces insectes ont soit une symbolique particulière dans la culture nippone, soit un lien avec les esprits. Par exemple, les moustiques qui, peu importe le continent, nous embêtent en nous pompant notre sang, hiver comme été. Cependant, ils sont essentiels à la biodiversité, malgré leur désagréable compagnie… Et moi qui vit proche de la Camargue, je peux vous dire que je comprends ô combien notre auteur en est incommodé.

Un ouvrage plaisant et agréable !

Le livre se lit relativement bien et vite. La lecture est aussi agréable que les ouvrages sur les aventures d’Icô, le Château dans la brume. Deux ouvrages à retrouver également chez Ynnis Éditions et qui sont supers aussi (même si le sujet est différent).

Enfin, je ne pouvais pas ne pas parler de la couverture… Celle-ci est juste sublime ! Vous avez dessus une japonaise en tenue traditionnelle, dont le kimono fleurit s’efface peu à peu. Le tout plongé dans une forêt profonde, où sont parsemés des lampions rouges. La jeune femme fantômatique semble suivre un chemin, qui passe sous une porte traditionnelle en bois se fondant dans ce décor de verdure. Cette couverture est signée Sébastien Rost, et franchement chapeau, elle est vraiment de toute beauté !

Pour conclure…

“Mononoké, histoires de fantômes japonais” est à retrouver chez Ynnis Éditions en format broché au prix de 12.90€. Malgré le fait que ce soit un ouvrage du début du 20ème siècle, il est super. Même si un passage sur les moustiques ferait bondir d’horreur votre âme d’écologiste si ce qui est décrit était appliqué. Et sur cette petite énigme, je vous dis à très vite pour un nouvel article sur Life by Girls. Prenez soin de vous !

Vous devriez Lire aussi
Jealousy - Tome 5

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *