Neon Genesis Evangelion Perfect Edition – Tome 1 & 2

Lors de son arrivée en 1995, Neon Genesis Evangelion a révolutionné le monde de l’animé en lui offrant une popularité jamais connue jusque là. Écrite et réalisée par Hideaki Anno et le studio Gainax, Neon Genesis Evangelion jouit de l’aura d’une série culte encore aujourd’hui. Dessiné par Yoshiyuki Sadamoto, le character designer de la série, le manga éponyme sera publié en parallèle de l’animé, sa publication commençant même peu avant le lancement d’Evangelion à la télé. C’est ce manga, déjà disponible en français chez le même éditeur, que Glénat se propose de nous faire (re)découvrir dans une Perfect Edition.

Et Dieu dit : Que la pierre choit ! Et la pierre chût.

An 2000. Un astéroïde frappa la Terre, provoquant un cataclysme sans précédent. Les humains qui survécurent construisirent une nouvelle ville, Tokyo-3, et s’apprêtaient à vivre enfin en paix lorsque de mystérieuses créatures appelées “Anges” apparurent, semant la terreur et la destruction. Pour repousser ces attaques, la Nerv a fait appel à Shinji pour piloter le robot de combat EVA-01 en remplacement de Rei, blessée. La jeune fille se rétablit petit à petit, ce qui lui permet de faire plus ample connaissance avec Shinji. Comment se fait-il qu’ils soient les deux seuls capables de piloter les EVA ? Quel point commun les unit ? Peut-être le découvriront-ils quand ils devront additionner leurs forces au combat…

Glénat
"Shinji" est le héros appelé vers son destin par son père qu'il connait à peine

À l’aube du changement de millénaire, une gigantesque explosion ayant eu lieu au Pôle Sud provoqua une brusque montée des eaux, avec pour conséquence l’éradication de la moitié de la population terrestre. Selon les sources officielles, ce cataclysme, nommé “Second Impact”, serait dû à un astéroïde ayant frappé la Terre. Quinze ans plus tard, alors que la société humaine s’est reconstruite, une nouvelle menace fait son apparition. Des créatures étranges appelées “Anges” apparaissent pour, semble-t-il, éradiquer le reste des survivants.

Shinji est forcé de piloter l'EVA dans "Neon Genesis Evangelion"

Devant ce fléau d’un genre nouveau, la Nerv, organisme secret placé sous le contrôle de l’ONU et commandé par Gendo Ikari, a développé des armes de combat humanoïdes : les EVA. Ayant la forme de robots géants, ces humains de synthèse développés en laboratoire ne peuvent être pilotés que par des adolescents. C’est là que Shinji Ikari entre en scène. Abandonné par son père depuis ses quatre ans, il est subitement appelé par celui-ci à Tokyo-3 et dès son arrivée, qui coïncide avec l’attaque d’un ange, il se trouve sommé de monter dans un EVA pour aller combattre l’ennemi.

Face aux "Anges" le héros n'en mène pas large

Après quelques rebuffades, le jeune homme s’exécute et sort miraculeusement victorieux de l’affrontement. Ayant été choisi comme le “Second Child”, Shinji commence alors sa vie de pilote d’EVA en compagnie de Rey Ayanami le “First Child”. Entre les combats contre les Anges, Gendo Ikari, qui semble ne pas lui accorder la moindre importance, et Rey, qui l’intrigue au plus haut point, Shinji n’a pas le temps de s’ennuyer. Et quand Asuka, le “Third Child”, arrive à la Nerv, sa vie prend une tournure pour le moins chaotique…

Asuka vient compléter le trio dans "Neon Genesis Evangelion"

Deus ex machina

Neon Genesis Evangelion est l’œuvre mythique des années 90 qui a provoqué un tournant dans le monde de l’animation japonaise. Après la série TV (aujourd’hui disponible sur Netflix) Hideaki Anno s’est lancé sur une série de longs métrages Shin Evangelion dont le dernier opus est sorti fin 2020 au Japon. Le manga, dessiné par le chara designer de l’anime, Yoshiyuki Sadamoto, est une adaptation plus que fidèle de l’anime originel. Cette nouvelle édition en grand format et en 7 tomes vous permettra de (re)découvrir une œuvre mythique, indispensable pour tout lecteur de manga. À noter pour les plus fans : le premier tirage de chaque volume sera accompagné d’un ex-libris collector.

Glénat
Image de l'animé "Neon Genesis Evangelion" de 1995

Pour mieux comprendre Neon Genesis Evangelion (disponible en streaming sur la plateforme Netflix), il faut commencer par s’intéresser à celui qui est à l’origine de cette intrigue complexe aux différents niveaux de lecture : Hideaki Anno, l’un des fondateurs du studio Gainax. Après avoir fini de travailler sur Nadia : Le secret de l’eau bleue, Anno entre dans une terrible dépression, allant même jusqu’à tenter plusieurs fois de mettre fin à ses jours. En guise de thérapie, il décide d’écrire une nouvelle intrigue en dotant chacun de ses trois héros (Shinji, Rey et Asuka) d’un des aspects qui, selon lui, le définisse durant sa dépression.

Les trois héros représentent un des aspect de la dépression de "Hideako Anno"

Ayant une relation ambiguë avec ses fans, pourtant aussi otaku que lui, il fera d’Evangelion une critique de ce phénomène auquel il appartient pourtant. Bourré de références à la science, la psychologie et la religion (surtout catholique), Neon Genesis Evangelion casse tous les codes des animés de méchas l’ayant précédé. Dans cette œuvre aux interprétations multiples et aux révélations parfois cryptiques sont abordés des thèmes comme le suicide, l’envie de vivre, la peur de la solitude et la relation aux autres, thèmes rarement abordés jusque-là et encore moins dans une série mettant en scène des robots géants. La légende était née.

les pages couleurs de "Neon Genesis Evangelion" Perfect Edition sont magnifiques

Mais quid du manga ? Eh bien, alors que l’équipe de Gainax travaille sur les premiers épisodes de la série, Yoshiyuki Sadamoto, le character designer du projet, propose de s’occuper de l’adaptation manga en parallèle de son travail au sein du studio. Ainsi fut dit, ainsi fut fait ! Et la version papier de Neon Genesis Evangelion sera publiée dans la revue Monthly Shōnen Ace, précédent de quelque mois sa version animé. Comme on peut s’en douter, le manga suit fidèlement la trame de l’animé reprenant par là même ses références et ses codes.

Lire aussi  Dragon Ball - Guide de l’histoire et du monde Tome 1

EVA lève-toi

Rey la "First Child" est la première a être devenue pilote d'EVA

Bien qu’ayant essayé, un nombre conséquent de fois, de me lancer dans Neon Genesis Evangelion, que ce soit la série animée ou le manga, ce fut toujours un acte manqué. Quand Glénat m’a proposé de chroniquer sa Perfect Edition, j’y ai vu un signe. Il était enfin temps pour moi de mener la série à son terme et de découvrir enfin l’épilogue de ce que beaucoup considèrent comme un titre culte. Je me suis donc lancée dans les deux premiers volumes du manga avec une envie nouvelle de redécouvrir cette histoire dont j’ai vu / lu les premiers épisodes / chapitres tant de fois. S’il n’y a absolument rien de nouveau dans l’intrigue en elle-même ni dans les planches, je dois avouer que le format A5 avec sa couverture à verni sélectif et texturée est ultra classieuse.

Les relations entre Rey et Shinji deviennent plus profondes dans "Neon Genesis Evangelion"

La Perfect Edition rassemblant deux tomes en un sera complète en sept volumes et les premières pages couleurs, délimitant les tomes originaux, sont toujours du plus bel effet. De plus, les ex-libris contenus dans les livres sont absolument magnifiques. Une Perfect Edition pour moi qui n’ai encore aucun des volumes de l’époque en ma possession. Pour ceux possédant déjà la collection complète de Neon Genesis Evangelion, la question se posera déjà un peu plus, le contenu des deux éditions étant strictement identique. Mais pour une fana de beaux livres comme moi, elle est vraiment… Parfaite !

Retrouvez notre avis sur Neon Genesis Evangelion – Le renouveau de l’animation japonaise ici !

Pour conclure…

Que vous soyez fan ou pas de Neon Genesis Evangelion, c’est une œuvre aux qualités indéniables et qui mérite que l’on s’y intéresse (ne serait-ce que pour sa culture personnelle). Pour cela, la Perfect Edition est vraiment incontournable. Et comme elle regroupe deux tomes en un, pourquoi se priver ? Si vous possédez déjà la collection complète des volumes sortis initialement, c’est à vous de voir si vous souhaitez investir, mais le nouvel écrin est tellement beau, c’est presque dommage de passer à côté.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *