Articles a la une

Derniers commentaires
ecologie

Je réduis mes déchets dans la cuisine

Aujourd’hui, on entend parler d’économie et de préserver l’environnement. Ils sont bien gentils tous à nous parler de cette pauvre Terre, mais ils ne donnent pas beaucoup de conseils sur comment faire. Ou alors ils se contredisent. LA solution que j’ai trouvée est de réduire nos déchets !

Cela fait quelques années que j’ai pris la décision de réduire mes déchets. Je suis déjà habituée au tri depuis que je suis toute petite. Maintenant, je souhaite vraiment réduire mes déchets et consommer mieux. Il faut se l’avouer, depuis que l’industrie a inventé les emballages jetables, tout est plus simple, enfin pour nous, mais pas pour dame Nature. Ce n’est pas facile de se lancer, on ne sait pas par où commencer. On hésite, on tâtonne. Alors, pourquoi ne pas commencer notre initiative par la cuisine ?

Je réduis mes déchets dans la cuisine

À l’achat

Je vais être honnête avec vous, je ne me suis pas dit « demain je ne vais pas faire mes courses en grandes surfaces, je me lèverai tôt et irai faire le marché ». Mais ce sera mon but final, aller en grande surface uniquement pour ce que je ne pourrais trouver ailleurs. Mais pour l’instant, il y a des petites choses que l’on peut tous faire, pour avancer vers moins de déchets.

 

Éviter le suremballage

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il y a régulièrement des produits trop emballés et pour pas grand-chose en plus. Le gâteau du goûter emballé individuellement dans un emballage plastique, puis dans une boite en carton, et si en plus de cela il y a une offre promotionnelle, il y a alors encore bien souvent un autre emballage plastique. Cela prend de la place et ne se recycle pas complètement. Le problème, c’est que bien trop de produits vendus en grandes surfaces sont dans ce cas.

J’ai donc pris la décision de faire attention. Je veille à prendre des produits emballés au minimum. Si je ne peux pas échapper à l’emballage, je fais regarde à ce que cela soit un emballage recyclable. Au début, on met un peu plus de temps, mais maintenant je sais ce que je veux et surtout ne veux pas. Cela devient très vite naturel de choisir les bons emballages.

 

Pensez vrac

Je réduis mes déchets dans la cuisine

Rassemblez vos idées, on va remettre de l’ordre ! Quand je parle de vrac, c’est bel et bien dans le but de ne plus avoir d’emballage.

Ce qu’il y a de bien, c’est que de plus en plus de grandes surfaces se lancent dans ce projet qui est le vrac ! Acheter uniquement ce dont on a besoin, sans payer l’emballage (emballer des produits a un coût et cela prend de la place).

Sinon, il est toujours possible de faire les marchés, avec ses propres sacs réutilisables (en tissu ou autres). Si vous souhaitez prendre de la viande ou du fromage, il est toujours possible de demander à mettre les produits dans des boites de conservations.

Si vous avez la possibilité d’avoir près de chez un vendeur de vrac, c’est encore mieux. Il vous sera alors souvent possible d’y aller avec votre propre bocal pour certaines enseignes. Sinon, il est aussi possible de prendre des petits sacs à vrac, souvent en coton recyclé, ils ont le même poids que ces sacs papiers qui vous sont généralement proposés. Ils ont l’avantage d’être réutilisables. Un lavage à la machine ou à la main et le tour est joué.

 

Pensez français

C’est le petit plus écologique. Pensez à prendre des produits français. Ils sont peut-être un peu plus chers, il faut se l’avouer, mais il y a moins de trajets et les produits sont souvent de meilleurs qualités. Pour les fruits et légumes par exemple, ils atteignent leur maturité avant d’être cueillis et auront donc un bien meilleur goût.

Pour payer moins cher mes produits français, je vais au marché ou je commande mes produits par le biais de la ruche qui dit oui, ou autres AMAP. Je trouve cela génial d’avoir des produits de bonne qualité, français, tout en avantageant les producteurs des alentours.

 

Pensez à prendre du réutilisable

Je réduis mes déchets dans la cuisine

Cela peut être un coût plus important sur le moment, mais c’est très vite amorti par le fait que l’on utilise beaucoup plus nos produits. Aussi bien pour les boites de conservation, que pour les pailles. Personnellement, je trouve que c’est tellement plus beau. J’évite maintenant de prendre du réutilisable en plastique, je privilégie le verre et le métal. C’est bien plus solide et si malheureusement ça doit venir à casser, cela se recycle facilement.

Pour cela, je vous conseille le site Hakuna Taka, où l’on peut trouver beaucoup, comme les pailles ou encore les sacs en coton bio.

 

Eau du robinet

Je réduis mes déchets dans la cuisine

Ce n’est pas évident pour tous, mais utiliser l’eau du robinet est beaucoup plus économique et a ses avantages. Bien évidemment, c’est dans le cas où il n’y a pas de problème de santé. On peut désormais trouver des carafes comportant un système de filtration avec un bâton de charbon qui neutralise les restes de chlore et autres mauvaises bactéries présents dans l’eau de ville. Pour ceux qui ne peuvent pas utiliser de l’eau du robinet, il sera bientôt question de ramener les bouteilles vides en grande surface pour avoir des bons d’achat, comme le font déjà nos amis allemands.

 

Le produit frais est roi

Depuis que je privilégie les produits frais, j’ai remarqué que je fais moins de gaspillage. J’ai également constaté qu’il y a moins de déchets produits. Si j’ai eu les yeux plus gros que le ventre, j’utilise mes boites de conservation. Je peux alors faire des petites portions que je peux remettre au frigo, ou congeler pour le ressortir un jour de flemme.

Il est même possible de cultiver ses propres aromates, avoir un peu de menthe fraiche pour faire un mojito maison, cela change le goût !

Si vous avez la main verte, vous pouvez aussi cultiver vos propres fruits et légumes. Même sur votre terrasse, c’est possible ! Il existe désormais des jardinières très pratiques pour votre petit potager.

Faire soi-même

Cuisine

Je réduis mes déchets dans la cuisine

J’apprends de plus en plus à faire les choses moi-même. De mon point de vue, cela s’est perdu avec le temps, pourtant cela ne prend pas réellement plus de temps. C’est une fierté de dire « c’est moi qui l’ai fait » et de ne pas avoir une tonne d’emballage dans la poubelle. Je sais également ce qu’il y a dans les produits que je consomme. Pas de produit non désiré ajouté.

 

Produits d’entretien

Je les fais moi-même. Pas besoin de produit chimique de malade pour nettoyer sa maisonnette. Le vinaigre fait des miracles dans beaucoup de domaines. Pas besoin d’avoir douze-mille produits avec chacun une cible différente. Privilégiez des produits polyvalents.

Trier

Si malgré tout il vous reste des déchets, pensez au tri. Le verre, la plupart des plastiques et les restes alimentaires se recyclent. N’oubliez pas les différents bacs de tri, ainsi que les composteurs. Pour ces derniers, il y a plusieurs possibilités. Si vous avez un grand jardin et que vous pouvez y faire un trou d’un mètre de diamètre sur une profondeur d’un mètre également, ne vous gênez pas. Il vous suffira d’y jeter tout ce qui est alimentaire (épluchures, coquilles d’œuf), hormis la viande, elle amènera des nuisibles. Vous pouvez bâcher pour garder le principe de chaleur.

Il est également possible de demander auprès de votre mairie un composteur. Certaines les proposent gratuitement, mais le plus généralement elles vous permettent d’en avoir à très petit prix.

J’espère que je ne me suis pas trop dispersée. Il y a tellement à dire. Avec ces petits conseils, mon sac de tri dure maintenant 3 semaines à la place d’une seule. Nous sommes passés d’une poubelle de 60L à une poubelle de 30L, que l’on jette toutes les semaines au lieu de tous les deux jours.

Où en êtes-vous au niveau des déchets de votre cuisine ?

2 reponses à “Je réduis mes déchets dans la cuisine

  1. Merci pour cet article ! Je me lance également dans le zéro déchet et je réalise qu’il s’agit de quelques petits changements qui peuvent faire beaucoup… En tout cas, je prends bien note de tes conseils. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *