Rouge

Il était une fois une petite fille qui allait voir sa mère-grand… Vous voyez de quoi je parle ? Le célèbre conte des Frères Grimm (en Allemagne), et de Charles Perrault en France. Cependant aujourd’hui il s’agit d’une autre version, celle de Pascaline Nolot, disponible chez Pocket éditions depuis le 11 mai 2023. Une version beaucoup plus adulte que le conte de notre enfance, et où le Grand Méchant Loup peut prendre n’importe quel visage… Je vous en dis plus dans la suite de cet article !

Synopsis

Accroché au versant du mont Gris et cerné par Bois-Sombre se trouve Malombre, hameau battu par les vents et la complainte des loups. Là survit Rouge, exclue et persécutée, car la cramoisie porte sur son visage, et jusque dans son nom, la marque du Malin. Sa mère est morte en couches, et depuis ce temps, un pacte maudit lie le village à une sorcière que tous surnomment la Grand-Mère : à l’arrivée de leur premier sang, les jeunes filles sont envoyées dans la forêt pour l’y retrouver. Aucune bannie n’en est jamais revenue. Alors que Rouge voit venir le jour fatidique avec crainte, les villageois pétris de cruelles superstitions s’en réjouissent.

C’est escortée de trois loups qu’elle s’enfonce dans ce bois aux mille maléfices, en quête de vérité. Y trouvera-t-elle des réponses ou un sort pire que la mort ?

Pocket éditions

Pascaline Nolot, lectrice invétérée et autrice de Rouge

Lectrice invétérée depuis l’enfance, avec une prédilection pour les littératures de l’imaginaire, c’est naturellement que Pascaline Nolot tourne sa plume vers ces genres. Elle a publié une dizaine de nouvelles chez différents éditeurs et est l’autrice de sept romans, destinés aux jeunes adultes ou aux enfants, dont Éliott et la bibliothèque fabuleuse, Gris comme le cœur des indifférents et Sorcière des ombres. Avec Rouge, elle s’adresse à un public adulte et s’attelle à la réécriture du conte du Petit Chaperon rouge à l’aune des violence faites aux femmes. Le roman remporte le Prix Imaginales des Lycéens 2021.

Pocket éditions

Une histoire qui n’a rien d’un conte de fées…

L’ensemble des contes qui ont bercé nos enfances est à l’origine bien loin de la version édulcorée que nous a vendu par la suite les studios Disney. Rouge reprend le grand classique du Petit Chaperon Rouge, avec sa Mère-Grand et le terrible loup. Cependant, le Grand Méchant Loup a un tout autre visage que celui dont nous avions peur enfant… L’histoire de Rouge montre un côté beaucoup plus réaliste de ce qui peut arriver à une adolescente à peine sortie de l’enfance. Le texte est d’ailleurs assez violent psychologiquement et physiquement. Si vous vous mettez ne serait-ce qu’une seconde dans la peau de Rouge, votre cœur saignera. C’est une jeune fille qui va affronter bien des horreurs de la vie, mais qui fera preuve d’une telle force. Entre humiliations, tentative de meurtre, tentative de viol, et surtout l’histoire de sa propre mère… Accrochez-vous car vous allez être bien secoué !

Ce qui m’a particulièrement choquée, c’est l’argumentaire du “Grand Méchant Loup” de l’histoire pour “justifier » ses actes. Nous sommes certes dans un contexte médiéval, mais ses mots sont d’une violence inouïe. De nombreuses femmes se sont battues à travers les siècles pour que notre genre soit enfin l’égal des hommes. Nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir, malgré les progrès qu’il y a eu. Cependant, ces quelques pages, pourraient encore aujourd’hui être des mots employés par un agresseur. Comment se défendre quand son propre corps refuse de nous obéir ? Cela m’a à la fois mise dans une colère noire, et en même temps effrayée.

Mon avis sur Rouge

Comme je disais plus haut, accrochez-vous car vous serez assez secoué. L’histoire de Rouge est l’histoire d’une vie de combats et de luttes. Pour se faire respecter en tant qu’individu mais aussi en tant que femme. Le titre est d’ailleurs très symbolique, tout comme sa couverture. Sans en dévoiler trop sur l’histoire, la couleur rouge, qui est aussi le prénom de l’héroïne, voit sa dimension naturelle prendre tout son sens : la couleur du sang. 

Le sang pour une femme, est aussi symbole de vie. Bien sûr un chaperon est dessiné, en référence à l’histoire d’origine, et un petit détail ne vous échappera pas : une immense croix retournée figure sur le poitrail du chaperon. La religion sera abordée dans le récit, les femmes étant parfois considérées comme des sorcières dans un contexte médiéval. Notamment quand elles ont leurs menstruations (explications complètement infondées et hallucinantes). Mais qui persiste encore aujourd’hui dans certaines populations.

Ce roman dénonce de manière très générale, les violences faites aux femmes. C’est vraiment un cri qui vient du fond des tripes. Comment peut-on faire ça à un être humain ? Étant moi même une femme, plusieurs fois j’ai eu envie de trucider les autres personnages de l’histoire qui violentaient notre héroïne. Quand à la fin du récit, je ne m’y attendais pas du tout. Promis, je ne vous dévoilerai rien, mais j’ai été surprise au début. Et puis finalement avec un peu de recul ça prend tout son sens. On peut refaire le monde avec des “Si”.

Pour conclure…

Rouge est un excellent roman qui vous remuera émotionnellement. Il est à retrouver au format broché au prix de 8.60€ chez Pocket éditions. Il existe également deux autres formats : la version numérique (ebook), qui est à 10.99€, tandis que la version papier grand format est à 17€. En attendant prenez soin de vous, et de vos proches et on se retrouve bientôt pour un nouvel article !

Vous devriez Lire aussi
Nina du Royaume aux Étoiles - Tome 4

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *