Salon de thé – Les restrictions sanitaire

Bienvenue dans notre salon de thé.

Aujourd’hui, nous allons parler d’un sujet qui a touché le monde entier depuis plus d’un an. En effet, le 17 mars 2020 a eu lieu l’un des événements les plus marquants pour notre génération. La France entière entamait son premier confinement national. Bien sûr, dans le but de protéger la population de ce qui était le début d’une pandémie.

Aujourd’hui, nous ne sommes pas sortis de cette crise. Nous avons eu depuis d’autres confinements et restrictions sanitaires. Certaines sont toujours en vigueur. Nous allons parler de la façon dont nous avons pu le vivre. Mais également de ce que cela a pu changer dans nos vies, que ce soit en positif comme en négatif.

Le podcast

Parlons donc aujourd’hui de l’impact des restrictions sanitaires sur nous. Dans cet épisode, nous allons retrouver au micro : Morriwenne, Vautour et toujours notre invitée mystère : Pimaé. Et si certains trouvent le lien entre son pseudo et le thème, je vous félicite ! J’ai eu beau chercher, je n’avais pas réussi à trouver cette fois ! Bon, j’avoue que c’était mon 3ème jours à 39 de fièvre suite au vaccin. Mais ça, nous en parlons un peu plus loin dans le podcast…

Pour en revenir à notre sujet, je pense que nous avons tous vécu de manière différente ces événements. Comme toujours, nous parlerons de notre expérience, qu’elle a été bercée de moments pénibles comme joyeux. Bien sûr, il ne s’agit pas de généralité. Si vous avez mal vécu et / ou que vous vivez toujours mal les restrictions, je vous souhaite beaucoup de courage et vous invite à vous rapprocher de votre médecin ou d’un psychologue pour aller mieux. Si vous avez bien vécu cette période et / ou le vivez bien à l’heure actuelle, ne vous en voulez pas et vivez pleinement votre vie, dans le respect des règles en vigueur.

Je vous souhaite à tous un agréable moment. On se retrouve de suite avec ma tisane du soir.

Pour commencer ce podcast, nous avons fait un petit voyage dans le temps et sommes remontés jusqu’à il y a un an et demi. À cette époque, pas de masque, pas de restrictions,  le monde s’embrassait encore… Nous pouvons donc appeler cette période les prémices de la pandémie.

Les prémices

De mon côté, je me rappelle entendre dans les médias l’arrivée d’un virus mortel en Chine. Puis de confinements locaux dans ce pays. Afin de vous re-situer, nous sommes fin janvier. À ce moment-là, je ne peux pas m’empêcher de songer aux jeux Plague et Pandémie et à leurs scénarios catastrophes. Tout en me disant que nous n’arriverons très certainement jamais à cette extrémité, que c’est impossible, que le gouvernement ne laissera pas faire cela avec toutes les avancées médicales et technologiques que nous possédons.

Ensuite, nous avons commencé petit a petit a voir des cas apparaître en Europe et nos pays voisins ont commencé eux-mêmes à confiner.

Nous avons pu voir, avec nos invités, dans quel état d’esprit ils étaient à ce moment-là. S’ ils avaient ou non conscience qu’une pandémie se préparait ?

Certains qui ont senti le vent venir ont pu se préparer psychologiquement et physiquement à ce qui pouvait arriver, tandis que d’autres personnes ont un peu été prises de court. Ceux qui en avaient bien pris conscience ont même pu préparer leur proches, que ce soit leurs enfants ou les personnes les entourant.

Le confinement

Le 17 mars commence le confinement en France, annoncé pour un minimum de deux semaines. Il s’agit d’un confinement assez strict. Beaucoup d’entreprises ferment temporairement, ainsi que les frontières de l’espace Schengen.

Certaines entreprises avaient déjà pris les devants, proposant à leur salariés d’entamer du télétravail avant même le premier jour du confinement. D’autres se sont retrouvés brutalement sans emploi du jour au lendemain.

Finalement, ce confinement très strict a duré deux mois.

Nous nous sommes exprimés sur notre façon de vivre mais aussi sur tous les changements qu’il y a eu autour de cette première expérience de confinement, que ce soit la fermeture des écoles, l’explication de la situation à nos enfants. Mais cette période n’a pas été que mauvaise et nous a permis d’expérimenter une autre façon de s’organiser. Celle-ci a également changé notre rapport au temps. Elle a fait prendre également conscience à certains de la valeur ou non de leur travail et des priorités dans leur vie.

Pour conclure…

Je vous laisse donc écouter le podcast et découvrir notre ressenti. Comme il est difficile de résumer 1 an et demi de vie et de ressenti, je vous propose de nous suivre le mois prochain pour la fin de ce podcast. Nous parlerons de notre ressenti sur les diverses restrictions, sur le télétravail, la reprise de la vie de tous les jours mais également sur les vaccins.

Je vous souhaite de bonnes vacances d’été et à bientôt !

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *