Sanctuary Perfect Édition – Tome 3

Avec un rythme de parution une fois tous les deux mois, nous voilà arrivés à la moitié de la Perfect Édition de Sanctuary. Disponible chez tous les bons libraires depuis le 18 janvier 2023, le classique de Ryoichi Ikegami et Sho Fumimura voit les plans du député et du yakuza s’accélérer de façon exponentielle. Akira et Chaiki arriveront-ils à leurs fins ? Il semble que la route soit encore longue et tortueuse avant qu’ils ne trouvent enfin leur sanctuaire.

La voix du Yakuza

Le retour du chef-d’œuvre

Chiaki Asami, le secrétaire de politicien et Akira Hojo le chef de gang… Lorsque Asami, après avoir menacé un parlementaire de scandale, se lance en politique en se déclarant candidat aux élections, Hojo, en tant que yakuza, lui montre la voie vers le sommet. Alors que les univers de la politique et des yakuzas semblaient très éloignés, un étrange enchevêtrement de fils se révèle, laissant entrevoir une bien étrange relation… Qui de l’homme politique ou du yakuza révolutionnera ce pays corrompu ?

Dans cette série haute en trahisons et en complots, Sho Fumimura, également connu pour Ken le survivant sous le pseudo de Buronson, offre un scénario en or au talent graphique d’Ikegami. La série revient aujourd’hui dans une édition Perfect grand format en six volumes de plus de 400 pages chacun. Ne manquez pas cette rencontre avec le classique du genre !

Glénat
Une "amitié" lie les deux héros
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

Sanctuary, c’est avant tout une histoire d’amitié indéfectible entre deux enfants japonais, Akira Hojo et Chiaki Asami, qui ont connu l’enfer des camps de travail dont ils ont réussi à s’échapper. De retour dans leur pays natal et devenus adultes, ils sont effarés de voir ce qu’il est devenu et décident de lui rendre sa grandeur. Mais pour cela, il va leur falloir en prendre le contrôle. Tandis que Chiaki choisit la voie officielle en s’engageant en politique, Akira décide quant à lui d’intégrer les yakuzas. Lancés dans une ascension fulgurante, les deux amis vont s’aider mutuellement, réunis par leur but commun de faire du Japon leur “Sanctuary”.

Réunis dans un but commun ils veulent révolutionner le japons dans "Sanctuary"
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

Mais sur une terre où la tradition est une institution, la jeunesse est un handicap, et pour parvenir à leurs fins, nos héros devront déstabiliser les hautes instances vieillissantes qui les regardent de haut sans leur accorder le moindre crédit. Après avoir trouvé des alliés, les deux hommes vont lancer leur plan de conquête et ils vont se heurter de plein fouet au pouvoir en place tant dans la pègre qu’au gouvernement. Sur la corde raide, Asami et Hojo savent bien que le moindre écart leur sera fatal, mais ils n’ont pas l’intention de dévier de leur objectif.

Asami fait de la concurrence

Chiaki Asami (avocat) et Akira Hojo (président du gang Sagara), deux êtres aux univers bien distincts. Pourtant, leur enfance commune, sortie de l’enfer, a créé un lien indéfectible entre eux, et leur a donné un seul et même objectif : la renaissance du Japon à l’aube du XXIe siècle !

Alors qu’ils avancent chacun sur leur chemin, leurs forces nouvelles pourront-elles percer la structure même du Japon ? Le long périple jusqu’au “sanctuary” qu’ils défendent à tout prix n’en est encore qu’à mi-chemin…

Glénat
"Kariya" a été destabilisé par le discours de Chiaki
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

Dans ce nouveau tome de Sanctuary, nous retrouvons Kariya, député et membre de la réunion de l’an soixante-dix (une organisation politique dont les membres sont des baby-boomers âgés d’une quarantaine d’années), un temps pressenti pour devenir ministre du Commerce extérieur et qui a été écarté de la fonction au profit d’un politicien plus vieux. Remué par le discours d’Asami, Kariya remet en question son engagement et décide de se ranger aux côtés de l’ancien avocat pour retrouver sa fierté et ses valeurs mises à mal par le système.

"Hojo" cherche à faire main basse sur le Kanto
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

De son côté, Hojo accélère sa conquête du Kanto en intriguant pour mettre le feu aux poudres entre la Fédération Takeyama et le groupe Domon, déclenchant par là-même une guerre des gangs. Cependant, malgré ses victoires successives, notamment contre la vice-présidente américaine, Chiaki se heurte à un obstacle de taille en la personne du retors secrétaire général du parti démocrate libéral, Norimoto Isaoka. Déterminé à le faire tomber de son piédestal, Asami et ses alliés vont tenter de déterrer une vieille affaire dans laquelle il serait impliqué. Pendant ce temps, Hojo se retrouve pris à son propre piège et est trahi par l’un des siens. L’avenir apparaît soudain très incertain pour les deux amis d’enfance.

Lisez un extrait de Sanctuary Perfect Édition – Tome 3 ici !

My way

Plus on avance dans l’histoire, plus l’intrigue se complexifie, et je dois bien reconnaître qu’il est parfois compliqué de s’y retrouver entre tous les personnages. Toutefois, grâce aux traits fins et à la mise en scène de Ryoichi Ikegami, on finit toujours par s’y retrouver et on avance assez facilement dans le scénario, même s’il faut faire un petit effort de concentration à la lecture pour comprendre les arcanes de la politique japonaise, qui sont passablement différentes de celles de l’hexagone.

Les plans se précisent dans "Sanctuary"
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

Petite chose qui m’avait déjà chiffonnée lors des premiers volumes, c’est la place des femmes dans l’intrigue. Contrairement à Crying Freeman qui mettait en scène un certain nombre de femmes fortes qui tenaient la dragée haute aux hommes, Sanctuary lui ne montre les femmes que comme faire valoir ou objets sexuels pour les hommes. Les seules exceptions étant Mme Bisset, la vice-présidente américaine, qui est l’archétype de la femme fatale et indépendante, mais qui ne fait qu’une brève apparition dans l’histoire pour donner une victoire éclatante à Asami, et la commissaire adjointe Kyoko Ishihara.

Heureusement que la police est la pour tout nous expliquer dans "Sanctuary"
Sanctuary Perfect Édition © 1999 Sho FUMIMURA and Ryoichi IKEGAMI / SHOGAKUKAN © 2022, Glénat Manga

En ce qui la concerne, la déception est assez vive puisque le personnage avait de quoi devenir un personnage fort capable d’être au premier plan pour agir dans le récit et non une simple spectatrice des événements. Finalement, par amour pour Akira, elle renonce à sa carrière dans la police, et j’espère sincèrement que ce choix va lui permettre d’enfin se révéler et de devenir autre chose qu’une potiche. Cela étant dit, j’attends tout de même avec impatience le prochain volume pour connaître le destin d’Hojo et les conséquences de la trahison de Ko.

Pour conclure…

Malgré un tome à l’intrigue toujours aussi complexe et politique, on continue de se passionner pour les manigances des deux amis qui comptent bien mettre la main sur tout le Japon, que ce soit de façon légale ou de manière plus discutable. Malgré quelques longueurs dans la narration, ce volume trois se finit en apothéose avec un événement majeur qui pourrait bien tout faire basculer. De quoi accrocher le lecteur en attendant la sortie du quatrième volume de Sanctuary Perfect Édition, d’ores et déjà planifié pour une sortie le 19 avril 2023.

Vous devriez Lire aussi
Killing Stalking - Tome 4

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *