Shadows House – Tome 10

Avec une parution commencée le 17 juin 2020 chez Glénat et la sortie conjointe des deux premiers volumes du manga, Shadows House atteint désormais son tome 10, ainsi que ses presque trois ans d’existence dans nos contrées. Disponible depuis le 15 mars 2023, ce dixième volume se révèle un peu spécial, en faisant, délibérément, une petite parenthèse dans l’intrigue pour ne se focaliser que sur un seul et unique personnage : l’énigmatique Kate Shadow.

"Shadows House" Tome 10 Couverture

Puppet disaster

Emilico est une poupée vivante au service de Kate, une jeune fille appartenant aux Shadows, famille d’ombres sans visage. Dans le vaste manoir familial, le travail d’Emilico se limite pour le moment à nettoyer la suie projetée par sa maîtresse… Mais au fil des rencontres, elle découvrira le monde dans lequel elle vit, commencera à s’interroger sur le sens de son existence et se liera d’amitié avec son entourage… Cependant, une poupée doit-elle avoir une conscience ?

Glénat
"Emilico" est le personnage centrale du manga
SHADOWS HOUSE © 2018 by Somato / SHUEISHA Inc.

Dans Shadows House, on suit le quotidien d’Emilico, une poupée vivante nouvellement créée pour servir la famille Shadow, une famille noble vivant dans un manoir et dont la principale caractéristique est de ne pas avoir de visage. Assignée à Kate Shadow, Emilico commence son apprentissage auprès de sa maîtresse, dont elle doit dorénavant retranscrire les émotions, comme un miroir, en société. Mais l’enfant, pleine de vie, enjouée et surtout extrêmement maladroite, est aux antipodes de Kate niveau caractère et a bien du mal à s’adapter à son rôle de “visage”, enchaînant les bourdes et les faux pas. Heureusement guidée par Kate, Emilico apprend petit à petit, et ce dans un seul but : devenir une poupée vivante digne de ce nom pour réussir “l’exhibition”, cérémonie de passage à l’âge adulte qui permettrait au duo d’intégrer enfin le pavillon des enfants.

Emilico met souvent Kate en colère dans "Shadows House"
SHADOWS HOUSE © 2018 by Somato / SHUEISHA Inc.

Une fois cette épreuve passée, Kate et Emilico vont donc intégrer le pavillon et faire la connaissance de leurs pairs. Dans ce manoir où l’obéissance totale est le seul mode de pensée accepté, Kate remet en cause les règles établies par les adultes, aidée en cela par les manigances de Marie-Rose et de Rose-Marie, un duo de jeunes filles rebelles à l’autorité de la famille Shadow. Suite à un accident orchestré par Marie-Rose, le pavillon des enfants se retrouve privé du café issu de la suie de l’illustre aïeul, un mystérieux noble à la tête du manoir, qui permettait de tenir les poupées vivantes sous contrôle hypnotique. Afin de ne pas attirer l’attention des adultes, les portes-étoiles, des Shadows et leurs visages qui régissent le pavillon des enfants, décident de passer l’incident sous silence.

Les adultes se méfient de ce qui se trame chez les enfants dans "Shadows House"
SHADOWS HOUSE © 2018 by Somato / SHUEISHA Inc.

Libérées de l’emprise du café, les poupées vivantes retrouvent peu à peu les souvenirs de leurs vies au village de Mirrorside. Car ce sont en fait des êtres humains et non des poupées créées de toute pièce. Au fur et à mesure de leurs découvertes sur le manoir et ses habitants, Kate et Emilico vont tenter de se trouver des alliés afin de rallier à leur cause le pavillon des enfants et de mettre un terme aux méfaits des Shadow. Mais comment Kate en sait-elle aussi long sur ce qui se passe dans la Shadows House ?

De l’autre côté du miroir

Jeu d’ombres

Le manoir était un lieu idyllique. La noble famille Mirror qui l’habitait était aimée de son peuple et régnait sur une île accueillante. Mais les cris de joie d’hier ne résonnent plus entre les murs de la Mirrors House…

Glénat
L'histoire de "Catherine Mirror" par sa servante
SHADOWS HOUSE © 2018 by Somato / SHUEISHA Inc.

Le tome 10 de Shadows House commence comme un conte de fée par “Il était une fois… ” et entreprend de nous raconter les événements vécus par une servante de la famille Mirror, dont le manoir était synonyme de paix et de prospérité pour les villages alentour. Tandis que la maîtresse des lieux, dame Catherine, attend un heureux événement, un changeforme, sorte de fée noire, arrive au manoir comme cadeau pour célébrer cela. S’étant multipliés à l’insu de la maisonnée, les changeformes lancent une attaque contre les habitants. Pour sauver sa maîtresse et son enfant à naître, la narratrice s’échappe avec elle à bord d’une calèche. Mais lors de leur fuite, une des fées parvient à envelopper la châtelaine.

Les "changeformes" prennent d'assaut le manoir
SHADOWS HOUSE © 2018 by Somato / SHUEISHA Inc.

Portant désormais une marque noire qui s’étend peu à peu, Catherine est conduite par sa fidèle suivante jusqu’à la petite maison isolée qu’habitait la grand-mère de celle-ci. Mais sur le chemin, la noble s’écroule, inerte, son corps devenu aussi noir que celui des changeformes. Veillant sans relâche sur sa bienfaitrice qui, contre toute attente, est toujours en vie, bien qu’endormie, la jeune fille s’aperçoit que l’enfant de sa bienfaitrice continue de grandir lentement dans le ventre de sa mère, jusqu’à naître… cinquante ans après l’attaque du manoir. C’est alors l’enfant qui va reprendre le récit et décrire comment d’enfant normale elle s’est retrouvée changée en shadow, puis sa décision de retourner au manoir familial, une fois que celle qu’elle a toujours crue être sa grand-mère lui avoue la vérité.

Découvrez un extrait de Shadows House – Tome 10 ici !

Noir c’est noir…

la vie est pleine de bonheur pour la famille Mirror dans "Shadows House"
SHADOWS HOUSE © 2018 by Somato / SHUEISHA Inc.

Décidément, Shadows House ne cesse de me surprendre au fil des tomes. D’une histoire assez naïve et enfantine centrée sur Emilico, So-ma-to fait peu à peu glisser son intrigue vers une noirceur et une profondeur impossibles à soupçonner au premier abord. J’ai vraiment adoré ce dernier tome, d’autant que, dès la page de titre à l’intérieur du volume, nous avons un indice sur ce qui nous attend juste après. En effet, sur celle-ci, le titre est inscrit à l’envers comme reflété par un miroir. C’est un moyen subtil de suggérer que tout le volume sera concentré sur la famille Mirror et non sur la famille Shadow. Ça n’a l’air de rien comme ça, mais c’est tout à fait le genre de petit détail qui me galvanise, tant je trouve ce genre d’attentions envers le lecteur intelligentes.

Dame Catherine touchée durant sa fuite s'est changé en changeforme dans "Shadows House"
SHADOWS HOUSE © 2018 by Somato / SHUEISHA Inc.

Autre point intéressant concernant ce tome, la couleur de fond des planches ! Alors que la servante nous narre son histoire et celle de la mère de Kate, les pages sont noires. Puis Kate reprend la narration et les pages deviennent désormais grises, pour ne redevenir blanches qu’une fois le flashback de la shadow terminé. Pourtant, l’histoire commence dans la félicité, pour aller de mal en pis jusqu’au moment où Kate décide de tout révéler à Emilico, y compris l’origine du prénom qu’elle lui a donnée. Par ce biais, les artistes ont sûrement voulut nous faire comprendre que via la fille de dame Catherine, l’espoir renaît pour le manoir des Mirrors et donc que les ténèbres s’éclairent petit à petit. Autant de petits détails nous donnant des indices sur la suite des événements ?

La fidèle suivante veille jour après jour sur sa maîtresse dans "Shadows House"
SHADOWS HOUSE © 2018 by Somato / SHUEISHA Inc.

Je l’espère fortement, mais seul l’avenir et la lecture des futurs tomes nous le diront. En levant à présent le voile totalement sur le passé de Kate, qui permet au lecteur de raccorder avec les souvenirs retrouvés des enfants et surtout ceux d’Emilico, on sent poindre la volonté de nous prévenir que Shadows House entre dans sa phase finale et qu’à partir de ce tome 10, le combat contre les adultes va réellement commencer. Vu que le manga a vu sa conclusion en treize tomes au Japon, il ne nous en reste plus que trois avant de voir la fin des aventures des enfants du manoir. Je suis un peu pressée de voir comment So-ma-to va conclure son récit, tout en espérant ne pas être déçue, tant cette histoire m’a fait vibrer jusque-là !

Pour conclure…

Avec ce tome 10, Shadows House prend une petite pause dans son récit, certes étonnante, mais ô combien importante ! Avec la levée de toutes les zones d’ombres entourant Kate, on sent bien que le duo So-ma-to nous prépare pour une accélération des événements qui devraient trouver leur conclusion dans trois tomes exactement. Maintenant que nous savons tout de l’histoire personnelle de Kate Mirror, je trépigne à l’idée de connaître les plans qu’elle va échafauder pour libérer son ancienne demeure des fées maléfiques. La réponse dans quelques mois avec la sortie du tome 11 de Shadows House, dont la date de parution n’est pour l’instant pas connue.

Vous devriez Lire aussi
Tsugai : Daemons of the Shadow Realm - Tome 1

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *