Sur la piste de la Princesse Mononoké

Aujourd’hui, on va parler d’un des chefs-d’œuvre d’un des plus grands noms de l’animation japonaise qu’est Hayao Miyazaki : Sur la piste de la Princesse Mononoké. Un film qui a marqué de nombreuses générations et qui encore aujourd’hui fait rêver petits et grands de par sa beauté visuelle et les messages qu’il véhicule. Écrit par Laura Montero Plata et disponible depuis le 5 avril 2023 chez Ynnis Éditions, je vous livre ici mon humble avis de lectrice et fan du studio Ghibli.

Synopsis

Le récit le plus personnel de Hayao Miyazaki vous dévoile ses secrets !

Princesse Mononoké est une référence majeure dans le cinéma d’animation mondial. Un véritable écrin dans lequel on retrouve toute la force du studio Ghibli.

Hayao Miyazaki nous livre un conte fantastique sur l’opposition entre l’homme et la nature. Découvrez avec nous les coulisses de la réalisation de ce film culte, ainsi que les multiples références culturelles et artistiques ayant influencé le maître de l’animation.

Ynnis éditions

Un petit mot sur Laura Montero Plata

Laura Montero Plata est titulaire d’un doctorat en histoire du cinéma et également diplômée en communication audiovisuelle. En tant que rédactrice, elle a participé à plusieurs revues sur le cinéma et collaboré avec le Festival international de cinéma de Grenade (Espagne). Depuis 2010, elle organise la “Semana de Cine Japonés Actual” à Madrid. Elle signe également plusieurs ouvrages sur des réalisateurs japonais, tels que Hayao Miyazaki, Isao Takahata, ou encore Satoshi Kon.

Ynnis éditions

Une couverture trichrome sublime, et de très belles illustrations !

À un an d’intervalle à peu près, voici le nouvel ouvrage consacré à une œuvre de Hayao Miyazaki. Le premier volume était avec un bleu dominant, avec des touches de blancs et un encadré noir. Il parlait du Voyage de Chihiro, un autre film d’animation des studios Ghibli. Cette fois-ci, c’est la couleur verte qui est mise à l’honneur, sûrement pour faire référence à la nature, qui est un thème très présent dans Princesse Mononoké.

Sur la face avant de la couverture, nous avons la Princesse qui y est représentée chevauchant Moro ou un de ses enfants loups. Et un peu en retrait, une belle brochette de quatre Sylvains, les petits êtres protecteurs de la forêt. Au dos, l’ombre de Daidarabotchi, faiseur de montagnes mais aussi plus connu sous le nom de “L’esprit de la forêt”. Son corps de cerf surmonté de ses immenses bois nous fait face juste en dessous du synopsis. Tout au long de votre lecture, vous trouverez également des illustrations, des images du film, ainsi qu’à la toute fin, différentes photos des produits dérivés du film. Il y a énormément d’informations, mais ces quelques illustrations donnent une vraie touche de fraîcheur à la lecture.

Mon avis sur “Sur la piste de la Princesse Mononoké”

12 chapitres, 304 pages, et tout un univers à découvrir. Bienvenue dans l’univers du Studio Ghibli et plus précisément sur la naissance d’un film phare : “Princesse Mononoké”. Sorti le 12 juillet 1997 au Japon, il a été récompensé 3 fois. Et dire que l’idée d’origine était une simple adaptation de “la Belle et la Bête”… Finalement, c’est un chef-d’œuvre qui possède une histoire riche et complexe, et abordant plusieurs thématiques : l’écologie, le concept de paix… Il y a de très fortes chances que si, comme moi, le film vous a marqué, à mon avis un deuxième ou plusieurs autres visionnages ne suffiront pas à capter la multitude de détails qui sont présents. Miyazaki a modifié son idée d’origine car il voulait que son film serve pour les prochaines générations. Si, aujourd’hui, l’écologie est un sujet d’actualité, à la fin des années 90, le cinéaste lançait déjà l’alerte à travers son travail.

Je vous recommande également de voir ou revoir Nausicaä. Certaines références sont en lien avec Princesse Mononoké même si les deux films peuvent être visionnés séparément. Mais pour en revenir au contenu, et surtout à la lecture, je l’ai trouvé très agréable ! Il y a certes beaucoup d’informations comme j’ai pu déjà le dire, mais ce n’est ni trop ni pas assez. On balaye vraiment tout ce qui touche au film, en commençant par l’équipe de réalisation. Puis, les influences, thématiques et les personnages, toute la symbolique. Pour finir sur la mise en place du scénario et de la production et, enfin, le merchandising. Bref, moi ça m’a donné envie de revoir à nouveau Princesse Mononoké. Et si, comme moi, vous disposez de Netflix, sachez qu’il y est disponible sur la plateforme ainsi que certains autres titres du studio Ghibli !

Pour conclure…

Sur la piste de la Princesse Mononoké est disponible en format broché au prix de 24.90€ chez Ynnis Éditions. Tout comme l’autre volume sur le voyage de Chihiro, qui lui est à 22€ (toujours en format broché). J’espère que cette nouvelle critique vous aura plus, en tout cas je vous remercie si vous avez tout lu. Et sur ce, à très vite pour un nouvel article sur Life By Girls !

Vous devriez Lire aussi
Dragon Mania - 1. La fille de Feu

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *