The Killer Inside – Tome 11

The Killer Inside est un manga entre thriller et horreur écrit par Hajime Inoryu et dessiné par Shota Ito. Il est publié sous la collection seinen des éditions Ki-oon. Le tome 11 est le dernier de la série, il est paru le 16 mars 2023.

Résumé de The Killer Inside – Tome 11

The Killer Inside Tome 11 couverture

Les dernières pièces du puzzle s’assemblent lors de la confrontation entre le véritable LL et Eiji Hachinoi. En effet, le jeune homme sait désormais que Kiichi s’est cruellement servi de Makoto pour lui faire porter le poids de ses crimes ! Fou de rage, le fils de la victime perd ses moyens et tire…

Un an plus tard, alors qu’il est incarcéré, le voilà appelé à la barre pour témoigner lors du jugement de Kyoka, inculpée du meurtre de Yoko. Seulement, pour son ex-petit ami, elle ne s’est pas rendue coupable que d’un seul assassinat…

Avec cet ultime volume, The Killer Inside s’achève dans un finale grandiose et plein de justesse où chaque personnage tente de trouver un sens à sa vie, quelle que soit l’horrible vérité qui se cache en lui.

– Quatrième de couverture

Un dernier adieu

Ce tome est le dernier de la série The Killer Inside. Nous assistons alors à plusieurs événements qui signent la toute fin de cette histoire.

Tout d’abord, et à notre plus grande surprise, Eiji décide de ne pas succomber à la vengeance. Même si son beau-père le souhaitait du plus profond de son cœur, Eiji se contrôle assez pour ne pas l’assassiner et mettre un terme à toute cette histoire par le sang.

Avec un tel sang froid, il parvient non seulement à faire innocenter son père de toutes ces atrocités qu’a faites Kiichi, mais il finit également par témoigner durant le jugement de Kyoka, qui, elle aussi, doit payer pour ses actes.

Les révélations du jugement

Le véritable Eiji, qui se faisait appeler B-1, révèle durant le jugement de Kyoka qu’elle a commis un autre meurtre que personne ne connaissait. Ce meurtre, c’est celui de son alter-égo, le Eiji avec qui elle sortait.

Son but depuis le départ était de fusionner les deux personnalités de Eiji, et pour ce faire elle l’a repoussé dans ses derniers retranchements, de sorte que le choc soit si immense que son Eiji disparaisse… Pour laisser place au Eiji original, qui était B-1.

Cette disparition a cependant donné du fil à retordre à Kyoka, puisqu’elle s’est rendu compte que, tout comme Eiji, cette relation l’avait sauvée elle aussi. Il était son salut, et malheureusement elle ne le retrouvera plus jamais par sa faute.

Kyoka est donc destinée à souffrir, elle qui, au départ, cherchait juste à vénérer LL.

Tout est bien qui finit bien ?

Alors que Kiichi est condamné à la peine de mort pour tous les meurtres qu’il a commis et tout ce qu’il a entrepris jusqu’ici, et que Kyoka est désormais loin de la vie d’Eiji, ce dernier peut désormais se reconstruire.

Après deux années enfermée, Rei est celle qui vient l’accueillir à sa sortie. Et elle se rend compte d’une chose étonnante… Le second Eiji n’est sans doute pas totalement disparu. Peut-être qu’ils cohabitent finalement ensemble, en toute discrétion ?

En tout cas, Eiji aura eu tout ce qu’il désirait, même si cela a mené à quelques années de prison. La finalité reste la même : il a pu innocenter son père, c’est tout ce qui comptait pour lui. Il n’a pas eu besoin de se venger pour parvenir à ses fins. Nous pouvons donc en conclure que cette série se termine sur une bonne note !

Mon avis sur The Killer Inside – Tome 11

Ce dernier tome nous surprend par le biais de révélations et par une fin qui est bien meilleure que nous l’avions espéré au départ.

En commençant la lecture de The Killer Inside, je n’aurais jamais imaginé terminer l’histoire sur une note aussi positive. J’avais imaginé plus de meurtres… Surtout concernant Eiji. Mais finalement, nous avons un petit aperçu qui prouve que le second Eiji est encore en vie… De quoi nous surprendre davantage !

C’est un peu dommage que cela se termine aussi vite, mais en même temps, je pense qu’avoir plus de tomes aurait été inutile. La série est pile comme il faut, assez longue pour nous tenir en haleine, et assez courte pour ne pas nous ennuyer en cours de route. C’est un manga que je recommanderai à 100% !

Pour conclure…

Avec tous ses retournements de situation et ses dénouements, The Killer Inside s’achève sur une très bonne note dans ce onzième et dernier tome. Nous devons maintenant dire au revoir à Eiji et à tous ces personnages qui ont su bercer ce thriller, et le laisser s’en aller après avoir accompli sa quête initiale : innocenter son père.

Vous devriez Lire aussi
The Lion

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *