The Yakuza’s Guide to Babysitting – Tome 1 & 2

Étant une grande adepte de la collection BIG Kana chez l’éditeur du même nom, je n’ai pas résisté à l’appel de ce nouveau manga dont le premier tome est paru début septembre. Après avoir lu les deux premiers volumes, je peux vous donner mes premières impressions sur cette série au topic intéressant !

Quand le grand méchant loup rencontre l’agneau 

“Kirishima est un yakuza surnommé « le démon » et ses missions finissent bien souvent dans un bain de sang.

Le boss du clan, qui en a marre de masquer les bévues de son subalterne, lui confie une mission qu’il ne peut refuser : prendre soin de sa précieuse fille, Yaeka, 7 ans.”

Kana

Vous l’aurez compris dès la lecture du synopsis de The Yakuza’s Guide to Babysitting, nous allons faire face à une rencontre entre un Yakuza assez sanguinaire et une enfant. Mais cette dernière n’est pas n’importe quelle enfant puisqu’il s’agit bien entendu de la fille du chef. Il faut savoir que dans les clans Yakuza, la “famille” a une place primordiale (je mets ce mot entre guillemets car la famille dont nous allons parler ici, c’est le clan lui-même). 

Notre protagoniste principal, Kirishima, semble s’être éloigné de cette valeur et a besoin d’être recadré. Il agit trop hâtivement et commet des erreurs qui sont, semble-t-il, difficiles à rattraper selon le chef du clan  Sakuragi.

Notre second personnage principal est la jeune Yaeka, qui va pouvoir enfin vivre avec son père. Avant ses sept ans, elle devait vivre auprès de sa tante et nous n’avons pour le moment pas de réelles précisions sur la raison qui a poussé le père à donner la garde de son enfant à une tierce personne. C’est une petite fille plutôt discrète et qui a peu d’amis.

La rencontre entre ces deux-là va amener de nombreuses situations du quotidien assez marrantes mais tellement mignonnes en même temps. On sent que Kirishima a un caractère très différent quand il est avec Yaeka et ça fait plaisir à lire. Ce n’est pas qu’une brute sans cœur et il prouve qu’il tient beaucoup au clan également.

Un pour tous et tous pour le clan !

Plus haut dans mon article, je vous parlais de la “famille” qui fait référence au clan. Au cours de l’histoire, nous allons nous rendre compte que la clan de Yakuza est une vraie famille constituée par le boss. Elle rassemble tous types de personnages que nous rencontrons avec plaisir lors de notre lecture. À la fin du second tome, on nous a présenté pas mal de personnages et c’est plutôt un bon point. Cela nous permet en tant que lecteur d’imaginer le clan Sakuragi dans son intégralité et de mieux comprendre leur fonctionnement. Il est important aussi de noter que la hiérarchie a une place très importante au sein du clan.

Kirishima a une réelle dévotion pour son clan et ferait n’importe quoi pour sa survie ! Il a apparemment prouvé précédemment sa valeur lors de combats… Ce qui lui a valu le poste de premier lieutenant. Le boss lui fait confiance et c’est aussi pour cela qu’il lui confie sa fille qui est très importante pour lui !

Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que c’est toujours intéressant de voir comment fonctionnent certaines cultures comme les clans, notamment ceux des Yakuza. Ils sont souvent représentés comme des brutes sans cœur etc., mais pas dans ce récit ! C’est le contexte si particulier qui nous amène à découvrir l’humanité de chacun.

Une nounou aux dents pointues

Vous l’aurez donc compris, notre lieutenant Kirishima a une double facette. C’est un personnage complexe qui peut autant être un “démon”, comme il est ainsi surnommé dans le manga par ses compères, mais il peut aussi être à l’écoute et faire preuve de compréhension.

Physiquement, il est représenté comme un personnage un peu creepy avec des dents pointues, des lunettes sombres et un air dédaigneux. Mais l’habit ne fait pas le yakuza puisqu’auprès de la demoiselle Yaeka, il sera exemplaire.

Durant ma lecture des tomes, j’ai pu découvrir pas mal de flashbacks qui m’ont permise de connaître le personnage de Kirishima plus en profondeur ! Ce sont des passages qui nous aident à comprendre certains actes ou décisions prises qui pourraient se répercuter sur le présent.

Mon avis sur The Yakuza’s Guide to Babysitting – Tome 1 & 2

C’est un petit coup de cœur pour ma part ! La relation qui se forme entre nos deux personnages principaux est tellement attachante. Kirishima fait preuve de compassion et de diverses qualités qu’on aurait tendance à détacher d’un Yakuza. Il m’a surprise plusieurs fois et j’ai hâte d’en découvrir encore plus sur lui !

Nous allons également suivre l’évolution de la fille du boss qui va apprendre à vivre au sein du clan. C’est un personnage assez timide mais qui sait montrer son attachement aux autres par des gestes qui nous font fondre. Le chara-design est d’ailleurs vraiment très bien réussi et appuie encore cet aspect mignon.

Nous sommes dans un contexte de gros bras pour qui la baston est présente au quotidien mais ici ce n’est qu’un contexte qui met en avant les principes familiaux d’un clan. J’ai adoré rencontrer tous les membres de celui-ci. Nous les découvrons dans plusieurs situations du quotidien et leurs relations entre eux qui est digne d’une fratrie. Ils se chamaillent, se soutiennent…

C’est un récit qui comporte également une touche d’humour qui est très bien dosée. Cela apporte une certaine dynamique aux chapitres à la lecture desquels on ne s’ennuie absolument pas !

Pour conclure…

The Yakuza’s Guide to Babysitting est un manga que j’ai adoré découvrir (bon ok, c’est un coup de cœur). Je ne suis vraiment pas déçue du titre et de ce que j’ai pu y découvrir. Le teasing à la fin du second tome m’a d’ailleurs mise en haleine pour la suite. Quelque chose va se passer, j’en suis sûre ! J’ai vraiment hâte de découvrir le troisième tome qui doit paraître en janvier.

PS: on me dit dans l’oreillette qu’un animé est dispo sur Crunchyroll, je fonce voir ça !

Vous devriez Lire aussi
Réimp’ ! - Tome 5

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *