Lord Gravestone – Tome 1 à 3

Commencé il y a un an et demi aux éditions Glénat, Lord Gravestone vient de voir son aventure s’achever avec la sortie de son troisième et ultime tome L’Empereur des Cendres le 6 septembre 2023. À cette occasion, nous avons voulu découvrir cette série, signée par Jérôme Le Gris au scénario et Nicolas Siner au dessin, et son héros déchiré entre le devoir et les sentiments : John Gravestone. On doit bien l’avouer, s’est pris une pierre (tombale) en pleine poire !

Le baiser rouge

“John Gravestone, fils unique d’un chasseur de vampire tué au combat, a fait très tôt le vœu de venger son père et de continuer son œuvre. Pour l’heure, l’éducation austère imposée par son oncle ne lui a pas encore permis de tenir sa promesse. Mais il était écrit que l’héritier des Gravestone marcherait dans les pas de son géniteur et affronterait un jour les mêmes démons que lui. Aussi, quand l’étrange Camilla von Holbein – puissante strige et ennemie jurée de sa famille – ressurgit du passé, John peut enfin embrasser son destin. Un destin à la hauteur de la légende de son nom.

Premier cycle en trois actes à l’atmosphère sombre et gothique, Lord Gravestone mêle écriture moderne et fable vampirique puisant aux sources du genre. En plaçant leur œuvre chronologiquement en amont du célèbre Dracula de Bram Stoker, à l’époque pré-victorienne, Jérôme Le Gris et Nicolas Siner imaginent un univers esthétique où le mythe peut se renouveler. Un récit épique et fascinant au cœur de l’épais brouillard anglais.”

Glénat

Dans Lord Gravestone, tout commence en Angleterre par une froide nuit de décembre. Lady Gravestone, accompagnée de son fils d’une dizaine d’années John et de sa gouvernante Abbie, s’est attardée à l’église afin de prier pour le salut de son mari. Sur le chemin du retour, le petit groupe est attaqué par une meute de loups à commencer par Lady Gravestone qui ne doit son sauvetage qu’à John qui arrive à tuer le chef de la horde, causant la fuite des autres loups.

Lord Gravestone - Tome 01 : Lady Gravestone dans l'Église
© 2022, éditions Glénat
Lord Gravestone - Tome 01 : Lady Gravestone attaquée par les loups - 1
© 2022, éditions Glénat
Lord Gravestone - Tome 01 : Lady Gravestone attaquée par les loups - 2
© 2022, éditions Glénat

Elle ne survivra toutefois pas, mourant sous les yeux de son enfant qui fait alors l’expérience de la mort. Dix-sept ans plus tard nous retrouvons John, désormais adulte, traquant le loup-garou avec son fidèle compagnon Tibbett. Il s’avère cependant que leur proie soit en fait le révérend Sheridan, déguisé afin d’effrayer la population pour la ramener au sein de son église. Décidé à suivre les pas de son père qui était un pourfendeur de démons, John doute de son efficacité en Angleterre qui semble débarrassée de ses goules. Désireux d’épouser sa bien-aimée Mary, et ce contre l’avis du père de cette dernière, et de quitter la terre de ses ancêtres, John ignore encore qu’il vient de mettre en marche la roue du destin, dont il est l’élément clé d’une quête de vengeance de la part d’une créature aux pouvoirs inimaginables : Le vampire Camilla.

Découvrez un extrait de Lord Gravestone – Tome 1 à 3 ici !

Les faiseurs de tombes

S’il est une chose que l’on ne peut pas reprocher à Jérôme Le Gris c’est un manque de culture sur les sujets qu’il traite, tant ceux-ci sont truffés de références plus ou moins évidentes. C’est également le cas avec Lord Gravestone, la plus évidente concernant le vampire Camilla Von Holbein dont le prénom rappelle Carmilla, l’héroïne vampire d’une nouvelle de Sheridan Le Fanu (dont le prénom a été donné au révérend prêt à tout pour conserver son pouvoir sur ses ouailles), même si son caractère et son histoire semblent plus inspirés de celle de Laura sa malheureuse victime. De même, le vampire qui fait de Camilla ce qu’elle est se nomme Achéron, en référence à l’une des parties du fleuve des enfers dans la mythologie grecque, chargé de convoyer les âmes des morts jusqu’au royaume d’Hadès, ce qui est un peu le rôle que va tenir le prince dans la descente aux enfers de son amante.

Lord Gravestone - Tome 02 : Enterrement John Gravestone - 1
© 2022, éditions Glénat
Lord Gravestone - Tome 02 : Enterrement John Gravestone - 2
© 2022, éditions Glénat

Si je ne vous détaillerai pas toutes les références que j’ai pu relever dans l’histoire, je vous en citerai une dernière que je trouve pour le moins savoureuse. Elle se trouve dans le nom de l’oncle de John qui passe d’Aleister Gravestone à Père Théophile, le premier faisant référence au sulfureux occultiste Aleister Crowley et le second à Théophile Gautier auteur de la nouvelle “La morte amoureuse” mettant en scène une nosferatu. Pour créer cette nouvelle histoire, l’auteur est accompagné de Nicolas Siner avec qui il avait déjà collaboré sur la saga Horacio d’Alba. C’est avec cette dernière que cet illustrateur, spécialisé dans la réalisation de couverture, s’est lancé, pour le plus grand plaisir de nos yeux, dans la bande dessinée. Cette expertise dans les illustrations de couverture se ressent tout au long des trois tomes de Lord Gravestone par le détail et la précision de chaque case, mise en scène comme si elle était un dessin à part entière indépendant de l’intrigue dans laquelle elle est contenue. L’alternance entre les tons froids de la nuit et des extérieurs et les tons chauds des intérieurs et des moments intimes renforcent dans le premier cas l’inquiétude latente qui se dégage des décors et dans le deuxième cas la violence des sentiments partagés.

In nomine Patris, et filii

Comme beaucoup d’autres choses, le mythe du vampire est une constituante assez importante dans le développement de ma culture qu’elle soit littéraire, cinématographique ou encore geek. En choisissant de critiquer cette histoire en trois volumes, j’ignorais que celle-ci me rapprocherait d’une autre bande dessinée que j’ai chroniquée récemment : Pendragon tome 1 – L’épée perdue, en ce sens qu’elle est également scénarisée par Jérôme Le Gris. Si j’étais dubitative quant à la vision que l’auteur souhaitait donner aux mythes Arthuriens, je le suis nettement moins en ce qui concerne l’intrigue de Lord Gravestone. Vous le savez, la symbolique, ainsi que les références, sont un domaine que j’affectionne particulièrement, surtout quand je connais bien le thème abordé et ici j’étais comme un poisson dans l’eau, conjecturant les choix de Jérôme Le Gris quant à l’utilisation de certaines d’entre elles. Cela étant, l’intrigue ne manque absolument pas de qualités en ce sens qu’on s’attache très vite aux personnages qui sont assez charismatiques et pour lesquels on ne peut s’empêcher de développer une forte empathie, les vampires et autres goules paraissant parfois bien plus humain dans leurs réflexions et dans leurs sentiments que les humains qui les pourchassent. En tant que lecteur j’ai été tiraillé tout au long de ces tomes à ne pas savoir qui je voulais voir gagner, tant j’étais tiraillée entre la tristesse et l’amour de Camilla pour John, et le déchirement de ce dernier entre Mary et la vampire. Il ne pouvait y avoir de fin qui me satisfasse complètement, aussi celle du scénariste me convient parfaitement laissant entrevoir un futur possible pour une suite qui, si elle voit le jour me causera très certainement de nouveaux dilemmes.

Lord Gravestone - Tome 03 - John et Tibbett - 1
© 2023, éditions Glénat
Lord Gravestone - Tome 03 - John et Tibbett - 2
© 2023, éditions Glénat
Lord Gravestone - Tome 03 - John et Tibbett - 3
© 2023, éditions Glénat

En attendant, je ne manquerai pas de me replonger dans les trois albums de Lord Gravestone, ne serait-ce que pour la beauté des dessins de Nicolas Siner qui amènent une poésie certaine à l’intrigue et une personnalité flagrante aux faciès des divers protagonistes. Voilà bien l’exemple parfait d’une BD qui a su se nourrir de ses influences et les assimilés pour au final sortir des sentiers battus, et quand on voit le nombre d’artistes ayant emprunté le même chemin, il aurait été facile à Lord Gravestone de chuter dans une ornière ce qui n’a pas été le cas. Aurez-vous assez de courage pour le suivre dans son voyage ? Je vous le suggère vivement.

Pour conclure…

Lord Gravestone est une trilogie mettant en scène le descendant d’une famille de chasseurs de vampires (et de loups-garous), impliqué malgré lui dans la malédiction familiale, ballotté entre l’amour et son devoir. Cette histoire complète, sans réinventer totalement le mythe du vampire, s’en sort admirablement en nous proposant un récit qui a su tirer le meilleur parti de ses références, laissant son lecteur incapable de choisir un camp entre celui des monstres et celui des humains. Une excellente découverte à laquelle je vous conseille de laisser une chance, ne serait que pour les magnifiques dessins de Nicolas Siner. Mais il ne fait aucun doute qu’une fois la première page passée vous ne pourrez plus vous arrêter jusqu’à la conclusion de Lord Gravestone.

Vous devriez Lire aussi
Jujutsu Kaisen : Le Roman - Tome 2

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *