Villainess Level 99 – Tome 1

Villainess Level 99 est un shōnen de Satori Tanabata, édité par les Éditions Soleil Manga. Le premier tome est disponible depuis le 5 avril 2023 et le deuxième tome sera disponible le 12 juillet 2023.

Synopsis

Propulsée dans son Otome Game préféré en tant que super méchante, elle va devoir user de tous les stratagèmes pour s’en sortir !!!

Une étudiante japonaise discrète est réincarnée dans le corps d’Eumiella Dolkness, une super méchante cachée de son otome game préféré. Dans ce monde médiéval imaginaire qu’elle croyait connaître par cœur, elle se retrouve en première ligne face à une aristocratie impitoyable qui va tout faire pour la démasquer. Que la partie commence !!!

Soleil Manga

Entre dans un Otome Game

Comme beaucoup d’autres histoires, celle-ci commence par la présentation du personnage principal que nous allons suivre qui dans ce manga devient  « Je me suis réincarnée dans un jeu otome en tant que méchante ». Villainess Level 99 met en avant Eumiella Dolkness, notre héroïne, qui va tout faire pour ne pas suivre l’intrigue principale. Une belle différence par rapport aux autres mangas du genre, c’est qu’elle n’a pas à lutter activement contre le destin pour ce faire.

AKUYAKU REIJO LEVEL 99 ~WATASHI WA URA BOSS DESU GA MAO DEWA
ARIMASEN~ ©nocomi 2020 ©Satori Tanabata, Tea 2020 / KADOKAWA
CORPORATION

Villainess Level 99 ne propose pas de scénario pour le tome 1 très différent des mangas du même genre. L’histoire est bien construite, notre héroïne se rend compte très rapidement (en 3 pages) qu’elle est dans l’otome game qu’elle connait bien. Elle décide d’adopter une stratégie pour changer sa fin mais aussi toute son histoire dans le jeu.

Eumiella Dolkness, un personnage que l’on aime

Eumiella Dolkness est l’héroïne, ou la méchante plutôt dans l’histoire que l’on suit. On se rend compte que tout le monde la traite différemment dans l’histoire car elle a les cheveux noirs. C’est un signe pour dire que l’on manie la magie noire et donc de méchant dans le jeu.

AKUYAKU REIJO LEVEL 99 ~WATASHI WA URA BOSS DESU GA MAO DEWA
ARIMASEN~ ©nocomi 2020 ©Satori Tanabata, Tea 2020 / KADOKAWA
CORPORATION

Elle grandit et fait grandir ses pouvoirs. Lors de son entrée à l’académie, elle va faire la rencontre d’Alicia (le personnage principal du jeu). Eumiella va décider de se tenir à l’écart des autres pour ne pas devenir la personne que tout le monde déteste, mais son attitude froide pour éviter les problèmes gênants va faire l’effet inverse recherché. On se demande si le fait d’être un jeu ne fait pas quand même que l’histoire se déroule pareil qu’elle essaie ou non de la changer. Quoi qu’elle fasse, les protagonistes masculins du jeu continuent de détester Eumiella simplement parce qu’Alicia pense qu’elle pourrait être méchante.

AKUYAKU REIJO LEVEL 99 ~WATASHI WA URA BOSS DESU GA MAO DEWA
ARIMASEN~ ©nocomi 2020 ©Satori Tanabata, Tea 2020 / KADOKAWA
CORPORATION
AKUYAKU REIJO LEVEL 99 ~WATASHI WA URA BOSS DESU GA MAO DEWA
ARIMASEN~ ©nocomi 2020 ©Satori Tanabata, Tea 2020 / KADOKAWA
CORPORATION

Quoi qu’il en soit, la prévoyance ne semble pas être le point fort d’Eumiella, car ses plans sur ce qu’il faut faire lorsque la période du jeu commence impliquent principalement de ne pas devenir l’ennemi public numéro un, tombés très rapidement à l’eau.

Un autre point tourmente notre anti-héroïne, à savoir qu’Alicia se rapproche très rapidement de ses prétendants et beaucoup plus vite que dans ses souvenirs. On pourrait supposer qu’elle est aussi une réincarnée. Ce qui se passe réellement, c’est qu’Alicia ne peut voir Eumiella que comme une boule sinistre et noire en raison de ses propres pouvoirs lumineux. Alicia ne peut pas vous dire à quoi ressemble Eumiella et est vraiment choquée d’apprendre que personne d’autre ne voit Eumiella comme une ombre terrifiante errant dans les couloirs.

AKUYAKU REIJO LEVEL 99 ~WATASHI WA URA BOSS DESU GA MAO DEWA
ARIMASEN~ ©nocomi 2020 ©Satori Tanabata, Tea 2020 / KADOKAWA
CORPORATION

Mon avis sur Villainess Level 99 – Tome 1

Villainess level 99 – Tome 1 m’a plu dès le début. L’histoire ne prend pas trop de raccourcis et on est vite attiré par notre héroïne qui est discriminée dès le départ à cause de ses cheveux noirs. On a autant envie qu’elle qu’elle ne finisse pas comme la méga-méchante de l’histoire.

On a envie de dire des fois “non, ne fais pas ça car ce n’est pas la bonne solution” mais on ne peut pas nous aussi appuyer pour changer le scénario. Et c’est bien dommage ! Ce premier tome nous donne une bonne entrée en matière pour l’histoire. Si on aime tant, c’est que l’héroïne est vraiment bien faite et décrite. On comprend rapidement où elle veut en venir.

Pour le moment, les personnages secondaires ne sont pas très développés autant que l’héroïne du jeu vidéo en question. Je pense que l’on en saura plus sur la trame de l’histoire et du reste dans le prochain tome.

Côté dessins, ils sont bien faits avec notamment des expressions faciales très réussies. Le chara design est assez classique et nous permet de facilement identifier les personnages.  L’ambiance est vraiment bien faite et permet de voir quelques décors bien réalisés.

Pour conclure…

Pour conclure, Villainess Level 99 – Tome 1 est une bonne histoire qui saura nous divertir mais aussi nous donner envie d’aller plus loin dans l’histoire. Le scénario va s’enrichir au fur et à mesure des tomes, nous proposant surement un background plus détaillé. Si vous aimez ce style de manga, c’est une série à suivre.

Vous devriez Lire aussi
Octobre et le bois rouge

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *