Au bord du Lac

On se retrouve pour un nouveau rendez-vous avec notre Bibliothécaire. Il revient pour une nouvelle plus nature mais toujours aussi humide. Une nouvelle fois, vous pouvez y lire des choses inédites, pensées et écrites juste pour le plaisir de vos yeux et de vos pensées. Ces quelques mots suffiront-ils à susciter le désir de découvrir ce nouveau texte ? Si c’est le cas, installez-vous confortablement et laissez-vous porter par cette nouvelle lecture !

« Allez, suis-moi, on y est presque ! »

Encore heureux, déjà presque une heure que tu nous fais crapahuter. J’espère que ton lac vaut le coup… Pourquoi j’ai dit oui déjà ? Question idiote, c’est pour te faire plaisir évidemment ! Et si je suis vraiment honnête avec moi-même, parce que l’idée de te voir au bord du lac en maillot de bain est loin de me déplaire

Tu ne mens pas, à peine deux minutes à te suivre et le lac se dévoile. La vue est magnifique !  « Alors, ça te plaît ? » Je te réponds que c’est merveilleux. Je ne parle pas forcément du paysage. Tu poses tes affaires à quelques mètres de l’eau. Tu y trempes tes doigts pour estimer la température. Selon toi, elle est bonne. Tu reviens en trottinant vers moi et pose tes lèvres sur ma joue. « Fais pas la tête et viens te baigner. Après une bonne randonnée, tu verras, cela fait un bien énorme ».

N’attendant même pas que je te réponde pour retirer tes habits afin de te mettre en maillot de bain. Par pudeur, je me retourne tout en t’imitant. Je n’ai même pas fini de me déshabiller que je t’entends courir vers l’eau. Tu plonges immédiatement puis me crie de te rejoindre. Qu’est-ce que je ne ferais pas pour te faire plaisir… Je te rejoins dans l’eau alors que tu es déjà en train de nager. Tu y es bien plus à l’aise que moi. « Tu vois qu’elle est bonne. Ça valait le coup de venir, avoue-le ».

Bien sûr que ça vaut le coup…

Mais pas pour les raisons que tu crois. Tu ne le sais sans doute pas mais tu es magnifique dans ce maillot de bain. Je ne peux pas m’empêcher de te dévorer des yeux. J’espère que tu ne t’en doutes pas…

Je reste planté là, l’eau m’arrivant au milieu de la poitrine, à te regarder nager. Tu finis par revenir vers moi et te redresser. Sans crier gare, tu te mets à m’arroser. Je ne vais pas me laisser faire. Je m’avance vers toi, tu recules doucement. Petit à petit, la distance entre nous se réduit. Étrangement, tu fais moins la maline et essaie de m’amadouer avec de vaines paroles. Je vais me venger. Plus que quelques pas…

Tu recules encore et ta tête disparaît sous l’eau. Sans nous en rendre compte, nous avions atteint la limite où tu n’as plus pied. Tu ressors quelques secondes après seulement et tu t’agrippes à mon cou. Le contact de tes mains sur ma nuque m’électrise. Je recule de quelques pas tout en te regardant droit dans les yeux. Tu es si belle… Le temps s’arrête. Tes mains jouent doucement avec ma nuque tandis que tu te mordilles les lèvres. Je pose ma main sur ta joue, ton sourire est sans équivoque. Je pose mes lèvres sur les tiennes. Un simple contact que je brise, attendant ta réaction.

L’attente n’est pas longue, tu renoues le contact avec passion. Je n’étais donc pas le seul à brûler d’envie de ce baiser… Tandis que nos bouches se découvrent, mes mains commencent à caresser tes hanches. Je sens un frisson parcourir tout ton corps, c’est divin. Tes lèvres quittent ma bouche pour descendre le long de mon cou pendant que tu poses tes mains fraîches sur mon torse. Mon désir pour toi ne fait qu’augmenter…

Lire aussi la nouvelle précédente: Sous la douche

Tu es consciente de l’effet que tu me fais, et tu en joues.

Tes lèvres effleurent maintenant mon torse, m’arrachant un soupir. Tu es fière de toi… Je n’en peux plus, je veux te découvrir un peu plus. Je reprends les rênes de notre danse. Commençant par t’embrasser avec fougue. Mes mains parcourent tes épaules et ton dos par de douces caresses. Joueuses, elles s’attardent sur l’attache de ton haut de maillot de bain sans pour autant la défaire. Je sens ton corps se cambrer en avant. À mon tour, j’ai envie de jouer avec ton désir. Ma bouche descend le long de ton cou pour s’attarder ensuite sur ton corsage quelques instants avant de remonter à son point de départ.

Je t’entends murmurer que je suis vraiment sadique. J’en suis étrangement satisfait. Tu m’annonces ensuite que tu vas te venger. Sans crier gare, tu te recules et dénoues ton soutien-gorge, laissant apparaître ta petite poitrine. Cela devient de plus en plus dur de te cacher mon désir… Tu oses me demander si tu me plais. Quelle question ! Je me retiens de laisser ma part animale se ruer sur toi. Le pire, c’est que je suis sûr que tu le sais.

Je suis à nouveau attiré vers toi et tes lèvres trouvent à nouveau les miennes. Ce baiser est différent, la découverte étant remplacée par la passion. Ta main prend la mienne et la pose sur ta poitrine. Je prends le temps de le découvrir avec douceur. Mon doigt tourne lentement autour de ton mamelon, s’en rapprochant de plus en plus, jusqu’à l’atteindre. Je m’amuse alors à le prendre entre deux doigts. C’est si agréable de le sentir durcir. Je vois bien que tu apprécies ce châtiment. Ta bouche s’approche alors de mon oreille pour y prononcer ces quelques mots : « J’ai envie de toi, maintenant… »

Pour conclure…

Avez-vous été à nouveau séduit(e)s par cette nouvelle comme nous l’avons été ? Serez-vous là, prochainement, pour le nouveau rendez-vous avec le Bibliothécaire ? Au plaisir de lire vos ressentis.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *