Au coin du Feu

On se retrouve pour un nouveau rendez-vous avec notre Bibliothécaire. Il revient pour une nouvelle plus sensuelle avec une atmosphère chaleureuse, mais nous n’allons pas vous en dire plus. Une nouvelle fois, vous pouvez y lire des choses inédites, pensées et écrites juste pour le plaisir de vos yeux et de vos pensées. Ces quelques mots suffiront-ils à susciter le désir de découvrir cette nouvelle rencontre ? Si c’est le cas, installez-vous confortablement et laissez vous porter par cette nouvelle lecture !

Charlotte venait de rentrer du travail. Serge s’approcha d’elle et l’embrassa, comme tous les soirs. Lui prenant sa veste et la rangea. Il savait qu’elle avait eu une rude journée de travail, longue et stressante, aussi entreprit-il de la détendre. Allant chercher les deux coupes de champagne qu’il avait préparé et lui en offrit une. Ils s’assirent dans le canapé et dégustèrent quelques toasts et des chips, un petit apéritif comme elle les apprécie. Il l’écoutait lui raconter sa journée. Lorsqu’ils eurent fini leurs coupes, il l’enlaça tendrement.

— Viens t’allonger près de la cheminée, mon amour, lui dit-il tout en lui embrassant les tempes. Tu n’as pas arrêté de la journée, je vais te faire un bon massage, tu as bien mérité de te faire chouchouter.

Charlotte ne se fit pas prier.

Elle retira aussitôt son pull, son t-shirt et sa jupe puis se mit à plat ventre sur la couverture que Serge avait placé juste devant l’âtre flamboyant. Il faisait bon, elle se sentait déjà bien, la chaleur des flammes caressant sa peau nue l’apaisait. Puis, il se mit à genoux à côté d’elle, lui dégrafa son soutien-gorge et écarta un peu les bretelles pour libérer entièrement son dos. L’admirant quelques instants. Il adorait son dos, sa peau claire et douce, ses grains de beauté, ses courbes… Il pouvait passer des heures à la couver du regard ainsi.

Délicatement, il lui effleura le dos, de haut en bas, son regard suivant le déplacement de sa main, se dirigeant lentement vers les hanches de sa bien-aimée. Celle-ci tressaillit sous la légère chatouille et son duvet se hérissa. Il fut pris d’une furieuse envie de l’embrasser et de lui pétrir ardemment ses belles fesses bien rebondies.

Lire aussi la première Nouvelle: Eros

Tentation

La tentation était grande, son désir aussi, mais il se retint. Avant de penser à entreprendre plus, il devait d’abord la masser. Après tout, c’est ce qu’il lui avait proposé, il n’allait pas faillir à sa proposition. Il saisit l’huile de massage et s’en versa sur les mains. Puis il se les frictionna un instant pour éviter que le liquide froid ne fasse sursauter sa belle. Tout doucement, il posa la paume de ses mains au creux des reins de Charlotte. Il les plaqua plus fermement et entreprit des va et viens lents mais énergiques, appuyant un peu plus sur les zones tendues. Elle gémissait. Ce massage lui faisait énormément de bien. Enfin elle se détendait.

Lire aussi  Les joies du Sex-toy... et autres pratiques sexuelles

Serge continua ainsi quelques minutes, n’oubliant pas non plus de s’occuper aussi de ses épaules, de ses bras et de sa nuque. Mais caresser ainsi sa belle et la voir presque nue l’excitait beaucoup. Alors il massa les côtes de Charlotte, tout d’abord en frôlant ses petits seins écrasés sur la couverture du bout des doigts, puis il les saisit plus franchement. Elle lui jeta un regard avec un petit sourire coquin mais le laissa faire. Remarquant aussi son érection, se développant petit à petit. Puis, elle se souleva pour enlever entièrement son soutien-gorge.

Ses tétons étaient dressés, très réceptifs aux caresses de Serge. Avant qu’elle ne se rallonge, celui-ci lui saisit les seins à pleines mains, les palpa, les pinça… Il les quitta avec une pointe de regret et glissa alors vers les fesses de Charlotte, sans pour autant s’y arrêter… Il descendit lentement jusqu’aux pieds, puis lui massa les mollets, les cuisses, remontant petit à petit

Jouer avec son envie

Elle savait ce qu’il avait en tête et cela lui plaisait beaucoup, elle en avait elle aussi très envie. Elle écarta un tout petit peu ses jambes puis elle bougea son bras et attrapa fermement les testicules de Serge. Celui-ci, trop concentré sur sa belle, ne la vit pas venir et eu un sursaut de surprise. “Ah !”. Il ne put retenir un petit gémissement de plaisir et se pencha pour embrasser son dos. Elle relâcha un peu son emprise pour se mettre plutôt à les caresser et à les masser mais ne les lâcha pas. L’excitation de son homme était à son comble, elle le sentait. Lui approcha ses doigts de l’entrejambe de sa dulcinée. Il glissa délicatement l’un d’eux sous le tanga noir. Elle était déjà trempée..

Pour conclure…

Avez-vous été à nouveau séduit(e)s par cette nouvelle comme nous l’avons été ? Serez-vous là, prochainement, pour le nouveau rendez-vous avec le Bibliothécaire ? Au plaisir de lire vos ressentis.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer1