La Découverte

On se retrouve pour un nouveau rendez-vous avec notre Bibliothécaire. Il revient pour une nouvelle plus sensuelle avec une atmosphère différente. Une nouvelle fois, vous pouvez y lire des choses inédites, pensées et écrites juste pour le plaisir de vos yeux et de vos pensées. Ces quelques mots suffiront-ils à susciter le désir de découvrir ce nouveau texte ? Si c’est le cas, installez-vous confortablement et laissez vous porter par cette nouvelle lecture !

La Saint Valentin, fête des amoureux pour les uns, fête commerciale pour les autres. Et moi, je vois cette journée autrement. Celle de la découverte.

Une fille pas comme les autres

Je me souviens de ce jour comme si c’était hier…

17h, fin des cours. Un travail en duo à faire avec cette fille à l’apparence style « garçonne ». Pourtant, je suis sûre qu’elle doit être canon ! Enfin bon, on ne peut pas la forcer. J’envoie donc un message à Julia pour savoir si je peux la rejoindre chez elle pour travailler. « Retourne-toi, on fait le trajet ensemble ». Effectivement, elle était juste là, comme si elle m’attendait. Elle me sourit. Et son sourire est juste magnifique… Houla, calme-toi Louise, c’est une fille !

Travail et plaisir

Nous voilà donc chez elle. Après un bref petit moment de détente, elle me propose d’aller dans sa chambre pour travailler. Une fois dans celle-ci, elle s’excuse et quitte la pièce… Hum, d’accord. Je m’installe sur son lit en attendant son retour. Quand elle revint, je découvris une autre personne. Elle qui se cache derrière des tenues longues pour passer inaperçue… Là, je n’ai pas pu m’empêcher de la détailler tellement elle est canon dans son legging et ce petit débardeur. Ma bouche a été plus rapide que mon cerveau : -« T’es superbe ! Sérieux, t’as un corps magnifique » Elle me répond simplement : « Merci » avec un petit sourire qui ne me laisse pas indifférente.

Elle est vraiment belle

Je reste tellement surprise par cette vision que je ne peux m’empêcher de la regarder, la détailler… Elle est vraiment très jolie ! La première soirée de travail finie, nous avons bien avancé mais je n’ai pas envie de partir. Je me sens bien avec elle. Ne voyant pas le temps passer, elle me propose de rester dormir. J’accepte rapidement. Me voilà à reluquer une fille, enfin… cette fille ! Pourquoi me trouble t-elle autant ?

La soirée s’annonce plutôt sympa, on apprend à se connaître, on se découvre des points communs et plus je lui parle, plus elle me trouble. N’ayant pas apporté de vêtements de rechange, elle me propose de choisir dans ses affaires. Je parcours donc son armoire et tombe sur un petit top à dentelle et un petit short, une tenue parfaite vue la chaleur. En revenant dans sa chambre, je n’ai pas pu louper son regard sur moi. J’ai même remarqué ses joues rougir légèrement : « Toi aussi tu es superbe, ce petit top te met bien en valeur ».

L’ambiance est devenue étrange, légèrement pesante mais agréable, je ne sais pas ce que j’avais à chaque fois qu’elle posait les yeux sur moi… mais j’aimais sentir son regard me parcourir. D’un coup, elle me dit : « Ça me fait plaisir que tu restes cette nuit ». Je souris et j’ai senti mes joues s’embraser comme si c’était une révélation.

Confidence pour confidence

Julia me parla de son emménagement, ses amies… et moi j’étais suspendue à ses lèvres, qui avaient l’air si douces. Elle me sourit en voyant mon regard insister sur sa bouche et sans que je m’y attende, elle me dit « Tu as envie de m’embrasser ? ». Je fus prise de panique ! Sans bouger, elle me dit d’une voix douce  » Si tu en a envie, tu peux le faire ». C’est comme si elle lisait en moi !

Étrangement, mon corps s’est avancé vers elle, sans que je puisse lui dire quoi que ce soit. Il était attiré vers elle !

Ma bouche s’approcha doucement et timidement de la sienne, elle caressa mon bras, comme pour me donner confiance. C’est alors que mes lèvres vinrent se coller aux siennes, au début de façon légère. Et plus les baisers s’échangeaient, plus ils devenaient joueurs. Ma main commença à la caresser, d’abord le bras, puis son ventre mais n’osa pas aller plus loin. C’est alors qu’elle la prit, la faisant glisser sous son tee-shirt, pour y découvrir un sein ferme et doux à la fois. Ma main adore le caresser, puis me laissant aller à ses baisers, je sentais le désir monter en moi. Je sentis que la partie basse de mon corps commençait à se déhancher sous les caresses de ma partenaire.

Lire aussi la Nouvelle précédente: Au coin du feu

Des baisers et des caresses

Sa main était encore sur le tissu de mon short. J’avais très envie qu’elle passe en dessous mais j’avais peur qu’elle découvre à quel point ses baisers et ses caresses me faisaient de l’effet.

Sa bouche commença à explorer mon corps en passant par mon cou, ma poitrine et mon ventre. Elle s’arrêta pour retirer mon haut et je fit de même avec elle. Découvrant sa poitrine à portée de bouche, je ne pus m’empêcher de m’en saisir. Ses mains s’agrippaient à mes cheveux et, pendant que ma bouche s’affairait sur son sein, ma main glissa jusqu’à son legging qui était déjà trempé. Prise par un élan d’excitation, j’y glissa un doigt pour découvrir sa vulve aussi douce que sa poitrine. Elle reprit les choses en mains !

Sortant de mon emprise pour me retirer le dernier morceau de tissu que je portais encore. Je me suis sentie vulnérable et à sa totale merci mais j’aimais son regard de désir sur moi. J’avais envie d’elle comme jamais je n’ai eu envie de quelqu’un. Ses lèvres embrassant l’intérieur de mes cuisses pendant que sa main découvrait « mon jardin secret », comme j’aime l’appeler. Elle prit son temps, faisant monter l’excitation. Mon corps commençait à ne plus me répondre, plus sa bouche s’approchait et plus je sentais ses doigts devenir humides. C’est alors qu’elle rencontra ma rose de plaisir, elle s’en délecta en douceur pour commencer puis ses coups de langue devinrent plus prononcés. Mon bassin se cambra sous cette avalanche de plaisir. Tandis que sa langue experte était occupée, Julia en profita pour se glisser en moi.

N’entendant que ma respiration s’accélérer, c’est dans un chuchotement que je lui dis « montre-moi ! »

Pour conclure…

Avez-vous été à nouveau séduit(e)s par cette nouvelle comme nous l’avons été ? Serez-vous là, prochainement, pour le nouveau rendez-vous avec le Bibliothécaire ? Au plaisir de lire vos ressentis.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *